IIU / IAC ou FIV ?

Depuis le début de notre « entrée » en PMA (ou AMP, c’est comme vous voulez), je me dis régulièrement que si les inséminations ne « prennent » pas, nous pourrons toujours tenter la FIV, voire les FIV. Pfff, comme s’il y avait, en quelques sortes, une graduation du niveau de gravité de l’infertilité. Comme si, la FIV ne constituait plus qu’une ultime issue à notre désir d’enfant.

Ca, c’était au début… Ce que je pensais donc. Quelle ne fût notre surprise lorsque nous avons appris, le mois dernier, par ma gynécologue AMP (il va falloir que je lui trouve un petit nom) que, de toute façon, vu mon insuffisance ovarienne et ma faible qualité folliculaire / ovocytaire, la FIV ne donnerait pas de meilleurs résultats que les inséminations. Pourquoi ? Parce que mes pauvres petits follicules ne tiendraient pas le coup. Que voulez-vous ponctionner s’il n’y a pas matière à ponctionner pour féconder ?

En gros, tant que je réagis bien à la stimulation ovarienne (merci Gonal F, Orgalutran, Ovitrelle…), on continue les IAC (au passage, je me sens gonfler chaque jour un peu plus…).

Or, je lis, par ici ou par là, des histoires qui contredisent cette thèse (et je m’en vois ravie !) : la FIV, malgré une IO comme la mienne (AMH à 0.7, FSH à 21) peut être envisagée et réussie ! Non pas que je veuille à tout prix passer par la FIV, d’autant que je sais que le protocole est souvent plus lourd et difficile… mais juste parce que j’ai terriblement peur. J’ai peur que si, par malheur, les inséminations ne donnaient pas un +++ , je me retrouve sans aucune autre issue, le bec dans l’eau…

Il y a toujours le don d’ovocytes, me direz-vous. Mais nous y avons réfléchi. Plus de 2 ans et demi d’essai, ça laisse le temps de la réflexion. Ça n’est pas pour nous. Je ne le souhaite pas. Je ne me sens pas capable d’attendre encore 3 ans pour un hypothétique don et une hypothétique grossesse… à l’approche, à ce moment-là, de la quarantaine (oh la la, je me sens vieille d’un coup…).

Publicités

7 réflexions sur “IIU / IAC ou FIV ?

  1. Alors ma belle, je vais te parler d’expérience : 3 ans et demi d’essais bébé, 2 de PMA, en IO comme toi (AMH à 0,7 aussi), et j’en suis aujourd’hui à attendre le résultat de ma 4ème FIV! Bon je te l’accorde, ce n’est pas un exemple vertueux car les FIV n’ont pas davantage fonctionné que mes 7 précédentes IAC. Mais je ne suis pas d’accord avec ta gyné. C’est sûr que dans nos cas il y a beaucoup moins de follicules escomptés à la ponction, et donc statistiquement un nombre d’embryons transférables moindres. Il faut aussi s’attendre parfois à des ponctions blanches. Mais cela peut marcher! Et les FIV ont un % de réussite bcp plus élevé que les IAC. Ta gygy ne veut pas te faire passer en FIV car certains gygy ont un dogme qui leur interdit de ponctionner sur moins de 5 follicules. Ex flagrant de ma FIV4 : 2 follicules, 1 ovocyte, 1 embryon de bonne qualité!! Alors ne la laisse pas te raconter d’histoires! mais tu as effecitvement raison de penser aux alternatives. Le DO c’est effectivement 3 ans d’attente en France sans donneuse, mais à l’étranger ce n’est « que » quelques mois. courage, je t’embrasse

  2. Cette fois, c’est moi qui suis contente de te lire 😉
    Merci pour ton commentaire plein d’espoir et ton avis éclairé.
    J’ai beaucoup hésité avant de me lancer dans la blogosphère, et déjà, je me sens si vite si bien comprise. À bientôt. Bises.

  3. Je suis d’accord avec Danslalueur sur tout.

    Les médecins ont tous une idée bien précise de la façon de traiter une patiente en IO. Il y en a qui dirigent leur patiente directement vers la fiv do, d’autres qui font une fiv sur cycle naturel, d’autres qui passent aux fiv directement.

    Tout dépend effectivement de la politique de ponction!Dans notre centre, ça ne les dérange pas de ponctionner 5 follicules ou moins.

  4. Salut Lulu !

    Je te fais part de mon expérience :
    Comme toi, en IO (FSH à 17 et AMH à 0,6) je suis enceinte de 4 mois suite à un TEC.
    Quand on m’a appris mon IO il y a plus de 2 ans, la gynéco m’a dit « allez chercher des ovules en Espagne pour vous c’est foutu » (pute).
    Elle m’a quand mm envoyé voir un confrere spécialisé en PMA qui lui a été beaucoup moins extrèmiste (heureusement ! )
    Il m’a dirigé immédiatement vers la FIV en disant que les IAC avaient moins de chances de fonctionner.
    Au final, j’en ai fait 2, avec à chaque fois 3 embryons de bonne qualité et à la dernière un TEC…
    Tout ça pour dire : ne désespère pas et tente les FIV dès que tu le sens. Oui c’est dur et compliqué et douloureux mais c’est pour la bonne cause 🙂
    Et comme le dit Lueur : en IO on peut avoir des ovules de qualité !

    Courage à toi !!

  5. Merci, Palapene, de faire part de ton expérience et du conseil. Ça fait rêver… Toutes mes félicitations, tu dois être tellement heureuse ! Profite à fond de ta grossesse.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s