Les effets des stimulations ovariennes sur mon corps… et mon coeur

Ce que je ne supporte pas en PMA, ce ne sont pas les injections ! Je trouve même ça plutôt « ludique ». Bien sûr, on aurait préféré pouvoir s’en passer mais comme ça n’est pas possible, on fait avec et on essaie que ça soit dans la joie et la bonne humeur.

Mon homme, tout sourire : « allez, madame, c’est l’heure de la piqûre ! »,
Moi : « hummm… »,
Et ça finit souvent par un (gros) câlin 😉

Non, ce qui me coûte, me pèse, me fatigue, ce sont ces innombrables échographies, prises de sang, toutes les échéances, les hauts et les bas, tous les espoirs fondés pour rien. Beaucoup de déception alors même que l’investissement est énorme. Il faut s’adapter à toutes les situations possibles, anticiper, prévoir, imaginer, angoisser, compter, attendre, renoncer, se battre, lutter, oublier, se sacrifier… Les montagnes russes.

La PMA joue sur mes nerfs : j’ai un mal fou à la concilier avec le boulot.

Mon corps est usé, fatigué et surtout, gonflé !

Quant à mon cœur, il souffre.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s