L’alcool et la PMA : sont-ils compatibles ?

En ce samedi, chères/chers (?) lectrices/lecteurs (?), je vous pose la question, peut-être un peu naïve -pardon si c’est le cas-, : pensez-vous que la consommation d’alcool ait une incidence (et si oui, laquelle) sur les bilans hormonaux et donc sur la fertilité ?

Je ne suis pas alcoolique, loin de là, mais je dois bien avouer apprécier le bon vin et le champagne, surtout le week-end 😉

J’ai un bilan hormonal catastrophique et après chaque insémination, je ne consomme pas d’alcool pendant les 15 jours qui suivent, jusqu’à la prise de sang fatidique qui indiquera un BHCG proche ou égal à 0 !

Bref, n’étant pas trop inspirée aujourd’hui et ayant un apéro dinatoire ce soir (chez mon amie dont je vous parlais le 6 juin), j’aimerais avoir votre avis/sentiment… Bon week-end !

Publicités

8 réflexions sur “L’alcool et la PMA : sont-ils compatibles ?

  1. Je ne crois pas qu’il y ait de contre-indications particulières en phase de stim en restant (à peu près) raisonnable ! Quant aux bilans, cela peut influer avec le temps sur tes gamma GT mais pas sur le bilan hormonal à faible dose je pense !!! Et puis, Il parait qu’il faut vivre « normalement »… Bref j’espère que tu as profité de ton apéro ! Bises APo

    • On m’a, aussi, toujours dit de vivre « normalement ». Et c’est ce que je fais (c’était chouette l’apéro dînatoire). Merci pour ton éclairage… Je n’ai jamais eu de gamma GT à faire par contre. Je vais me renseigner sur la chose, tiens !
      Bises.

      • Ne t’inquiète pas pour les Gamma GT, rien à voir avec la PMA, cela rentre dans les bilans sanguins usuels et un taux élevé peut traduire une consommation un peu too much d’alcool d’où mon allusion ! Tu ne dois donc pas avoir une tête d’alcoolique 😉 ! APo

  2. L’alcool aurait un effet néfaste sur la qualité de l’ovulation mais en fait les études ne sont pas très claires. Pendant la stim mieux vaut peut-être éviter de te mettre le compte mais il y a plein de nana qui boivent pendant leur FIV (y compris après le transfert) et plein de gens alcoolique qui ont des enfants.

  3. Boire de l’alcool pendant la fiv nous avait été déconseillé lors de la réunion d’information. Ton billet vient de me le rappeler. Je continue à boire quand même comme je l’avais fait la première fois, c’est bien assez frustrant comme ça. Par contre, pas une goutte après le transfert même si on dit que l’embryon n’est pas encore relié.
    bisous

  4. Oui, c’est déjà assez difficile comme ça !
    Mais effectivement, comme pour toi après le transfert, après chaque insémination, je suis à l’eau gazeuse à l’apéro !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s