Absence de filiation

Si vous me lisez, c’est que vous êtes -outre les questions liées à la grossesse-, d’une façon ou d’une autre, concerné(e) également par celles liées à la filiation, la parentalité, la transmission, la génétique…

Alors, j’aimerais vous faire découvrir le travail d’un monteur/vidéaste/documentariste/réalisateur qui me touche beaucoup : des témoignages, des paroles spontanément livrées par des hommes et des femmes qui n’ont pas d’enfant. Le tout, joliment filmé, est très poétique.

Les dix témoignages tentent d’apporter des éléments de réponse aux questions suivantes :

  • Pourquoi n’as-tu/n’avez-vous pas d’enfant(s) ?
  • Comment vit-on avec l’absence de filiation ?
  • Quel(s) regard(s) porte-t-on sur sa propre enfance, sur la société, la vie, la mort ?
  • Et qu’en est-il du poids de la culpabilité quand on est dans l’impossibilité de donner la vie ?
  • Quelle est l’image que nous avons de nos propres parents ?
  • Cette image a-t-elle une influence/incidence sur notre désir de parentalité ?
  • Enfanter, fonder une famille : cela relève-t-il de l’utilité sociale ?
  • Ne pas avoir d’enfant, est-ce vivre marginalement ? Est-ce ne pas être dans l’ordre des choses, dans la normalité ?
  • Pourquoi faire des enfants : pour laisser une trace, pour être dans la norme, pour ne pas être seul(e), pour donner des petits-enfants à ses propres parents… ?
  • Peut-on être heureux sans enfant ? (…)

Enfin, je retiens ces paroles d’une des personnes au sujet du mépris que la société peut renvoyer et que l’on peut ressentir lorsqu’on vit/a fait le choix de vivre, sans enfant  :

« Le mépris, dans ma vie, je ne l’ai pas vraiment senti parce que j’ai eu la chance et aussi la volonté de ne pas me retrouver dans des situations où ce mépris aurait pu s’exprimer.

Le mépris est dur, humiliant car il sous-entend qu’on n’est pas un être humain à part entière… ».

Pour en savoir plus et visualiser les vidéos : ça se passe ici.

Publicités

17 réflexions sur “Absence de filiation

  1. Coucou je trouve ça super bien fait , très poignant, très ben présenté, ça touche, surtout les femmes.Mais en tout cas on ressent malgrè tout ce qu’ils peuvent dire une immense tristesse.
    En tout cas pour moi chacun fait ce qu’il veut dans la mesure ou il A CHOISIT,après c’est le mépris de la société qui blesse mais si c’est un choix ça va…ce qui n’est pas mon cas…bisou et merci pour ce site .

  2. Rhôoo c’est encore moi pour rajouter oulalahhh le son des corbeaux en fond,l’oiseau démembré,l’araignée sur sa toile, toutes ces images résonnent et font froid dans le dos quand même, ça m’a beaucoup touché!

    • Oui, ces sons et images viennent accompagner les dires des 10 personnes et renforcent le poids des mots, je trouve.
      Contente que tu aies été touchée et c’est chouette d’avoir relayé sur ton blog. Bises.

  3. La meilleure amie de Loulou est mariée à un homme. En connaissance de tout, elle a accepté ce mariage sachant que lui ne voulait pas d’enfant. J’ai du mal à comprendre vu ma situation et le combat que nous pouvons mener pour en avoir mais j’ai fais une promesse : je ne jugerai jamais quelque décision familiale que ce soit parce que chacun doit être libre de ces choix que ce soit celui de la PMA jusqu’au terme, du DO, de l’adoption, de la mère porteuse ou tout simplement du fait de ne pas devenir parent. Merci Lulu pour ces infos, porte toi bien !!!

    • Eh bien je vais te faire une confidence : jamais l’idée de fonder une famille, d’avoir des enfants, de « construire » ne m’avait véritablement traversé l’esprit… jusqu’à ce que je rencontre mon homme. Là, le désir d’être mère a été une évidence !!! Ma vie n’aurait pas de sens si nous ne devenions jamais parents… Comme quoi…
      N’arrivant pas à enfanter, il m’arrive souvent d’espérer ne plus avoir cette envie irrépressible de devenir mère…Mais j’ai chaque jour, de plus en plus envie de porter la vie… Bref.
      Pareil, je ne porte aucun jugement sur qui que ce soit. Je peux tout comprendre comme j’aime quand on comprend mon désir de maternité frustré…
      Merci à toi de m’avoir, sans le vouloir, donné une idée de billet futur (remarque, je n’en manque pas, mais bon). Bises.

  4. Très très beau et super touchant. Merci pour cette découverte. J’ai regardé les dix portraits, et j’aurais aimé qu’il y en ait plus…
    L’impression d’avoir rencontré de très belles personnes. Il me semble qu’elles ont toutes fait le choix plus ou moins conscient de ne pas avoir d’enfants. Ce serait intéressant qu’il y rajoute des portraits de ceux qui n’ont pas choisi… mais ce serait encore autre chose.
    Grosses bises ma jolie

    • Très contente que tu aies aimé ! N’hésite pas à aller jeter un œil sur le reste de son travail, ça vaut vraiment le coup.
      Porte-toi bien et vivement lundi ! Je croise pour toi. Bisous.

  5. Je viens de regarder les interviews. J’ai bloqué sur la même personne que toi…le mec qui parle u méprit. Comme quoi, si tu n’enfantes pas tu ne rentres pas dans le moule….société de merde oui !! Le jugement c’est ce qui a de pire.
    Bisous ma Lulu et merci pour ce site.

  6. Bonjour tout le monde !
    Au hasard du net, je me suis rendu compte qu’on parlait de mon travail ici et j’en suis très heureux !
    Merci pour vos commentaires, ils me sont très précieux, car ce n’est pas évident d’avoir des retours de son travail sur le web.
    Je voulais juste préciser à Kaymet que parmi les 10 portraits, il y a des personnes « qui n’ont pas choisi » de ne pas avoir d’enfants. Elles l’ont subit.
    J’ai cherché des gens qui n’avaient pas pu ou pas voulu avoir d’enfants. Et je me suis intéressé à leur vision du monde et de l’être humain.

    Au plaisir de vous lire !
    Frédéric Labonde

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s