Incidence de l’âge de la ménopause de la mère sur la fertilité de sa fille

Selon une étude danoise citée dans cet article, plus l’âge de ménopause de votre mère est précoce, plus vous avez de « chances » de souffrir d’infertilité…

D’après les réponses évasives de ma mère, elle aurait été ménopausée aux alentours de 40 ans…

A vos téléphones (allô, maman ?), les filles !

(source originelle ici)

Publicités

25 réflexions sur “Incidence de l’âge de la ménopause de la mère sur la fertilité de sa fille

  1. C’est le cas pour moi, elle avait même une insuffisance ovarienne avant d’être ménopausée jeune…. par contre, elle ne m’avait jamais rien dit…. Dommage! Cela m’aurait évité une longue attente de concevoir bébé « naturellement ». Merci maman…..!

    • Oui, pour lui, l’âge de ménopause de la mère pourrait bien avoir une incidence sur celui de sa fille !
      Le problème, c’est que ma mère a eu 3 enfants (moi à 18, mon frère à 19 et ma soeur à 23… oui, oui…). Elle a avorté plus d’une fois. Une vraie poule pondeuse. Mais tout ça s’est fait super tôt ! Tu imagines bien qu’à 23 ans (même ménopausée vers 40), on nage en pleine fertilité !

    • Evidemment, il n’y a pas de règle.
      Je ne dis pas que ce soit THE argument… mais peut-être une piste à explorer… d’autant que tous les médecins PMA que j’ai vus m’ont tous toujours demandé l’âge de ménopause de ma mère…
      Mais je pense qu’il doit y avoir des tas d’autres paramètres… Personne n’en sait vraiment rien !
      A bientôt !

  2. La mienne a été ménopausée normalement… mais c’est ma grand-mère qui m’aurait refilé la fatalité. Après son 4e enfant, à 33 ans, elle n’aurait plus beaucoup eu de cycles… Mais à cette époque-là on faisait des enfants plus tôt…

  3. Bon moi j’ai plus de contact avec ma mère…l’âge de sa ménopause j’en sais rien. Ce que je sais c’est que mes parents ont mis 3 ans pour m’avoir…c’est tout. Par contre la soeur de mon père a fait 6 fausses couche puis après elle a eu deux garçons avec l’aide de piqûres… (des piqûres d’hormones d’après elle…).
    Je pense qu’avec ces études faut en prendre et en laisser non?
    Des bisous ma lulu

    • Bien sûr qu’il faut en prendre et (surtout) en laisser… mais comme je le dis plus haut et comme au moins 5 médecins PMA m’ont déjà systématiquement posé la question (+ cette étude), je réfléchis… Je crois que je n’exclus rien, aucune piste. Je reste ouverte à la réflexion… Bises ma Penelope.

  4. Je ne saurais que trop te conseiller de ne pas aller sur ce chemin là Lulu… Il faut accepter que notre IO, eh bien ils ne savent pas encore d’où ça vient, point barre. Moi je suis passée par des explications disant que ça vient du père, et puis non, en fait, c’était une maladie auto-immune… Ils n’en savent encore strictement rien. Illustration dans ma famille : du côté de ma mère, ils étaient 12 enfants, du côté de mon père, 7 (on ne peut pas dire qu’ils aient eu des problèmes d’infertilité d’un côté ou de l’autre tu es d’accord avec moi!!). Pour mes soeurs et moi, ma mère est tombée enceinte à chaque fois dès le premier mois d’essai, et elle a été ménopausée normalement entre 50 et 55 ans… Pourtant mes 2 soeurs et moi sommes stériles… Alors tu vois… Regarde devant ma belle, devant. gros bisous

    • Allez, à mon tour !
      Ce n’est pas le nombre d’enfants qui compte pour moi, mais l’âge du dernier (et aussi le temps qu’on met pour l’avoir ce dernier) ! Facile de faire des enfants à 20 ans (même, parfois, quand on est en IO) !
      Le 12ème enfant du côté de ta mère => à quel âge l’a-t-elle eu ?
      Et le 7ème du côté de ton père ?
      Et ta maman, à quel âge t’a-t-elle eue ?
      Ma Lueur, tu commences à me connaître suffisamment pour te rendre compte que je fais tout pour essayer d’avancer (même si c’est pas tous les jours facile !), mais ce sont juste des portes que j’ouvre à la réflexion (sans faire une fixette dessus, hein, comprenons-nous bien !). Je sais bien que je ne vais pas trouver LA raison et/ou solution à mon IO, mais peut-être juste des bribes d’explications… ou pas…
      Mais tu as raison, je dois regarder devant… Et d’ailleurs, tu sais quoi ? Nous allons suivre votre chemin : notre décision est prise pour le DO à l’étranger !
      On devrait partir en 2013 -et avant 2014- ! Bisous, bisous.

  5. Ma mère a été ménopausée précocement suite à une chimiothérapie alors ça doit pas compter…
    L’article est intéressant mais pas hyper concluant non plus, les chiffres diffèrent significativement au sens statistique, mais de l’ordre de 1%, je ne sais pas si ça a une vrai pertinence clinique…

    • Bienvenue à toi, chère Lisette !
      Oui, c’est sûr, comme je le dis dans mes réponses plus haut, il faut prendre cette étude comme un des éléments possibles…
      Je lis avec intérêt ton blog depuis plusieurs jours. Impossible d’y laisser des commentaires, par contre (je ne comprends pas pourquoi, moi qui suis sous wordpress en plus !).
      J’en avais des choses à te dire pourtant. Je réessaierai !
      Bon courage pour ta thèse et pour tout le reste 😉 A bientôt.

  6. Ma Doc de Pma m’avait également posé la question et j’ai du me renseigner genée auprès de ma mère: 45 ans pour elle.
    J’ai appris il y a 3 mois que l’une de mes soeurs n’avait jamais pu avoir de 2° enfant, que le seul espoir résidait dans la PMA mais qu’ils avaient refusé.
    Je n’ai pas osé demandé des renseignements à mon beau-frère qui m’a appris ça…
    Dans ma famille seule l’une de mes soeurs est au courant et ce n’est pas celle-là…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s