Bilan immunologique endométrial de réceptivité utérine : environnement immunitaire défaillant (pour ne pas dire de m*rde) et cellules tueuses à profusion !

Voilà des semaines que je n’ai pas écrit. Les mots ne voulaient pas sortir. Je n’avais rien de nouveau à écrire.

Beaucoup de bonnes nouvelles dans la blogosphère. De la quinzaine, voire vingtaine de PMettes rencontrées depuis la création de ce blog, (quasi-)toutes sont enceintes.

Quel immense bonheur pour elles et leur entourage. Je les félicite et leur souhaite le meilleur… Une grossesse qu’elles mèneront à terme avec à la clé un bébé en bonne santé.

Quant à moi, je suis en mode « survie », me noyant dans le boulot tout en n’oubliant pas d’être spectatrice du monde qui m’entoure (comme d’habitude).

Ohhh, en surface, je vais bien. Pimpante et souriante… Je suis (devenue) la reine des hypocrites !

Et des mauvaises pensées… aussi… Lorsque la douleur est trop grande…

Je n’ai pas insisté, ne me suis pas forcée… Je leur ai laissé le temps… aux mots…

Quand on écrit, c’est qu’on y croît, qu’on espère, qu’on est dans l’action. On a des choses à raconter, en somme.

En ce moment, je me sens hors course, exclue. Je ne suis pas dans la compétition ou dans le pool des candidates à la FIV. Une dizaine d’ovocytes ponctionnées chez les unes quand moi j’en ai un ou deux… Et souvent autant d’embryons obtenus chez les autres quand moi je suis heureuse d’en avoir ne serait-ce qu’un !!! La crainte (tout à fait légitime hein !!!) de passer en FIV pour certaines alors que pour moi, lorsque Number 4 a été le seul à nous l’accorder (la FIV), ce fut l’explosion de joie… J’ai ce sentiment de ne plus être sur la même longueur d’ondes… Je suis définitivement exclue. Alors, oui, je sais qu’il ne faut pas comparer les souffrances, les douleurs, les difficultés mais je ne peux pas m’en empêcher. Je pense que pour parvenir à accepter mon infertilité, je dois en passer par-là… Regarder la réalité en face.

Et la réalité, c’est que notre couple est infertile. A cause de moi.

Je crois que j’ai besoin d’aide…

Depuis le prélèvement de l’endomètre, et les résultats de la biopsie, rien… Le vide s’est installé en moi. A cause de cette colère et de ce sentiment d’injustice.

Je suis en colère et je suis écoeurée. La PMA m’aura tout pris : mon énergie, ma joie de vivre, ma spontanéité, ma générosité.

Je suis quelqu’un de bien, de foncièrement bon. Je le crois vraiment. Je me suis toujours réjouie du bonheur du autres, mais là, trop c’est trop.

Je n’y arrive plus. Trop de naissances ou d’annonces de grossesse autour de nous.

Trop de femmes qui se plaignent d’un contrôle banal de grossesse alors qu’à moi toute seule et sans notre enfant dans les bras, j’ai déjà une centaine d’écho endo-vaginales et de prises de sang à mon actif. Et tout ça pour quoi ?

C’était mon tour, b*rdel. MON tour ! Vous en connaissez beaucoup vous des filles en IO sévère qui, après 4 ans d’essai, AMH indosable et FSH pouvant grimper à 22, 8 tentatives de PMA, toutes échouées, et 3 débuts de grossesse « grâce » à la PMA, toutes avortées, continuent encore à croire au miracle ???

Si oui, vous me rendrez service en me le faisant savoir.

Les FIV ne fonctionnent (quand elles finissent par fonctionner !) que lorsque l’infertilité est masculine. Il faudrait que j’arrête de croire aux miracles après tant de coups de poignards dans le ventre et dans le coeur.

Personne, je dis bien personne dans mon cas (37 ans -dans 10 jours-, jamais pris la pilule de ma vie) n’a réussi à être mère. Personne !

Presque 50 cycles à essayer de fonder une famille quand beaucoup y arrivent à 12, 24 ou même 32 ou 44… J’ai essayé de compter le nombre de rdv médicaux, de piqûres, de prises de sang, de comprimés pris (par voie orale ou vaginale), je n’ai pas réussi. Je ne sais pas compter jusque-là. C’est trop.

Et cette sensation que personne ne comprend… Enfin, si… Vous… /Quoique… Après ce billet, j’en doute…/

Je ne crois plus en rien.

Les résultas de ma biopsie nous sont parvenus aujourd’hui. Et TOUT est hors norme. Pas juste un peu en dessous ou un peu au-dessus de la norme mais complètement hors norme.

Je suis un extra-terrestre. Un extra-terrestre aux cellules tueuses.

Pour faire bref, en plus de l’IO de m*rde qui me gâche l’existence (rappel : jamais de ma vie je n’aurais de TEC car je n’ai jamais eu plus de 2 embryons -et ça ne s’est produit qu’une seule fois !-), « l’activation immunitaire de l’environnement endométrial en fenêtre d’implantation embryonnaire est non seulement EXCESSIVE, mais en plus AGGRAVEE par un recrutement AUGMENTé de cellules utérines TUEUSES (NK, natural killer) en phase de réceptivité utérine ».

Cet environnement immunitaire serait sans doute responsable des échecs d’implantation du fait d’une « réactivité trop intense localement entraînant une réaction de rejet vis-à-vis de l’embryon et des cellules du trophoblaste« .

Une stratégie thérapeutique est proposée… Comme si j’avais pas assez bouffé de médoc’ comme ça.

Un espoir ? Mais je ne crois plus en rien.

J’ai tué mes embryons. Mes cellules les ont tués.

Mes cellules, ce sont un peu moi. Alors autant vous dire que ce soir, comme beaucoup de soirs, l’estime de moi est au plus bas…

Publicités

87 réflexions sur “Bilan immunologique endométrial de réceptivité utérine : environnement immunitaire défaillant (pour ne pas dire de m*rde) et cellules tueuses à profusion !

  1. Je comprends que tu sois à bout. Je me (nous) sens bien inutiles malheureusement pour te réconforter. Mais ici tu peux dire ta douleur et on l’entend. Pour tes cellules tueuses, pas d’espoir ? Car Fabienne qui est dons ton cas a une solution, mais chaque cas est unique… Baisers

    • Mes résultats sont catastrophiques… J’ai vu ceux de Fabienne. Mes taux ne ressemblent en rien aux siens… J’explose les limites supérieures de tellement, tellement, tellement ! Je vais peut-être les publier d’ailleurs…
      Merci du soutien. Bises

      • J’ai longtemps partagé ton découragement, 3 ans de PMA acharnés, avec un ponte de la PMA, diagnostiquée IO, AMH catastrophique, un mari OATS sévère, 8 IAC, 2 FIV qui relevaient du miracle avec péniblement 3 ovocytes ponctionnés…et finalement une grossesse et un petit garçon de 2 ans maintenant…
        Je me doute que des messages d’espoir comme ceux-ci, tu en as reçus des tonnes (sur la blogo et ailleurs), que tout ce que tu demandes, c’est d’y croire, et que les autres et leurs histoires, tu t’en désintéresse…
        Ne perd pas espoir, on te soutient, et même pour celles de l’autre côté du quai, on oublie pas, on est là.
        Je t’embrasse

    • Je crois que maintenant qu’ils ont identifié le problème immunologiques (rare sont les médecins qui prennent le temps de l’identifier, la plupart accusent le bagage génétique de l’embryon via l’ovule sans preuve aucune et ce, même chez une patiente pleine d’allergie avec des maladies auto-immunes), et qu’il existe des médicaments pour contrer cela, ça vaut encore la peine d’essayer encore une fois, peut-être en cycle naturel si les hormones tu n’en peux plus . Je te souhaite bonne chance, vraiment. Et tu ne tue pas les embryons; tu souffre d’une dysfonction immunitaire comme d’autres sont diabétiques, ou d’autres avec un problème thyroïdiens, tout ces problèmes pouvant se traiter avec des médicaments. D’une fille qui a le système hyperactif comme toi.

      • Merci pour ton commentaire, Coccinelle, et ton soutien.
        Tu as raison. Absolument raison. Je vais d’ailleurs (bientôt..) en parler. Il serait temps…
        Et toi, où en es-tu, du coup ???

  2. Je ne suis qu’au début du parcours mais avec des résultats similaires aux tiens, je comprends tout à fait ce que tu ressens et c’est vraiment injuste ce qu’il t’arrive..tu as toujours su garder espoir alors continue à y croire lulu. Je suis de tout cœur avec toi et je pense souvent à toi tu sais.
    Cette IO change nos vies, j’ai aussi l’impression d’avoir perdue ma joie de vivre et j’espère qu’on la retrouvera vite..
    Je t’embrasse.

    • Il y a pire que moi… Mais c’est vrai qu’en ce moment, j’ai le sentiment de cumuler côté PMA…
      Moi aussi je pense à toi et j’espère que vous avancez dans vos projets/réflexions…
      A bientôt !

  3. Coucou, en io également, 1 fiv à mon actif (début d’année, ponction et transfert les même jours que toi). Évidemment à donf sur les dosages et ayant un facteur V, j’ai également ton ressenti de: « mon organisme non seulement fait de la merde pour avec ce petit tout mais il fait mourir ceux qui tentent désespérément de s’accrocher ».
    4 fc à mon actif, antécédents de cellules utérines précancéreuses et 2 kystes qui selon les docs gênent ou non, une trompe de débouchée et un ovaire qui a diminué de moitié sans explications en 6 mois ???

    Recherches faites à la 4ème fc et de là direct rediriger vers pma et bas de contention 😉 (Trop glamour non?)

    Je ne te dirais pas de ne pas te décourager. Juste de tenir du mieux que tu peux en fonction des jours avec ou sans.

    Je n’ai qu’1 fiv à mon actif et ai été jeté dans ce grand bain comme si on m’avait claqué une porte dans la G……
    Nous n’allions à l’origine au centre pma que pour infos et au pire avoir de quoi nous booster un peu d’après mon gygy. On est sorti avec des phrases du genre: « heureusement qu’à droite ça marche sinon on pouvait rien vous proposer du tout … » Sympa, merci!

    Pour la fiv: 3 ponctionnés, 1 transféré (mais jusqu’à l’avant veille on doutait d’aboutir et d’ passer plutôt à une ia)

    Ah, dans les ponctionnés, 1 multinucléé qui d’après la biologiste était digne d’une femme de 40ans passés et non pas de 34 bientôt. Là aussi, ok, merci, mon potentiel glam (déjà bien attaqué) en ressortait encore piétiné.

    Bilan: cumulant les emmerdes de santé depuis des années et toutes localisées dans cette même zone. J’ai tout pris comme c’est venu, et on y est allé, on a pris le train en marche.

    Mais, finalement, avec l’échec de cette fiv, on n’a pas remis un pied au centre ni même une oreille par tel. Pas de bilan de fait … (Zom est absent tte la semaine, on voulait faire le bilan à 2 mais le temps a passé et là on ne sait plus trop. Manque d’info. Peur de bouffer naivement direct les tentatives fivs prises en charge … Car, on m’a dit qu’il n’y aurai des ia que en cours de fiv si mauvaise réponse. Sinon pour moi fiv direct et rien d’autre pour eux)

    Là on ne sait plus … Peut être besoin d’admettre??? Pour moi ras le bol de compter encore une galère santé de plus et une qui, me touche forcément à cœur ;(

    Navrée de ce mot si long

    Grosse bise. Grosses pensées!

    • Merci pour ton témoignage et bienvenue ici.
      Quel parcours… 4 FC, c’est 4 de trop !
      Les IAC, dans nos cas d’IO, sont souvent mieux indiquées. J’espère que vous trouverez le courage et la force de continuer.
      C’est si dur tout ça…
      De quel coin es-tu ? Puis-je connaître ton AMH et FSH ?
      As-tu eu à refaire une 2ème biopsie ? le traitement proposé par Matricelab a-t-il régulé tes NK ?
      Merci… Bises.

      • Merci de ton accueil.
        Je suis dans le Finistère.
        Pour moi, biopsies uniquement pour mes cellules pré canc. Pas de traitement par Matricelab car pas encore fait de recherche concernant des cellules NK mais un facteur V Leiden. Ça se passe au niveau de la coagulation. En résumé, je coagule trop (trop vite). De ce fait, risques accrus de phlebites, embolie pulmonaire et dans le cas qui nous interesse ici, des caillots se forment au moment de la nidation … Ainsi, anticoagulant obligatoire (ponctuel pour l’instant), colle tu on de chaussettes et bas de contention …
        Je te communique mes taux très vite.

  4. Je n’ai pas vécu ton parcours, mais je comprends que tu sois découragée… ça fait beaucoup à surmonter pour une seule personne. Et pourtant l’espoir est toujours possible, il reviendra. Pour tes cellules tueuses, tu as l’air de culpabiliser, et pourtant tu n’y peux strictement rien ! Ces cellules sont un bout de toi, de ton corps, mais pas de ta volonté ou de quoique ce soit d’autre. Tu n’as pas tué tes embryons.
    Je t’envoie plein de bises, prends bien soin de toi.

  5. Je comprends que tu ne puisses voir que du négatif dans ton résultat de biopsie mais pour ma part j’y vois du positif !
    Tu SAIS pourquoi ça ne fonctionne pas ! La pma a réussi à te faire avoir des fausses couches, preuve que ton corps est réceptif aux traitements ! Il « ne reste plus qu’à corriger ton endomètre ».
    As-tu vu ton gygy suite à ce résultat de biopsie ?
    Qu’est ce qu’il t’a proposé ? Un traitement ? Si oui ca veut dire qu’il y croit ! Je ne pense pas qu’il te donnerai des médocs s’il n’avait pas d’espoir pour toi !
    Ma psy dit que la pma est un long voyage, accroche toi.
    Nous sommes là avec toi. Tu as bien fait de vider ton sac, ca fait du bien parfois.
    Même si on ne se connait pas, sache que je pense bien fort à toi, et que j’ai hate d’avoir à nouveau de tes nouvelles…

    • Merci Titine et bienvenue à toi ici (il me semble que c’est la 1ère fois) !
      Oui, il a encore un peu d’espoir pour nous… malgré le cas désespéré. Traitement de choc pour essayer de tuer ces fichues cellules tueuses !
      Et toi, qui es-tu ? Quel est ton parcours ? A bientôt et merci du soutien.

  6. Ici aussi on assassine des embryons…Le terme est fort mais je ressens la même chose, et oui on se sent coupable. Alors qu’on est, objectivement, responsable mais PAS coupable. Mon homme me le répète sans cesse. Et pourtant, quand l’infertilité vient uniquement de soi et qu’en plus on impose cette souffrance à l’homme qu’on aime c’est encore pire. 11 magnifiques embryons transférés, un oeuf clair pour tout accroche (les cellules NK ont visiblement bien fait leur boulot). La (les…) stratégie(s) post-biopsie matricelab n’ont pas marché pour moi mais elles fonctionnent pour d’autres et tu ne peux pas savoir sans avoir essayé. C’est difficile, c’est lourd, mais tu ne peux pas lâcher maintenant, pas après tout ce parcours. Je te souhaite d’aller au bout et de redevenir toi, la joyeuse lutine, avec une petite personne en plus pour vous accompagner.

    • Je suis contente de te revoir par-ici Lailalailo.
      Merci de ton soutien, de tes mots qui me touchent.
      Je sais que tu me comprends… La culpabilité, oui… Mais ton homme a raison… Nous n’y sommes pour rien.
      Je voulais t’envoyer un mail… et puis avec mon désespoir, je n’ai rien fait.
      Te rends-tu compte que je suis à plus de 18 en Interleukine-15 !?! Sans compter que tout les reste est hors norme aussi…
      Ma résistance à la cortisone, elle, est bonne. C’est le seul point positif, donc pas de perfusion d’intralipides. Ouf, j’échappe à ça.
      Comment sais-tu que la stratégie n’a pas éliminé tes cellules tueuses ? As-tu refait une 2ème biopsie ? Où en es-tu ?
      A très bientôt. Je t’embrasse.

  7. Rien à dire pour te consoler et rien à te promettre si ce n’est que le bilan immuno t’ouvre malgré tout des portes et des pistes pour améliorer ces facteurs et qui sait, changer la donne et te donner ce que tu veux. Et sinon, et bien, on est là, oui, pour te comprendre. et même si les raisons ne sont pas les mêmes et si chaque parcours est différent, tu n’es pas seule à douter de tout et à perdre espoir. Qu’y aura t il au bout ? Je n’en sais rien, j’imagine qu’il faut continuer ne serait ce que pour ne pas regretter de ne pas avoir essayé. Mais à quel prix, celui de la joie de vivre, de l’insouciance, de la sérénité et de l’envie d’avancer qui se sont envolées au fil des essais et des échecs. Bise. Apo

    • Oui, je ne suis pas la seule… Heureusement ET malheureusement.
      On est beaucoup à souffrir en silence et à observer amèrement le bonheur des autres entourés de l’amour de leurs enfants…
      On va s’accrocher toutes les deux. Courage à toi aussi. Bises.

  8. Je ne suis pas en mesure de trouver les mots pour répondre à une telle souffrance… D’autres sauront (peut-être) le faire. Mais je voulais néanmoins que tu saches combien je suis touchée par ta peine. Je pense bien à toi et te serre fort dans mes bras. Bises.

  9. Ma Lutine, ce que j’aimerais pouvoir te serrer dans mes bras… que c’est douloureux tout ça.
    Mais tu n’es responsable de RIEN; tu n’as pas choisi ce parcours, ces galères.
    C’est terrible de lire ces résultats de biopsie, surtout de les lire à la lueur de la culpabilité que tu ressens (mais non tu n’as tué personne! Tu les as aimé tellement fort tes embryons, rien de tout ça n’est de ta faute!!!), et il faut du temps pour digérer tout ça – et je sais, tu en as déjà eu ton compte de temps et d’indigestions… mais ces résultats permettent d’orienter les traitements; oui, je sais, encore des traitements, encore des médocs, encore ton corps maltraité… mais les médecins savent maintenant ce qui changera la donne (des gammaglobulines? ou quelque chose comme ça?); et accroches il y a eu, donc accroches il y aura, qui cette fois-ci tiendront grâce à ce coup de pouce supplémentaire. Peut-être aussi que la DHEA pourrait aider pour le côté IO? Je ne sais plus si tu avais déjà testé ou non.
    Je pense fort à toi, aujourd’hui comme bien souvent, et je t’envoie tout plein de bises tendres de réconfort.

    • Je suis une nana très rationnelle (j’allais dire « tu me connais » héhé), mais il m’arrive des fois de me demander si le sort ne s’acharne pas un peu trop sur nous…
      Pas de gammaglobulines. Connais pas ça !
      La DHEA n’est pas indiqué dans mon cas… Vu avec Number 4. Il m’en avait expliqué la raison mais je ne m’en souviens plus…
      Pourtant, il n’est pas contre mais à mon niveau (c’est du lourd), ça ne servirait à rien !
      Merci de ton soutien sans pareil Kaymet. T’embrasse fort. Et prends soin de vous…

  10. Comme je comprends ton désarroi… c’est à cause de ce genre de bilans, de constats, de découragement, que j’ai dit stop à la PMA, je ne pouvais plus supporter tout ça, avec un parcours beaucoup moins loin que le tien.

    Mais je pense que tu es beaucoup plus courageuse que moi, aussi… et que les spécialistes sauront te proposer des solutions à partir du moment où ils ont mis le doigt sur ton problème.

    Courage

  11. Oh Lutine… J’imagine combien tu dois te sentir seule et découragée, combien tout doit te sembler s’acharner… J’aimerais tellement pouvoir t’aider et en même temps, je vois bien le décalage entre mes petites peurs de début de pma et le puit sans fond dans lequel tu as l’impression d’être.
    Accroche toi, je ne connais personne dans ton cas mais je ne connais quasi personne en pma… Cette piste de traitement en est une même si elle est incertaine. Il y a cette lueur…
    Mais elle doit te sembler bien faible à côté de l’angoisse que ça ne marche pas…
    J’avais envie de dire que je suis tellement triste pour vous, mais en même temps, ce n’est pas très réconfortant…
    J’espère que ton rdv de vendredi t’aidera.
    De tout cœur avec toi…

  12. A la lecture de ton article, je suis bouleversée. Je comprend ton désespoir. Tu as le droit de tout nous balancer, d’une part on te comprend et d’autre, on est là pour ça.
    Comme les autres filles, j’ai envie de croire que ce mauvais bilan de biopsie est la clé de la réussite. Il faut connaitre son ennemi pour mieux le faire lacher. Tu vas y arriver !
    Par contre tu as l’air vraiment épuisée, ça se sent dans tes mots. Essaie de lacher du mou au boulot, peut-être, pour souffler un peu.

    Je t’embrasse fort.

    • « Il faut connaitre son ennemi pour mieux le faire lâcher ». Je vais retenir ça !
      Oui, fatiguée de toutes ces années PMA mais on s’accroche.
      Ca fait plaisir de te revoir par-ici, ça faisait longtemps et j’espère que tout va bien !
      Bises.

  13. Et je plussoie les mots de Kaymet, tu ne les as pas tués, c’est une maladie, tu te bats pour eux chaque jour, tu n’y peux tellement rien…

  14. Je comprends ton sentiment et ta tristesse mais je suis tout à fait d’accord avec Kaymet sur le fait que ce n’est pas de ta faute. Tu t’es battue, tu te bats et tu te battras encore j’en suis sûre. Il faut du temps pour digérer tout ça. Prend soin de toi, pense un peu à toi. Je t’embrasse et pense fort à toi

  15. A la lecture de ton article, je me demandais ce qu’en pensait Number 4?
    Le protocole de L te permettrait-il de retenter une FIV en intra conjugal (avec un coup de pouce DHEA pour avoir quelques ovo en plus???).

    Tu n’y es pour rien à tes résultats… Ne doute pas de cela. Que ton homme t’entoure d’amour pour les jours à venir!
    Courage pour accepter.
    Je croise les doigts pour que le protocole fonctionne et que tu puisses tenter une FIV avec plus de sérénité!
    Bisous

    • Alors, pour lui, c’est simple :
      => on applique le traitement proposé (c’est le même que ce que je prends déjà mais bon…). Je commence la cortisone à J2 et non post transfert.
      FIV ou IAC, les chances de réussite pour nous sont les mêmes. Et ca serait sur cycle naturel (pas la peine de stimuler, y’a pas de quoi stimuler de toute façon…).
      Et bien qu’il ne soit pas contre, dans notre cas la DHEA ne servirait à rien. Il m’en avait déjà expliqué la raison mais je ne m’en souviens plus…
      Bises.

  16. Je ne peux m’empêcher de te poster un com. … Seule chose que l’on puisse faire … Chaque cas est unique et lorsque les personnes autour de moi banalisent la FIV – comme si elle était la solution à tout – je pourrais les étriper. Chacun connait dans son entourage un couple qui y a eu recours et maintenant ils ont un enfant ‘normal’… Ben oui et quoi encore ?? C’est bien la preuve qu’ils ne comprennent rien… En même temps, peut on leur en vouloir ? Je m’interroge souvent, nous on maîtrise la PMA, d’autres personnes ‘maîtrisent’ d’autres domaines médicaux auxquels eux mêmes ou leurs proches sont confrontés …
    Enfin bref tout ça pour dire que le millefeuille est très haut pour toi et ta réaction est tout à fait légitime !!! Mais le point positif, il y en a un tout de même, c’est que tu as encore avancé puisque tu connais désormais la cause des fausses couches. Donc c’est une étape de plus, savoir n’est pas résoudre mais c’est déjà une grande étape. J’y avais eu droit également et les médecins étaient très mitigés sur cet examen.. pour certains ça datait de l’air préhistorique .. mais au moins je l’ai fait et toi ça t’as permis d’en apprendre un peu plus sur ton corps. De trouver une cause et trouver la cause c’est bien le début de la solution …le tout début mais un début !!
    Je te souhaite énormément de courage et des projets pour te changer l’esprit pour mieux appréhender la suite
    Bis

    • Merci Babycaro de passer par ici…
      Oui, on avance… Mais c’est vrai que se savoir porteuse de cellules tueuses en plus de l’IO sévère, ça fait beaucoup…
      Je ne comprends pas bien quand tu dis : « …pour certains, ça datait de l’ère préhistorique… ».
      Ce que propose Matricelab est très récent…

      C’est pour tout bientôt LA rencontre, non ? Plus que quelques semaines ? J’espère que tout va bien…
      Bises.

      • Salut Lulu,
        Je me suis mal exprimée, je parlais de la biopsie. Mon gynéco m’avait fait cet examen qui n’était pas terrible mais arrivé en PMA, ils n’avaient pas l’air convaincus par cet examen. Ils m’ont dit que cela ne se faisait quasiment plus et que les résultats dépendaient beaucoup du moment où est fait le prélèvement… Donc pour ma part le gynéco de PMA n’avait pas pris en compte les résultats, me disant que ce n’était pas réellement fiable étant donné le moment où cela avait été fait … Je pense qu’elle n’avait pas été faites au bon moment pour moi..
        Sinon, oui après une grosse frayeur, je n’ai pas trop à me plaindre. Mais je n’oublie pas la PMA. Et je continue à suivre pas mal de blogs. J’espère vraiment apporter de l’espoir à toutes les filles en IO.
        Beaucoup de courage à toi, grosses bises

      • Effectivement, la biopsie de l’endomètre (ou prélèvement endométrial) est un acte courant.
        Ce qui est récent (ça se pratique depuis moins d’un an), c’est l’étude des cellules tueuses (nk) qui en découle…

  17. Lulu,
    Comme tu le sais, ton parcours me touche beaucoup. Je suis bouleversée de lire tes mots et ne trouve pas les miens pour te réconforter et te rassurer, désolée.
    Sache que je suis là quoiqu’il arrive, car même si je ne te connais pas réellement je sens en toi une fille magnifique.
    Courage, je t’embrasse.

    • Le hic, c’est que le traitement proposé est (quasi) le même que ce que j’ai toujours eu… Alors j’espère que le « quasi » fera enfin la différence…
      Bises.

  18. …qui remet en cause l’idée que les nk s’attaqueraient à l’embryon.

    L’idée essentielle :
    « At present, despite their compelling name, there is no evidence that uterine NK cells kill placental trophoblast cells. Instead, they probably have an essential, beneficial effect on trophoblast by secreting cytokines that alter the depth of placental invasion. Natural killer cells acquired their name as a result of the initial test used to identify them in vitro. Unlike T lymphocytes, NK cells are able to spontaneously kill cells in a non-MHC restricted manner. Regrettably, this is a misleading name in reproduction, and the powerful image of maternal cells attacking the fetus is emotive and easily exploited.​exploited. »
    Le résumé :
    Summary pointsNatural killer (NK) cells are the main type of lymphocyte in the uterine mucosa at implantation and during early pregnancyUterine NK cells are different from those circulating in peripheral bloodThe function of uterine NK cells in pregnancy is unknownTests to measure NK cells in peripheral blood give no useful information on uterine NK cellsUse of powerful therapies to reduce levels of NK cells in women with infertility or recurrent miscarriage is unjustified and is associated with known side effects to mother and fetus
    http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC534451

  19. Je t’ai lu hier, et je n’ai su que dire. C’est une douleur inimaginable que de subir et souffrir ainsi. Même si l’inverse te passes dans la tête, tu n’y es pour rien. Tu as une piste en plus désormais, prends le temps de voir ce que tu vas en faire. Des énormes bises

    • Oui, une piste supplémentaire.
      Je ne tombe pas enceinte à cause de mon IO et quand j’y parviens, je fais des FC à cause de ces cellules tueuses…
      Reste plus qu’à espérer que la prochaine tentative me permette et un +++ et une grossesse à terme grâce au traitement.
      Ca fait beaucoup de paramètres et donc beaucoup d’espoir… sûrement vains… mais bon… Il faut continuer…
      Bises et… hâte de te lire !

  20. Salut, je comprends quand la liste des réussisseuses augmentent et que toi tu restes sur le bord de la route.ça fout les boules.J’aimerais te dire que ça va marcher .
    Bien sur on a toutes nos parcours plus ou moins de merde mais toujours à un moment de merde quand même pour chacune!sisi!!!! Tu sais ils vont te proposer des solutions à ces p…. de cellules nk,et c’est une bonne chose qu’ils aient trouvé ça pour contourner le problème et donner plus de chances à l’accroche!!!! je te fais plein de bisous, reprends espoir c’est sûr tu es formidable et tu peux y arriver!

    • Merci Eve. Non, c’est toi qui es formidable !
      Toi aussi tu t’accroches et tu fais bien !!!
      Mon souci, c’est que le traitement thérapeutique proposé est (presque) exactement le même que celui que je prends déjà.
      Et ça n’a pas empêché les FC…
      Quelle histoire !

  21. Lulu,on aimerait tant pouvoir lire bientôt des nouvelles positives pour vous deux …
    Je trouve parfois la vie vraiment injuste. On garde espoir pour vous parce qu’on est persuades que vous ferez des parents formidables, ça ne peut pas être autrement. Je vous embrasse tous les deux bien fort.

    • C’est c*n à dire mais j’ai, moi aussi, l’impression qu’on pourrait être de chouettes parents… Et en même temps, je n’idéalise rien, hein. Je sais que c’est chiant un môme (bon, sauf les nôtres, forcément…).
      Mais bon, apparemment, c’est pas pour tout de suite. 4 ans de galère, c’est pas encore assez apparemment…
      Merci. Bises à vous.

  22. Lutine,
    Je ne suis pas étonnée de te lire comme ça… C’est juste normal après tout ce que tu as vécu et vis ! A côté de la plaque (sur le quai comme on dit hein, de plus en plus seule en effet…) et pleine de mauvaises pensées; je le suis aussi. Tu n’as aucune culpabilité à avoir; dis toi le vraiment !! Prends soin de toi; fais des choses en dehors du boulot pour te nourrir et surtout ne pas t’y noyer…Prends du temps, coupes, pars changer d’air… Tes conclusions d’analyse endomét*** sont identiques à celles de Fabienne; si tu veux échanger avec elle sur ce sujet… Bcp bcp de courage à toi !!

    • Merci ma Vahiné de ton soutien.
      Non, pas identiques aux siennes… C’est bien ce qui m’a beaucoup inquiétée lorsque j’ai comparé (oui, je sais, c’est pas bien, faut pas comparer…). J’explose les normes maximales de… vraiment beaucoup…
      Des bises.

  23. Je découvre votre blog, une nuit d’insomnie habituelle d’une femme subissant comme vous un parcours pma. Va-t-on y arriver un jour ? À défaut notre vie a-t-elle un sens ? Je me pose aussi des questions de ce genre, et j’ai le même âge que vous. Chaque anniversaire, chaque Noël, chaque fête dite de famille est une épreuve, de plus en plus difficile à surmonter. On fuit les couples avec enfant, on ne supporte plus les grossesses autour de nous, notre vie tourne autour de notre ventre, si vide. Mais je me pose alors la question : au fond, c’est quoi, pour nous, être heureux dans la vie ? On a ce désir d’enfant ancré en nous, cette image aussi que nous renvoie la société : une femme qui n’est pas une mère a raté sa vie, n’est-ce pas ? Et Ben il faut dire merde à tout cela. Vous comme moi ne serons sans doute jamais enceinte, il faut qu’on l’accepte même si cela nous semble inacceptable, injuste. Mais pourquoi voulons-nous cet enfant, au fond ? Pour être comme tout le monde ? Pour jouer à la poupée ? Pour laisser nos gènes sur la planète ? Non. Parce que vous êtes une femme pleine de vie (et si, par votre personnalité, parce qu’on ne mesure pas la qualite des personnes qui nous entourent à une biopsie et qu’on connait suffisamment de mères autour de nous insupportables, dont l’existence est d’une vacuité totale) vous voulez transmettre, partager, faire grandir, éduquer, donner de l’amour. Est-ce qu’il n’y a que la PMA pour nous faire réaliser cela ? Je me pose la question car je suis épuisée comme vous. Je démarre une procédure d’adoption, je réfléchis à ma vie professionnelle, et j’avance. Non sans pleurs, sans colère, sans cri, mais parce que tout cela ne dépend pas de nous…

    • Chère Estelle,
      Soyez la bienvenue sur mon blog.
      Je suis très touchée, voire troublée par votre commentaire.
      Vous avez tout à fait raison.
      Merci et surtout courage.
      Bravo pour votre projet d’adoption. Je vous souhaite la concrétisation de votre rêve et un parcours qui, contrairement à celui de la PMA, vous apportera bonheur et joies infinies avec votre (vos ?) enfant(s).
      A bientôt j’espère.

  24. Lutine, moi aussi j’ai un utérus putride tueur de bébés, moi aussi on me trouve courageuse alors qu’intérieurement je déteste la terre entière, alors que j’ai une peur panique de ne jamais y arriver…Comme je te comprends, cette culpabilité omniprésente, cette alternance de tristesse et de colère….Cette injustice sans nom, tu l’as si bien décrite… je ne sais pas quoi te dire pour te réconforter à part :merci, merci de partager tout ça avec nous, grâce à toi je me sens moins seule, et surtout garde espoir ce nouveau protocole est peut être la solution! on peut échanger sur ce sujet si tu veux ?

    • Bienvenue à toi, neskanne !
      Merci. Merci vraiment pour tes mots…
      Tu es aussi passée par Matricelab ? T’a-t-on proposé un traitement ? Si oui, qu’a-t-il donné ? Où en es-tu ? De quel coin es-tu ?
      N’hésite pas à m’écrire : lutinepma@gmail.com
      A bientôt et courage.

  25. Je peux peut-être te redonner un peu d’espoir.
    Notre parcours AMP a commencé il y a plus de 5 ans maintenant après la perte de notre bébé à 4 mois et demi de grossesse.
    Nous avons traversé tout comme toi (et nous continuons d’ailleurs) les diagnostics en tout genre, connus les paroles malheureuses, parfois même totalement lamentables, le désespoir, l’impression que mon corps n’est pas celui d’une femme,… Et il y a 3 ans, avec une AMH à 0,18, une FSH à 40 (si, si, et ces résultats sympas étaient les mêmes d’un cycle à un autre !!!) notre bébé est arrivé naturellement ! Sans rien, sans aide, il a fait son trou tout seul avec mes résultats lamentables. C’était un follicule de qualité !

    Et toi, ton corps a prouvé à plusieurs reprises que tu avais des follicules de qualité !!! Écoute le. Aujourd’hui, tu sais pourquoi, il n’y a pas de nidation. Je comprends que ce soit effrayant de recevoir de tels résultats. Mais c’est un grand pas que tu franchis. Si les médecins peuvent t’aider à réguler ton endomètre, alors tu peux espérer !!!

    Par ailleurs, tu n’es pas seule dans ce combat. Ton conjoint semble être très présent à tes côtés. C’est magnifique. Chez moi, c’est plus dur. Mon conjoint a du mal à admettre que j’ai décidé de tarder à faire des enfants (j’ai attendu d’avoir 30 ans et ensuite, … misère). Il voulait 3 enfants, c’était son rêve. Je me sens énormément coupable de ne pas avoir commencé plus tôt et de ne pas réussir aujourd’hui. Alors je m’accroche même si je baisse parfois un peu les bras (je m’accroche pour mon conjoint mais aussi pour moi). Il faut pourtant les garder levés pour se dire que l’on est allé jusqu’au bout, aussi loin que notre corps et notre état psychologique nous le permettait. Depuis, 2 ans, j’ai cumulé comme toi, comme beaucoup d’autres femmes, les écho, les prises de sang (elles sont devenues douloureuses maintenant, les veines se sont peut-être fragilisées à force d’en faire), les piqures (à faire régulièrement dans le train car je voyage beaucoup, pratique !), les médocs qu’il ne faut pas oublier, les RDV gynécologue, osthéopathe, acupuncteur dans un planning qui ne ressemble à rien, prit un retard monstrueux dans le boulot (à tel point que je suis totalement stressée), découvert de nouveaux examens (je pensais avoir fait le tour de la question, mais non…).

    Une fois encore, tu as le droit d’espérer. Certes, tu as un ou deux follicules. Tu n’es pas seule dans ce cas. Je n’ai plus de piqures car cela ne servait à rien chez moi (je l’ai découvert un an après, un an de piqure pour rien !). Ton gynécologue a accepter de me prendre en charge pour des FIV naturelles, ce qui signifie 1 follicule dans le meilleur des cas. Il était peu encourageant sur mes chances de réussite (en fait, il n’y pensait vraiment pas). Malgré tout, 1er essai, un embryon top qualité… qui n’a pas tenu. Cela nous a donné le droit de rejouer (a priori) et donc de l’espoir. Nous étions prévu pour une 2e FIV ce mois-ci… mais mes follicules n’évoluent pas, une LH qui est hors normes, j’ai de grosses bouffées de chaleur, des douleurs aux articulations, je ne dors pas,… bref, ce sont de très mauvais signes. Je ne suis pas certaine d’avoir le droit à cette 2e FIV. Je ne me vois pas avoir recours au don d’ovocytes (pour tout dire, j’ai été victime de pédophilie et je n’arrive pas à accepter l’idée d’un corps étranger en moi). Mon conjoint ne souhaite pas adopter. J’ai donc très très peur de l’avenir pour notre couple car son rêve (et mon rêve) est plus que compromis. Je sais, ayant un enfant, je n’ai pas à me plaindre. Mais, la douleur, la peur, le stress, la culpabilité sont quand même là !

    Et tu sais ce que je fait quand ça ne va pas ? Je vais voir ton blog !!! Je me dit que je ne suis pas seule. D’autres se battent aussi, rencontrent des écueils et les surmontent avec humour. Garde ton humour et ta joie de vivre. Tu peux encore espérer. Bon courage.

    • Contente de te voir ici, chère Gaëlle.
      Je suis très touchée par ton commentaire.
      Merci de me lire et de passer me lire quand ça ne va pas (va falloir que je pense à écrire des billets plus drôles alors !).
      Accroche-toi, toi aussi. A bientôt. Bises.

      • Moi aussi, quand je deprime, je viens Lire ton blog….
        Je viens de faire FIV 3…jour 2 mon FSH est à 6, du jamais vu, mon gynéco m appelle sur le portable, il faut faire la FIV là…donc 3 ovocytes ponctionnés, 3 très beaux embryons tranferes jour 2… Verdict le 15 nov…

  26. Ma lulu ça m’arrache le cœur de te lire… Je comprends si bien ta douleur, que je ressens si intense. Je comprends ton mal-être, ta lassitude, ta culpabilité.
    Mais en plus de l’IO et de l’absence de grossesse et d’enfant, cet état fait si mal, si mal…
    Je me souviens d’être allée au summum de ma colère au point qu’elle me faisait trop mal, et que j’ai décidé de ne plus voir le verre aux 3/4 vide mais le verre au 1/4 plein. Et déjà, malgré ma douleur toujours intense, j’étais un peu plus apaisée et prête à reprendre le combat.
    Une perspective thérapeutique est possible et mise en place, enfin des mots sont mis sur vos échecs d’implantation. La prochaine tentative peut être la bonne !
    Je comprends ta culpabilité, mais, franchement, cela n’est en rien ta faute ! Tu le désires tellement ton bébé ! et tu seras la plus parfaite des mamans!
    Un grand merci pour toutes tes pensées et tes messages de soutien
    je t’embrasse très fort et t’envoie tout mon courage

    • Oui ma Lueur, il y a bien un traitement proposé mais en dehors de la durée de ce traitement et des doses augmentées, il n’y a rien qui change…
      Alors je me demande si ce sera vraiment efficace et si ça me permettra (en cas de +++ hein !) une accroche…
      Je suis contente de vous savoir un peu mieux aujourd’hui… D’énormes bises.

  27. Chère Lutine,
    Je suis fascinée par ce blog. Fascinée par ce que tu as réussi à faire. Je te remercie pour ce ton jamais mièvre, très honnête. Grâce à cela tu as éveillé en nous des réponses tout aussi honnêtes et pleine d’énergie.

    Je suis tellement le nez dans le guidon de mon propre chagrin que je n’arrive pas à te dire des choses intelligentes. Je ne sais pas si tu tomberas enceinte. Je ne sais pas comment tu ou nous nous remettrons de tout cela, je pense juste qu’un jour d’une manière ou d’une autre tout ça sera derrière toi.

    Je pense également que si la médecine PMA avait été mis en place par des femmes comme nous, jamais elle n’aurait été construite d’un vocabulaire comme celui-ci. Je pense qu’il y a encore tout à faire dans ce monde-là pour que nous vivions les choses différemment.

    J’espère que nous aurons de tes nouvelles. Des nouvelles de comment tu te sens. Nous sommes toutes visiblement très fan de toi!

    • Bienvenue Bloom,
      Waouhhhhhhhh…
      Je suis particulièrement touchée par ton commentaire ! Merci beaucoup.
      Je ne sais pas ce que tu vis, où tu en es… Ca semble être compliqué aussi… Alors, je nous souhaite un beau ciel bleu… bientôt.
      Courage.

  28. Si, je te comprends. On se sent exclue de la société. On ne vit plus. on est spectateur. on est des zombies.. il faut tjrs se justifier pkoi on n’a pas d’enfant. on a tjrs droit à des regards inquisiteurs ou suspicieux ! aux remarques maladroites de l’entourage. j’ai mal et parfois on arrive plus à encaisser. lutine, je te comprends mais Quelle est cette proposition thérapeutique ??? C’est long mais il faut essayer mm si les chances st réduites pr ne pas regretter. Comment va ton mari ? Son moral ? Vos relations ? Courage pour la suite, biz

    • Je n’ai jamais eu à justifier le pourquoi de mon état de nullipare !
      Par contre, des remarques à la con du style :
      « tu verras quand t’auras des enfants…, profite à fond tant que vous êtes 2…, on peut aussi être heureux sans enfant…, vous n’avez qu’à adopter…, les miens sont chiants… » me gavent à un point…
      Pour le protocole que je suis, c’est sensiblement le même qu’avant sauf que les doses et les durées sont augmentées.
      Je vais en parler bientôt…
      Mon homme va bien quand je vais bien, mal quand je vais mal… Alors tu peux imaginer…
      Mon homme, c’est mon bonheur, ce qui me raccroche à la vie…
      Je t’embrasse.

  29. Je comprends que cette intervention n’ait pas été faite plus tôt. Au lieu de ns faire espérer pr rien. Je suis vraiment colère !

    • Euh… C’est tout récent (ça existe depuis même pas un an) !!!
      Je bénéficie d’analyses à la pointe. La biopsie endométriale a toujours existé. Mais c’est l’étude de la réceptivité utérine et des cellules tueuses nk qui est une étude toute récente !
      Je suis plutôt contente d’en bénéficier. Beaucoup de médecins ne savent pas ce que c’est…

  30. il te faut digérer ces chiffres mais te dire que les causes sont connues et peuvent être traitées.
    en tt cas, le traitement va les réguler au maximum.
    il faut y croire, même si ça semble encore une merde de plus…
    tu n’es pas coupable.
    je me suis dit que mes 3 fc avaient une cause. que la biopsie existe depuis peu, quec’est une chance que j’en bénéficie
    et maintenant je sais. je suis plus en paix avec moi même, je me sens moins coupable;
    je suis allée au bout des recherches.
    maintenant, il ne me reste plus que la fiv do mais j’y crois pcq les cartes seront bien meilleures (ovo pourris chez moi) les ovo de la donneuse compenseront l’adn de monsieur, mes cellules auront droit aux 2 tt combinés.
    j’espère que ton tt aura le dernier mot sur ces foutues cellules
    bizzzz de soutien

    • Les causes peuvent être traitées oui… mais j’explose les taux/chiffres… Un exemple : je dépasse les 18 (presque 19) en Interleukine 15 alors que la limite maxi est de 3,0. Tu imagines ?!?
      Le traitement proposé est similaire à celui que j’avais par ailleurs. Et j’ai toujours fait des FC. Pourquoi ça marcherait ?
      Fabienne, je suis écoeurée. Nos démarches FIV-DO sont stoppées…
      Je t’envie pour la FIV-DO, c’est une chance inouïe qui t’est offerte et j’espère très sincèrement que le don vous ouvrira les portes du bonheur tant attendu.
      Bises ma Fabienne.

  31. Bonjour ,

    Je viens de découvrir ton blog et ta bataille . Où en est- tu ? Ont ils réussi à trouver un traitement suite à la biopsie .
    Moi : petit résumé : 4,5 ans d essai , 5 Fiv , 4 transferts : 1 er Fiv = grossesse : hip hip hourra : 3 mois : trisomie 21 img. Et depuis rien : aucune Fiv n’a pris . Moi légère endométriose et mon chéri : spermatozoïde nuls plus problème génétique qui donne soit trisomie 13-14-21 : super !!!
    Et là comme toi après tous les examens déjà faits : biopsie de l’endomètre à faire le 3 février : ils vont bien trouvé encore un truc . On pensait au don de sperme mais là peut être que rien ne sera possible …
    Je comprends ta souffrance : pourquoi nous et toutes ses mauvaises pensées envers ces femmes qui y arrivent !!
    J en viens à éviter toutes mes amies avec des gros ventres ou des enfants . J’ai l impression d être devenu égoïste et méchante .

    J espère que pour toi , une solution a été trouvé .

    Bises et bon courage .
    Geraldine

    • Bonjour Géraldine,
      Bienvenue chez moi. Je suis désolée de lire ces tristes nouvelles.
      Que de souffrances… C’est pas humain tout ça…
      Oui, il existe un traitement pour contrer les cellules tueuses (tout est sur mon blog en fait…).
      Nous sommes toutes différentes et les résultats de ta biopsie permettront, si tu as des cellules NK, d’établir un traitement spécifique.
      Bon courage pour tout ça et pour ta biopsie de février. Tiens-moi au courant des résultats si tu le souhaites.
      A bientôt.

      • Coucou Géraldine,
        J’espère que tu n’as pas trop souffert hier…
        Tu me/nous tiens au courant ?
        Bon courage pour le (long) mois d’attente avant les résultats…

  32. Bonsoir Lulu,
    En cherchant des réponses sur le net, je viens de découvrir ton blog. Je comprends tellement ton immense tristesse et ce sentiment d’injustice. Je suis de tout cœur avec toi.
    En ce qui me concerne : Essai BB depuis 2009, 3 stim en 2010 et 6 FIV depuis 2011, dont 2 sans transfert. Des taux AMH etc… tous bons, un mari avec une belle qualité de spermatozoïdes. Seulement, mes taux ne reflètent pas la réalité. Il semblerait que j’ai une insuffisance ovarienne occulte. Chaque fois très peu d’ovocytes, et 0 à 3 embryons max, qui ne ce se sont jamais accrochés… Plus un facteur V de Leiden (pb coagulation du sang).
    Ma dernière FIV, date du 10 janvier dernier. Les résultats —- m’ont anéanti. Je n’avais pas eu de transfert les 2 fois précédentes, et ce coup-ci, toute l’équipe était tellement optimiste (gynéco, biologiste, secrétaire) qu’on s’est laissé porter… un peu trop. La chute a été à la hauteur de nos espérances.
    Ma gynéco m’a expliqué qu’une demande de prise en charge exceptionnelle par la sécu, pour une 5e FIV, ne marcherait pas dans mon cas. Elle m’a orienté sur un don d’ovocyte à l’étranger (c’est encore un deuil à faire) et m’a proposé ce fameux bilan de réceptivité utérine, avant de partir pour l’étranger.
    Je me suis dit comme toi, allons au bout des choses… Je voulais vraiment savoir s’il n’y avait pas un autre pb (au point où j’en suis !). Mon rdv était hier pour la biopsie… Et la patatra :! Elle n’a pas réussi à passer le cathéter (très douloureux, il est plus gros que lors du transfert), car j’ai un utérus rétroversé et une fausse route au niveau du col… Bilan, je suis repartie frustrée et je n’en saurai pas plus. Je m’étais faite à l’idée d’un nouvel examen (et surtout, j’espérais qu’on me rassure en me disant que du côté de la réceptivité utérine tout va bien)… Je resterai avec mes doutes. Maintenant, encaisser encore une autre mauvaise nouvelle, je ne m’y étais pas vraiment préparée, Ce que tu vis, c’est horriblement dur.
    Nous faisons des examens pour trouver les raisons de cette infertilité, mais nous attendons surtout des solutions.
    Je sais que c’est un coup dur au moral, mais tu ne lâcheras pas. Tu n’as pas fait tout ça pour baisser les bras. On ira toute jusqu’au bout du bout, pour ne rien regretter. D’ailleurs, on est beaucoup plus forte qu’on ne le croit pour supporter tout ça. On le veut ce Boutchou. Nous sommes des battantes et le combat continue ! Tu n’es pas seule.
    Biz et courage.

    • Bienvenue Choupinette et bon courage pour digérer cet échec.
      Je connais si bien les échecs, alors forcément, je comprends…
      Moi aussi, lors du prélèvement endométrial j’ai souffert (toujours eu un problème au niveau du passage du col, moi).
      Mais je ne comprends pas : pourquoi ton médecin a « laissé tomber » ? Parce que le passage était difficile ?
      N’y a-t-il pas moyen de tenter une prochaine fois ou de la faire sous anesthésie cette biopsie ?
      Ce serait dommage de passer à côté d’éléments nouveaux susceptibles d’apporter des réponses médicales claires et d’avancer en fonction. Non ?
      Reviens donner des nouvelles si tu le veux/peux. Courage.

  33. Bonsoir Lulu,
    En fait, le passage du col (avec la fausse route) est très difficile lors des transferts, mais à force ma gygy a fini par trouver la bonne position (FIV 6). Malheureusement, le cathéter du prélèvement est plus gros… et là, malgré les efforts, ma gygy n’y est pas arrivée. Elle ne voulait pas forcer plus, me créer des cicatrices (« synéchies ») et rajouter un autre problème.
    C’est très frustrant d’avoir sous la main un examen complémentaire important, qui pourrait m’apporter d’autres réponses (même si le résultat n’est pas celui qu’on espère…) et ne pas pouvoir le faire.
    Je m’oriente tout doucement, sur les conseils de Gygy, sur une FIV DO en Tchéquie, Zin ou Sanus. Et pourquoi par Reprofit ?
    C’est une autre porte qui s’ouvre, qui apporte un peu d’espoir…
    Je pense bien à toi.

  34. Pingback: Bilan immunologique endométrial de réceptivité utérine | Toi + Moi et puis c'est tout... ah oui! Et la PMA!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s