« Une vie à t’espérer : mon combat pour être mère », de Mireille Margarito

Comme on ne parle que trop peu de ces femmes dont le(s) berceau(x) reste(nt) désespérément vide(s), je vous propose le témoignage poignant d’une femme en PMA… qui aura tout essayé.

Je la trouve, comme beaucoup d’entre nous, merveilleuse de force… le ventre vide, certes, mais « le coeur rempli de l’amour des siens »…

C’était dans le Sept à Huit de tout à l’heure. Ca se passe ici et ça dure moins de 9 minutes.

Publicités

20 réflexions sur “« Une vie à t’espérer : mon combat pour être mère », de Mireille Margarito

    • J’espère que tu pleureras de joie dans quelques semaines ;-))))
      Je pense bien à toi (c’est pour bientôt !!!).
      Donne-moi de tes nouvelles si tu veux/peux.
      Bises parisiennes (et ensoleillées !).

  1. Et ou on se demande instantanément si elle n’est pas comme nous affublée de ces cellules tueuses et qu’a quelques années près de recherche médicale avancée, d diagnostic posé, de traitement disponible, elle aurait pu gagner le combat…

  2. quel beau et dur temoignage merci de me l’avoir fait partagé, j’ai moi aussi vécu la fausse couche avec anesthesie generale, curetage et reveil au service maternité lors de ma 1ere fiv : un souvenir atroce et si dur.. mes larmes coulent encore en y repensant. Quel parcours du combattant la pma j’en suis sorti les bras chargé d’un fils mon fils mais tellement d’entre nous n’ont pas cette chance je la mesure et en profite a chaque minute…

    • De rien, Jessica, et bienvenue sur mon blog.
      Il paraît que même les bras remplis, avec des parcours comme les nôtres, on n’oublie pas. On ne peut pas oublier…

  3. Très beau témoignage. J’ai eu des frissons quand elle raconte son réveil en maternité. J’ai vécu une hospitalisation au service maternité pour une hyperstimulation sévère et cela a été si dur. J’étais avec les grossesses a risque, les nouveaux nés étaient de l’autre côté, les cris des bébés n’étaient donc pas trop gênants. Tous ces ventres étaient remplis de bonheur autour de moi alors que le mien gonflé de douleur…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s