Le 09/11/14, à mi-parcours

C’est complètement surréaliste…

L’an dernier, le 9 novembre 2013, désespérée, j’écrivais ceci.

Vous aviez beau, dans les commentaires, me dire que le 9 novembre 2014 allait être tout autre, je n’y croyais pas (… comme tous les 9 novembre depuis l’année où on a commencé les essais d’ailleurs. Depuis 2009 donc).

Aujourd’hui, aussi inouï que cela puisse paraître, pile un an après avoir écrit ce billet -et en envisageant une grossesse menée à terme (soit jusqu’aux 41 SA révolues, ce qui nous amène au 2 avril 2015)- :

je suis exactement à la moitié de ma grossesse, dans ma 21ème semaine d’aménorrhée.
20 SA+3, précisément. Arrivée à mi-chemin.

Le hasard des dates… Je trouve ça délirant comme coïncidence !

Une petite douzaine d’échographies depuis le début de ma (4ème !) grossesse mais aussi les places que l’on m’a, pour la 1ère fois, et à 3 reprises, aimablement cédées dans le métro avant-hier auront réussi à me faire réaliser.

Ma fille s’agite -délicatement- au creux de moi et du haut de ses (presque) 25 cm, me comble de joie.

Si seulement la grossesse était contagieuse, je te serrerais encore plus fort contre moi.

Toi, toi, toi, toi… et encore toi.

Et surtout toi, qui te reconnaîtras, dont c’est l’anniversaire aujourd’hui et à qui je pense si souvent…

Publicités

50 réflexions sur “Le 09/11/14, à mi-parcours

  1. Quel beau 9 novembre !!!
    Et quel plaisir de lire de tes nouvelles !!!
    (lol la place dans le métro, ca y est, tu y es, toi toi toi !)
    J’espère que ton voeux de contagion se réalisera….
    et c’est fou… la moitié… la moitié !!!!
    Des énormes bisous ❤

  2. Il est sublime ce post… Enfin, tu y es !!! À mi-chemin… Plus que 20 sa + 3 avant de rencontrer votre amour. Ça va passer vite. Pour ce qui est du câlin, avec ou sans contagion, je t’en fait un volontiers. Juste pour le plaisir et pour te remercier de penser à elle, elle, elle, elle et moi… Bisous.

      • L’horreur. En moins pire que toi, heureusement, mais pas facile a vivre. Les medicaments ont zero effet. Je m’adapte : je suis passée à un tout petit mi-temps (je suis mon chef, c’est plus facile 😉 ), et j’essaie de me reposer au maximum. J’espere que l’acupuncture aura un petit effet (juste apres chaque seance, je ressens un tout petit mieux le jour meme, mais pour l’instant c’est tout). Et je me dis aussi que maintenant, l’hormone HCG est censée diminuer (depuis hier, quoi). J’apprends à vivre avec ma bassine 😉

      • Ma pauvre. Je compatis. Vraiment.
        Bon, si vraiment ça ne va pas mieux, sérieusement, le Donormyl (oui, je radote !) a fait des miracles chez moi.
        Exemple 1 de miracle : j’arrivais à me traîner sous la douche pour me laver (pas tous les jours, hein, faut pas déc*nner !).
        Exemple 2 : j’arrivais à manger des pâtes et des yoghourts natures !

  3. Les choses peuvent vite basculer. Le bonheur est souvent fragile mais, heureusement, les moments particulièrement difficiles peuvent aussi céder et se transformer 🙂
    Tu es un espoir pour beaucoup…
    Des bises et merci !

    • Merci à toi !
      Si seulement je pouvais redonner un peu d’espoir… Mais je sais pour avoir touché le fond du fond que le bonheur et la réussite des autres -même après tant d’années- ne présage pas la réussite de son propre projet de parentalité.
      Ahh si j’avais une baguette magique…
      Comment vas-tu ? Une écho bientôt ?

  4. Quel plaisir de lire ce post en ce dimanche matin !
    Aaah la première place cédée dans le métro/bus/tram, on en pleurerai presque !
    Bisous !

    • J’ai cru rêver… Et pour une fois, ce n’est pas un rêve…
      Je te souhaite de tout coeur de vivre ce bonheur.
      Tu as eu ton lot de chagrin -et plus que cela même-.
      Il faut que la roue tourne.

  5. Ce post me donne du baume au coeur…. hier gros moment de déprime, (encore des annonces de grossesse), le temps me paraît tellement long! Et en te lisant ce matin, j’en ai eu les larmes aux yeux. Me voilà rebooster et pleine d’espoir pour la suite. Un énorme merci à toi, et ton blog qui m’apporte beaucoup! Des bisous!

    • Ahhh les annonces de grossesse… Je ne les compte plus. Un crève-coeur quand on attend depuis trop longtemps et que c’est censé être son tour !
      Tant mieux si mon blog t’apporte du réconfort. Je suis très optimiste pour vous. Le don « fonctionne ». Pas toujours du 1er coup, mais ça marche généralement bien. Alors, je suis confiante. Je sais qu’un jour, c’est moi qui te féliciterai ! Courage en attendant.

    • J’espère fort qu’elle vous récompensera bientôt.
      Tu es un exemple de persévérance et je ne peux pas croire que ça ne finira pas par marcher. J’ai encore de l’espoir pour vous. Bises.

  6. Les larmes aux yeux de te lire, de penser aux bonds de joie que fait ta fille au creux de toi et à la divine sensation que cela doit être pour toi… Heureuse !
    Je pense très souvent à toi et t’embrasse !

    • Une divine sensation, oui ! Et le mot est faible…
      Mon homme me dit que j’ai l’air d’une shootée à je ne sais quelle drogue ! Hihihi !
      Merci beaucoup de passer et de penser à moi, Sibylle.

  7. C’est super! Comme tu le sais nous sommes décalées de pile une semaine et je te suis pour le 9 avril, date prévue de mon accouchement, 2 ans très exactement après avoir appris que je n’aurais jamais d’enfant biologique malgré mes tentatives et qu’il fallait commencer les FIV DO…la vie sait être belle et douce aussi parfois alors profites-en à fond!

    • Merci miss ! Oui, une toute petite semaine nous sépare ! Des bébés de printemps…

      2 ans très exactement après avoir appris que tu n’aurais jamais d’enfant « génétique », tu veux dire. Car les enfants issus du don d’ovocytes, même s’ils n’ont pas le patrimoine génétique (l’ADN) de leur mère, sont « biologiquement » les leurs. C’est important de ne pas l’oublier 😉

      Toi aussi, profite à fond ! Et vive le don !

      • Tu as tout à fait raison (on voit bien que tu es une adepte d’Irène Théry!) C’est vrai que c’est important même si un enfant adopté serait tout autant le mien que cette petite Hardie… la grossesse c’est quand même un chouette moment de partage! VIVE LE DON ça c’est certain!!!

    • Je suis pleine, remplie… C’est très difficile à exprimer. Un sentiment de plénitude au quotidien.
      Je souhaite ça à toutes.
      Se sentir pleine, vivante dans le ventre et/ou le coeur.
      Merci Monoi. Je t’embrasse.

  8. Très heureuse pour toi, profite de chaque jour de cette merveilleuse grossesse, savoure la fin de ces années d’inquiétude. À la moitié du parcours la sérénité, enfin!

    • « Si perdue et sans espoir ». Tu as bien résumé…
      Et là, je renais.
      Oui, c’est formidable et ça le sera pour toi aussi. Je n’en doute pas.
      Tu as fait le meilleur choix, Eve. Tu as raison, le meilleur est à venir !

    • Oui Marinette, je savoure et profite de ce bonheur tant attendu et j’ose regarder vers l’avenir. D’ailleurs, j’ai décidé de commencer les tous 1ers achats… demain !
      Il est temps…
      Je t’embrasse.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s