Fin de grossesse… et nostalgie…

Je n’arrive plus à écrire. Alors, ceci est le premier et le dernier billet personnel sur ma grossesse.

J’écrivais ma tristesse, mon désespoir, mes désillusions et maintenant que ce bonheur BONHEUR si inespéré est enfin au creux de moi et bientôt dans nos bras, je ne parviens plus à mettre des mots sur cet immense chamboulement dans nos vies depuis que je suis enceinte.

Je me suis aussi beaucoup auto-censurée pendant ces 8 derniers mois. Crier son bonheur quand on sait qu’on est lue par des femmes et hommes en souffrance, c’est déplacé. J’avoue avoir (parfois) détesté cela quand j’étais moi-même en attente pensant que la réussite des autres ne présageait en rien la nôtre ; ce qui ne m’empêchait (certes) pas de me réjouir -surtout pour celles aux parcours particulièrement compliqués-. Mais inexorablement, la réussite des autres me renvoyait à nos nombreux échecs.

Je ne sais pas trop ce que va devenir ce blog. En « PMA addict », si le temps me le permet, je continuerais sans doute à faire un peu de veille. Mon blog a vu le jour quand j’étais au plus mal, que je souhaitais partager mon expérience et échanger autour de nos difficultés pour avancer et surtout ne pas sombrer. Il m’a en quelque sorte « sauvée » et je n’en retiens que du bon, à commencer par vous toutes, mes combattantes, rencontrées et/ou avec qui j’échange et qui m’êtes si chères.

Aujourd’hui, alors que je suis dans mon 9ème mois, j’ai quand même envie de dire combien j’ai été heureuse pendant cette grossesse. Comme « shootée à une drogue », j’avais écrit une fois… Tout le temps, sans interruption. Les hormones de la grossesse ont fait de moi une véritable inconditionnelle de la grossesse.

J’ai si hâte de rencontrer notre fille, la respirer, la cajoler, l’embrasser… lui murmurer tout ce que j’ai toujours secrètement espéré lui dire. Mais Il ne me reste plus que quelques jours (semaines ?) pour savourer pleinement et profiter égoïstement d’elle dans mon ventre. Elle est tellement attendue par tous (famille et amis…). Tout est prêt pour l’accueillir comme il se doit. Notre appartement parisien a été complètement réaménagé. Des travaux ont été faits et chaque espace a été ultra-optimisé (j’ai découvert chez mon homme de grandes qualités insoupçonnées de bricoleur !). J’espère qu’elle ne manquera de rien. En tout cas, pas de notre amour. Ca, c’est certain.

Mon homme s’est beaucoup investi dans cette grossesse. Il était présent à tous les rendez-vous à la maternité et aux (presque !) 15 échographies… sans compter les cours de préparation à l’accouchement, l’haptonomie et les rendez-vous avec notre sage-femme libérale

Je suis si fière de lui. Je sais qu’il sera un papa merveilleux (il s’en inquiète d’ailleurs et je pense que c’est très bon signe !). Je l’aime de toutes mes forces. Être dans ses bras et sentir notre fille bouger entre nous deux : je ne connais, pour l’instant, rien de plus doux.

Il m’est arrivé de pleurer. J’ai pleuré car j’ai réalisé que j’étais bel et bien enceinte. Et pas qu’un peu. Enceinte d’un beau bébé. Viable. Qui ne sera pas prématuré -puisque dans ma 38ème SA-. Enceinte de mon enfant que j’ai tant espérée. Je suis tellement nostalgique de ma grossesse. J’ai pourtant profité de chaque instant, de chaque minute. Même quand j’étais au plus mal le 1er trimestre, la tête par-dessus la cuvette et malade… Car je savais que ça allait passer et que je ne revivrais sans doute plus jamais cela.

Je retiens de ma grossesse une grossesse idéale, sans encombre, sans difficulté, à l’aube de mes 39 ans. Je me suis souvent demandé comment la vie pouvait basculer ainsi. Comment passer de « tout compliqué » à « tout facile » ? La roue a véritablement tourné. Et c’est déjà la fin.

On aura mis presque 6 ans pour toucher du doigt notre rêve. Les chances de concevoir à nouveau restent minces. Lorsque j’écris cela, je mesure pleinement notre chance. Il n’y aucune tristesse dans mes propos. Bien au contraire. Nous avons une chance incroyable puisque nous sommes une famille.

Je peux aujourd’hui, en toute objectivité, affirmer et dire très clairement que si TOUT était à refaire, nous le referions.

Ce parcours a laissé des traces indélébiles. J’ai toujours un pincement au coeur lorsque je pense à nous toutes et que je vois que c’est parfois si simple pour certains mais je me sens tellement chanceuse que je n’envie plus personne. Ni femmes enceintes, ni mères. Car je suis à mon tour enceinte et mère.

Quand on dit qu’il faut vivre les épreuves, même les plus difficiles, pour se forger et en tirer ensuite quelque chose de constructif… C’est vrai. Si nous n’étions pas passés par la case PMA, FC à répétition, examens douloureux et intrusifs et analyses en tous genres… nous n’aurions sans doute pas savouré ce bonheur à sa juste valeur. Nous aurions été un couple lambda, heureux d’être bientôt une famille, d’accueillir en son sein un bébé. Bien sûr.

Mais notre bonheur est sans nom. Notre joie est quotidienne.

Je relativise désormais absolument tout. Je ne me reconnais plus. Je rayonne. Mon coeur rayonne. Jamais je ne me serais autant admirée dans le miroir. Ce corps que je ne reconnaissais plus et qui me trahissais sans cesse, je l’ai si longtemps et tellement souvent détesté. Aujourd’hui, je suis en confiance. Ce même corps ne cesse de me surprendre depuis juillet.

Ma fille, dans mon corps, se sera accrochée jusqu’au bout. Je suis si fière d’elle !

Je me remémore encore les litres de sang perdus lors du décollement en août dernier. Tout prêtait à croire aux mêmes conséquences catastrophiques que les précédents arrêts de grossesse. Mais non. Ma fille s’est accrochée. Elle a fait une apparition magique à l’échographie. Il n’y a pas eu de 4ème FC. Et je nous revois, abasourdis, enlacés dans les couloirs de cet hôpital, pleurant dans les bras l’un de l’autre, de soulagement et de bonheur…

On me dit souvent que notre persévérance aura payé. C’est vrai, je ne peux le nier. Nous étions à rien de tout arrêter et avons persévéré…

MAIS, MAIS, MAIS, je sais aussi et surtout que nous avons eu beaucoup, beaucoup de chance. Le bon traitement a enfin été trouvé. Je dois cette réussite un peu à notre ténacité mais surtout beaucoup à la science.

Vive la vie, vive la science, vive le don !

Publicités

87 réflexions sur “Fin de grossesse… et nostalgie…

  1. Lutine, merci pour ton témoignage, nous avons aussi besoin de happy-end, ça existe dans la vraie vie, pas que dans les films, et pour ma part, c’est ce qui me fait espérer et garder le cap que je me suis fixée : devenir à mon tour maman
    Alors, merci pour ton commentaire chargé d’émotion, ça transpire le bonheur, bonheur que nous aimerions toutes ressentir un jour …et notre jour viendra. Alors tout comme toi, pour ma part, je vais persévérer.
    merci et bonne continuation, profite de ce bonheur, joie tant mérité.
    Bisous ….

    • Merci à toi. Tu connaitras aussi ce bonheur.
      Ca vaut tellement le coup de batailler et tu/vs as/avez 1000 fois raison de continuer les essais. Je t’embrasse et j’espère fort pour vous.

  2. Il me prend aux tripes ton post Lulu. Il est si authentique si sincère…
    « La réussite des autres ne présageait en rien la notre ». Cette phrase résume exactement ce que tu ressens quand tu es à quai et que des copines dans le train, bien intentionnées, te disent que si ca a marché pour elle ça marchera pour toi. Mais au fond de nous on sait que c’est faux. Qu’il n’y a ni verite absolue ni justice. C’est la vie qui reprend ses droits, c’est elle qui décide.
    Le passage sur ton corps aussi m’a tellement parlé! Ce corps tueur, ce corps qui refuse de porter la vie, ce corps qui nous trahit… Il est capable aussi du meilleur… Je vais essayer de ne pas l’oublier.
    Quand tu écris que tu as envie de « respirer » ta fille ca me touche car si j’avais la chance d’être maman un jour c’est aussi ça que je souhaiterais faire avant même de la serrer contre mon cœur.
    J’ai envie de te lire encore, parce que tu m’as toujours touchée, jamais blessée et à défaut de la vivre, j’ai envie de lire ce qu’est la maternité dans tes mots a toi.
    Une chose est sûre… Tu seras une maman extraordinaire. ❤️

    • Moi, c’est à chacun de tes commentaires que mon coeur s’emballe et que ma chair devient comparable à celle d’une poule…
      Notre infertilité m’aura fait rencontrer des filles/des couples extra’. Tu es de celles que je ne connais malheureusement pas (encore ?) mais que je lis régulièrement et que j’admire. Oui, je suis admirative de ta capacité à rebondir à chaque fois, de ta façon de voir la vie et d’accueillir les difficultés du monde.
      Nul doute que tu seras une mère exceptionnelle, Carotte. Je l’espère très fort.
      Merci encore pour tes mots si gentils qui me touchent au plus haut point…

      • J’ai autant de respect que d’admiration pour toi Lulu… Tes mots me touchent a un point! Je n’ai pas confiance en moi, même si ça va mieux et ton petit mot est inestimable pour moi merci… ❤️
        Se voir cela serait avec plaisir… Je suis une semaine à Paris en mai pour ma dernière fiv (si tenté que tu sois parisienne!!!), donc… Prends soin de toi.

      • Je ne t’imposerai pas bébé. Je m’éclipserai qqs heures pour te claquer la bisette ! Et puis ça me fera une pause 🙂 à bientôt miss. On se redit tout ça !

  3. Très chère Lutine, ton post m’a ému aux larmes… est ce que ce sont les hormones de grossesse ou tes mots qui me touchent au coeur, ou les deux… (sûrement les 2). Je suis si heureuse de lire que tu as vécu pleinement ces mois avec bonheur… heureuse que vous arriviez enfin sur le quai du bonheur… celui de votre objectif ! J’ai hâte que tu ais enfin ta petite dans les bras. Je ne doute pas un instant que tu seras une maman parfaite et que ton homme sera un papa plus qu’attentionné… vous avez franchi tellement d’obstacles pour en arriver à ces beaux moments.
    Merci de nous faire partager ta joie… Profite à fond de ces derniers instants de communion avec ta puce avant d’en vivre de nouveaux à 3 !

    • Merci Leeloo.
      Une maman parfaite, ça m’étonnerait ! A part ma belle-mère (oui, j’ai bcp de chance !), je n’en connais pas !
      Je serai une maman aimante, ça c’est certain, avec ses manques et imperfections…
      J’ai hâte de vivre tout ça, même les difficultés du quotidien qui ne me semblent -aujourd’hui, en tout cas- pas insurmontables…
      Belle grossesse à toi !

  4. Et bien moi aussi tu as réussi à me faire pleurer.
    Profites donc bien de ces derniers instants à 2 en 1 mais tu verras c’est tellement mieux quand le bébé est là et tu auras toute la vie pour la renifler 🙂

  5. Quel magnifique billet, et comme il résonne en moi, malgré un parcours microscopique à côté du tien! Chaque jour je suis de plus en plus heureuse, et on savoure chaque instant avec notre petit amour. Quand on me plaint car nuits de marde, je suis juste surprise car pour moi c’est ça le bonheur, être réveillée par les petits gazouillis et beaux sourires, même à 2h du mat’! Bref, je te comprends parfaitement!! Profite de chaque instant de cette belle grossesse avant de profiter de chaque instant de ton bébé si attendu. Plein de bises

    • On ne va pas se mettre à comparer les parcours, hein !
      Ce qui nous rassemble/unit, c’est le désir de parentalité.
      Pour moi aussi, le bonheur englobe ça : les nuits hachées, les « difficulutés » du quotidien avec bébé… 1000 fois plus sympas que de se réveiller aux aurores pour se faire ponctionner (et encore, quand y’a qq chose à ponctionner !), piquer ou « endovaginaliser » par voie échographique !
      Bises à toi et à ton petit (déjà bien grand, j’imagine) Nano.

  6. Oups, cet article m’a fait pleurer tellement il est beau, émouvant et authentique.
    J’en profite pour te remercier lulu, car tu m’as beaucoup aidée, toujours soutenue dans mon parcours et j’espère encore avoir de tes nouvelles après la naissance de votre fille.
    Je te souhaite tout le bonheur du monde et tu vas être une maman qui déchiiiiiire!! 😉
    Je t’embrasse.

    • Ne me remercie pas, je n’ai pas fait grand chose.
      Enceintes en même temps, qui l’eut cru !
      Derniere ligne droite pour vous aussi. Savoure… Je t’embrasse.

  7. Vraiment émouvant. Ce post est juste magique et je crois qu’on rêve toutes/tous d’écrire ces/tes mots un jour.
    Je me dis aussi qu’à force de pérserver on finira par être récompensés alors merci de nous le rappeler. On va toutes/tous continuer et on va y arriver.
    Prends bien soin de toi et surtout profite…
    Bisous.

    • C’est le jour J pour toi. Je pense bien à toi, te souhaite une très belle récolte et surtout au moins un bel embryon qui deviendra un bébé en bonne santé dans un peu plus de 8 mois.
      J’y crois !!! Bises.

  8. Je savais que la fin approchait, mais surtout que le début de cette vie tant attendue arrive bientôt 🙂 De gros bisous, et j’espère quand même que tu nous donneras des nouvelles..

  9. Les larmes aux yeux comme souvent en lisant ton blog mais avec le sourire en plus hein, ne culpabilise surtout pas. Et peut-être qu’un jour tu auras envie de faire un autre blog avec des recettes de purée pour bébé et d’astuces en tout genres et que ça aidera, servira à plein de femmes. C’était la journée de la femme hier et on peut dire que tu as été une vraie sister comme disent les ricains 🙂

    • Ouh la, un blog de maman ? Oh ça non, je ne m’en sens vraiment pas capable ! D’autres le font très bien…
      Merci à toi en tout cas. Je ne sais pas où tu en es mais j’espère que vos projets avancent comme vous voulez…

  10. Profite bien de tout jolie Lutine, c’est vrai qu’après ça manque. J’espère tout de même que tu nous offriras le plaisir de partager tes premiers moments avec ta petite bébée, ou au moins quelques nouvelles de temps en temps. Moi j’aime bien quand tu parles de toi.

  11. Quel billet attendu 🙂 !!! Que dire… C’est vraiment émouvant de te lire et de t’imaginer béate de BONHEUR ! La chance et la persévérance, le tout avec la science ! Une magie ! Qu’est ce que je suis reconnaissante à ces trois mixtures lorsque la fin est si belle ! Profites à fond, égoïstement (si si) de ta petite qui est en toi encore quelques temps ! Des énormes bises à vous 2, pardon 3 !!!

    • Quand je pense que lorsque nous nous étions rencontrées, j’étais désespérée… et là, tu me parles de « béate de bonheur ». La vie est dingue, je te dis…
      Toi maman, moi maman (oui, j’ai pas encore accouché, mais je suis maman !).
      J’ai hâte de voir la Lueur et de lire la suite par chez toi ! Grosses bises.

  12. Quel plaisir de te lire ma belle, et que j’aime tes mots qui respirent le bonheur!
    Je me retrouve tout à fait dans tout ce que tu dis.
    Et je sais que je te l’ai déjà dit, mais j’ai hâte que nos filles se rencontrent…
    Gros gros bisous

    • Les mères se connaissent, les filles doivent aussi se connaître !
      Hâte, hâte, hâte… Ca sera donc pour les beaux jours…
      J’espère que tu vas bien. Ca fait longtemps ! A bientôt. Gros bisous.

  13. Merci de nous avoir permis de te lire parce que même pas loin de vous on se sentait souvent impuissants et maladroits face à votre détresse sans savoir comment vous aider. On a hâté de voir la petite fleur. J’espère que tu vas continuer à écrire,(que des jolies choses maintenant), dans un autre blog pourquoi pas, tu écris si bien. Bisous. Les M.

    • La détresse, c’est bien le mot. Une grande impasse. On n’y croyait plus… A tel point que la toute dernière tentative s’est faite en mode « silence »… Et notre miracle…
      Vous nous avez aidés par votre présence, votre écoute.
      Vous étiez là quand il fallait. Alors, merci ❤

  14. Très beau et j’avoue avoir eu un petit coup de blues en lisant tes mots. Surtout profites bien et donnés nous des nouvelles. Biz Christine

  15. Vive la vie la vie qui reprend le dessus. Profite de ces derniers moments. C’est vrai que dans ce cas là on peut se dire qu’elle sera peut être unique. Génial pour les travaux et le ré aménagement. Un couple lambda, ça n’aurait pas été mal aussi, un couple qui aurait voyagé , des choses comme ça mais un couple lambda, oh, le côté ordinaire je n’aurais pas dit non moi. Bonne rencontre.

    • Merci Monoi,
      Oui, je profite autant que possible (même si les sorties se font rares, là).
      J’ai hâte de lire la suite vous concernant. C’est bientôt l’été 🙂

  16. Je suis très émue… T’imaginer respirer ta fille me donne les larmes aux yeux. Et ce ne sont pas des larmes centrées sur mon propre vide, mais bien des larmes d’émotion à l’idée d’imaginer la fin et le nouveau début…
    Je voudrais te dire que tu n’as jamais été déplacée ou maladroite. Au contraire !! Tu fais partie de ces copines qui n’oublient pas et qui sont remplies de délicatesse et d’empathie. Allant jusqu’à t’autocensurer… C’est dommage d’ailleurs, mais je le comprends.
    En tout cas, comme beaucoup, j’espère que tu continueras de nous donner ponctuellement des nouvelles de votre jolie famille.
    Tu es un exemple pour nous toutes qui attendons depuis longtemps sur le quai. Ne nous abandonne pas complètement si tu le peux. Ou alors, sûrement pas dans le but de nous protéger !!
    Si ce que tu écris est difficile parfois, on aura toujours la possibilité de ne pas tout lire…
    Je te souhaite une fin de vie à deux magnifique et une rencontre intense et magique. Bisous et merci pour tout. ♥

    • Merci pour ta générosité, Julys, et la délicatesse de chacun de tes mots.
      Je ne suis pas loin. Je n’abandonne personne. Je suis et resterai une (ex)PMette routarde de l’AMP. Je me sens des milliards de fois plus proches de toi et de toutes celles en attente que de n’importe quelle maman.
      Je ne peux pas oublier ces années d’errance médicale… car écorchée vive.
      Merci encore. Je t’embrasse et te souhaite le meilleur.

      • Merci pour tes mots. Je n’ai jamais douté que tu resterais une pmette. Ça se sent dans ta générosité et ton empathie: tu n’oublieras pas !! ♥♥♥
        Je te souhaite également le meilleur… Mais il est en marche… 🙂

  17. Quel bel article, comme tes mots résonnent pour moi, comme je suis contente de te lire si heureuse ! J’ai aussi eu une grossesse heureuse, et sereine, et je ne me suis pas reconnue (malgré les vomitos aussi ;)). ELle s’est terminée trop tôt et en catastrophe, mais ça ne change rien. Je comprends ta nostalgie, profite en, profitez en, tous les 3 ! Des bises !

    • Oh oui, je me souviens bien de la naissance à 31 SA révolues… Quel parcours ! Mais aujourd’hui, tout va merveilleusement bien et j’espère avoir ta chance avec un bébé en bonne santé dans mes bras bientôt. Bisous.

  18. Quel article juste, touchant. on ressent tout le bonheur que tu as à porter cette petite. Je vous souhaite tout le bonheur possible à trois.Quant au fait de parler grossesse sur un blog de PMA, j’ai souvent pensé moi aussi que c’était déplacé et douloureux pour les autres. Merci d’avoir été si discrète et délicate.

  19. Merci pour ce message, j’espère que ce ne sera pas le tout dernier et que la naissance tant espérée sera annoncée 😉 bravo pour tout, c’est vrai que qd ça marche après tt cela et qu’on sait que ça reste dur pour tant d’autres on a envie de se faire toute petite, de dire merci pour ce bonheur, de prier pour les autres, de souhaiter donner une partie de cette joie immense. La vie est un miracle et qd ça marche on se dit whaou, c’est dingue. Nos bb sont tellement précieux. Ils nous ont changés bien avt leur naissance. J’attends comme toi avec impatience de LA voir et en même temps la sentir bouger en moi me bouleverse. Bonne fin de grossesse Lutine!

    • Bien sûr, la naissance sera annoncée !
      Et tu as tout dit ! C’est exactement ça ! Un bouleversement énorme… de la sentir bouger…
      A bientôt pour les news ! Profite à fond.

  20. Bonjour Lutine.
    Je ne sais pas si tu te souviens de moi (tu as tellement d’admiratrices!!! Lol). Je t’informais également, que ma 1ère Fiv Do à Reprofit, avait lieu en Février, et donc ça s’est bien passé, aucun regret d’avoir choisi cette clinique… Mais malheureusement, la chance ne nous a pas souri. Ce fut négatif, malgré un transfert de 2 beaux brybrys HB grade 1.
    Il nous reste 1 HB/1 et deux B/1 au pôle Nord. Nous y retournons pour fin Avril (si les règles du 2ème cycle arrivent à J28-30 + les 20 jours a rajouter pour enfin faire le Tec). Et je ne te cache pas que je suis mal, très triste, car nous y avons cru jusqu’au bout, pourtant mal parti, car endomètre a 6,7 mm et 5 jours après, au transfert, il était a 9mm. Ils ne souhaitent pourtant pas changer mon protocole et ne veulent pas que je fasse d’examen complémentaires.. Mais j’aimerai tout de même prendre du Pentoxifiline en + de mes 3 provames par jour (+ 1 par voie vaginale) et vérifier la bonne vascularisation (car ça n’a jamais été fait).
    Sinon pour te dire que ton post m’a fait pleuré (c’est tellement ça) il est juste magnifique et parfaitement bien tourné. Même ce que tu écris sur tes émotions concernant ta grossesse et la venue de ta fille, et bien même si je ne suis pas enceinte, c’est exactement ce que je ressentirai si je l’étais). Je suis heureuse pour vous, quel bonheur!!! Vous le méritez tant… Et ce que tu écris sur ton compagnon, c’est encore une fois, exactement ce que j’écrirai sur mon tendre mari.
    Je te souhaite une belle vie a 3, et qu’elle soit parfaite comme ta grossesse.
    Affectueusement, Natacha (dite Nat).

    • Bien sûr que je me souviens de toi, Natacha !

      Merci beaucoup de me donner des nouvelles.
      Merci aussi pour tes mots qui me touchent.

      Je suis désolée de lire cet « échec ». Je mets des guillemets car ce n’en est pas véritablement un. Il vous reste 3 beaux blastos.

      A notre 1ère tentative, non seulement, c’était négatif et il ne nous restait AUCUN blasto. A la dernière, tu connais le résultat et il nous reste 2 HB grade 2. Donc autant te dire que vous avez encore de jolies cartes en mains !

      Même en don, malheureusement, ça ne marche pas du 1er coup. Il faut persévérer, parfois plusieurs fois.
      Mais je suis confiante. Vous avez fait le bon choix de clinique et ça finira par marcher !

      Ceci dit, je comprends que tu sois triste. On met tellement d’espoir dans nos essais. Et ce n’est pas rien comme voyage… C’est un investissement moral et financier.

      Avril, c’est demain !!! J’espère que tu me tiendras au courant.

      Et dis-toi que s’ils ne veulent rien changer au protocole, c’est qu’il n’y pas de raison de le faire. Ils savent ce qu’ils font. Is ont l’habitude.

      Pour le Pento, ne peux-tu pas voir avec ton médecin ici ?

      Hâte de lire tes bonnes nouvelles en avril/mai !
      Je t’embrasse et… Vive le don !

      • Merci Lulu pour ton adorable réponse. Ça me fait très plaisir.
        Donc je viendrai te tenir informée de mon TEC, et il aura lieu en Mai.
        Oui j’ai bien réfléchi, et je préfère attendre 3 cycles plutôt que 2 et c’est surtout que je veux être vraiment prête psychologiquement…
        A bientôt, en espérant t’annoncer une bonne nouvelle dans ces 2 prochains mois… Très belle suite a toi, avec le plus beau jour de ta vie qui arrive a grand pas!!! Ça va être merveilleux, magique, de faire connaissance avec votre petite Chérie.. C’est votre rêve qui se réalise!!!

      • Coucou.
        Biensur que je te tiendrai au courant et en espérant t’annoncer une bonne nouvelle…. On va en transférer 2, comme a chaque fois, on m’a toujours transféré 2 embryons, même en Fiv naturelles.
        Profites bien de tes derniers jours de grossesse, car après, tu vas devoir partager ta puce avec ton homme, car tu l’as eu 9 mois pour toi toute seule!!!!!!

      • Donc je suppose que vous allez transférer les 2 B de grade 1 dans un 1er temps (qui ont dû être vitrifiés en même temps).

        Oui, je profite… Toute dernière ligne droite ! D’ailleurs, je vais sortir faire une (dernière ?) balade !
        Partager ma fille avec mon homme, aucun souci. J’ai même hâte de voir mes 2 amours faire connaissance… Comme un conte de fée…
        C’est la partager avec le reste de la terre qui me questionne… Bon, comme tu vois, j’ai encore du boulot !

        A bientôt et… bonne chance.

  21. Je lis tardivement cet article qui me fait pleurer. Bien sûr pour le bonheur que tu vis mais aussi pour le bonheur qu’il fait résonner en moi. J’aurais pu (j’ai dû) écrire la même chose (peut être plus souvent) et ce bonheur immense, ne fait que commencer. La vie devient vraiment belle avec un bébé. Cet amour-là est tellement tellement tellement… bah je ne trouve pas le mot, mais tu le vivras si bien bientôt ! grosses grosses bises

    • Pleure pas, ma bichette.
      Moi j’ai hâte que nos enfants « jouent » ensemble… ou du moins, dici-là, se rencontrent.
      Si on m’avait dit en mars dernier (après la mauvaise nouvelle au retour de Reprofit), qu’un an après je serais maman, j’aurais ri -jaune- !
      Gros bisous, ma belle.

  22. Cela faisait qqs temps que je n’étais pas venue te lire. Et je me retrouve tellement dans les émotions que tu décris, je ne te connais qu’à travers ce blog mais je suis sincèrement heureuse pour toi. Viens tout de même nous raconter la naissance 🙂
    Ton blog est celui que j’ai le plus lu et suivi… J’ai arrêté le mien à la naissance de mon fils mais je pense y rajouter un petit post pour annoncer ma 2ème grossesse naturelle.. À presque 6 mois je n’y crois tjs pas mais comme tu l’as écrit la roue tourne. Et il est important de le dire et de l’écrire afin de donner de l’espoir à toutes celles qui sont dans notre situation. J’ai hâte de lire ton plus beau post… Grosses bises
    B@bycaro

    • Waouhhhh, une 2ème grossesse, on ne peut plus « naturelle » !?! C’est donc toi « la fille du voisin de la cousine de la coiffeuse pour qui… » ? Bravo !!! Et vive la vie !
      Profite de cette grossesse surprise ! Fille ? Garçon ? Surprise ?
      Bises.

  23. Quel bel article, il résonne beaucoup en moi, je regarde et respire tellement souvent ma fille, mon bébé (de 18 mois déjà!) en lui disant que je l’aime… C’est un tel bonheur, la vie avec elle, et je suis très heureuse pour toi/vous que votre fille soit tout bientôt dans vos bras!

    • 18 mois déjà… Je m’en souviens comme si c’était hier…
      Mais comment va-t-on faire quand elles auront 18 ans ?
      On ne pourra plus les respirer/sentir/cajoler… comme à 18 mois 😉
      Profite et merci du passage par ici.

  24. Très heureuse pour toi, Lutine…pour moi, comme pour toutes celles d’entre nous qui sont en fin de parcours pma classique, et dont la réflexion chemine vers le don, tu es un modèle de persévérance, et une énorme bouffée d’espoir.
    J’aime lire tes mots, qui m’aident à garder en tête qu’effectivement, on peut passer de « tout compliqué » à « tout facile »…et j’essaie de continuer à y croire pour m’accrocher, même quand ça devient compliqué dans le compliqué.
    Merci…
    Bonne fin de grossesse…
    Ton bonheur fait du bien à lire.

    • Merci pour tes mots, Violette. Contente de te « revoir » sur mon blog.
      Avril sera, j’espère, le mois de tous les possibles. Tu n’as pas encore dit ton dernier mot.
      Et avant le don (quelle clinique, au fait ?), il y a la FIV4 !
      Mais réussite en FIV classique ou en FIV-DO, le bonheur est le même !
      Je te souhaite qu’il arrive vite !

      • Merci…la Fiv 4…oui, avec tout un tas de trucs à tester, dont les patchs de testostérone actuellement pour tenter d’optimiser ma future réponse à la stim, puis l’hormone de croissance en laquelle je fonde pas mal d’espoir…et des traitements novateurs pour maximiser l’implantation…
        Pour la suite, ce serait très probablement la RT. En solo à partir de là…(je reprécise que je ne suis pas en couple et que mon projet de coparentalité s’arrêtera après la Fiv 4, si elle était malheureusement encore négative…mais que je pourrais me débrouiller pour avoir le consentement d’un conjoint « fictif » pour avoir l’accès aux traitements là-bas, selon les exigences de la loi Tchèque).
        En revanche, il y a plusieurs options. La Fiv avec ovocytes propres et don de sperme (si jamais les résultats de ma Fiv 4, bien que négatifs, laissent encore de l’espoir sur les capacités de mon corps niveau nb d’ovocytes, nb d’embryons de qualité…)…le don d’ovocytes, ou le don d’embryons
        Pour la Fiv avec ovocytes propres, sans hésiter Reprofit. Pour le DO, plutôt Unica ou Zlin. Pour le DE, Reprofit…(pour le DE le choix de clinique est plus restreint). Mais Sanus est encore en lice également. La réflexion suit donc son cours…et j’attends de voir ce qu’il se passe en Avril pour évaluer la situation et faire le meilleur choix possible.

  25. J’aurai pu écrire ces mots si j’avais ton talent !
    Alors ils me touchent vraiment beaucoup …..
    Profites bien de chacun de ces moments uniques !
    Ils vont durer encore et encore !
    1000 bises à vous 3

    • Hello Lolelo,
      Merci de ton passage et pour le compliment.
      Quand je repense à nos si longs parcours respectifs, je me dis que nous sommes des miraculées.
      Grosses bises à toi et à ta belle J.

  26. Tu vas nous manquer. J’aimé te lire dans les moments les plus noirs et mm quand enfin je suis devenue maman. Je suis nostalgique de ma grossesse et je t’envie de ce que tu vas vivre. J’ai le souvenir avoir bcp pleuré en salle d’accouchement alors que le travail débutait à peine. Je réalisais que j’y étais.. Proche du but et j’ai eu un trop pleins d’émotions. Quand la sage-femme est rentrée en salle, elle m’a dit que je n’avais presque pas de contractons et que je ne devais pas pleurer et je lui ai expliqué et elle m’a alors dit de prendre le temps de relâcher la pression. Et après j’ai pu me concentré sur le travail à venir ! C’était un super moment, la rencontre avec bb. Bravo pour votre courage et surtout d’avoir persévérer. Les mois à venir vont être extraordinaire. Mon fils a maintenant 14 mois et c’est tjrs le mm combat, je n’arrive pas à être enceinte même avec les fiv mais j’ai confiance en la science et si reconnaissante. Je vous souhaite le meilleur pour l’avenir et enfin d’être heureux en famille. (:-D)

    • C’est bon de te lire, Lilijade ! Je vis ce trop-plein d’émotion également… Depuis juillet… Et là, ces 2 derniers jours à la mater ne font qu’exacerber tout cela… Vivement que nous la serrions dans nos bras…

  27. Coucou Lulu, ton article est magnifique. Ca me rend vraiment très très très très heureuse de te lire ainsi, tu le mérites tellement. La petite merveille est peut être arrivée? Donne nous de tes nouvelles, gros bisous

    • Merci voisine ! Tout le monde le mérite, tu sais ! Tout candidat à la parentalité.
      Bon, eh bien notre fille est une coquine car elle sera des nôtres, au mieux, 2 jours après le terme !
      On a hâte !!! Et toi, ça va ? C’est comment la vie avec 2 chéries ?

      • La coquine! Elle est trop bien chez sa maman! Je pense fort à toi alors, c est vraiment imminent!!!! La vie à 4, c est vraiment chouette. Ca demande encore plus de boulot mais chaque jour je les regarde en pensant à quel point j’ai de la chance. Bisous

  28. Je viens de vivre un décollement a 6sa et également la joie de voir notre embryon en pleine forme a L’Echo une semaine après. J’ai pleuré d’émotions en lisant ton texte , nous aussi nous avons pleuré et nous sommes Serres forts dans les bras suite à cette Echo . La minute d ‘avant croyait avoir tout perdu .
    Il nous a fallu 3 ans , 2 IAC catastrophiques et 2 FIV dont 4 transferts pour avoir ce ++… Alors certes précoce encore (8SA) mais je me reconnais dans ton article , j’ai envie de pleurer de bonheur rien que de me dire que je suis enceinte .
    Beaucoup d’angoisse tout de même une grossesse post FIV . J’ai hâte de passer les 12 sa et souffler un peu Je l’espère .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s