13ème protocole : transfert d’un embryon / blastocyste vitrifié (TEV) de 6 jours le 13/07/17

Par où commencer ? Comment le dire ? Pourquoi revenir ici après 28 mois de « silence » ? Les réponses seraient bien trop longues, compliquées même. Et puis aussi sans doute pour redonner un peu d’espoir à ceux qui l’ont perdu.

Après déjà 3 ans de ce tourbillon de bonheur, ce qui m’arrive est surréel.

Côté blogo, on s’était arrêté là : la roue avait enfin tourné pour nous puisque naissait notre merveilleuse L. en avril 2015…

…Et puis… Je ne sais pas parler maternité… Mais ce qui me vient, là, comme ça, c’est que :

j’ai eu la chance de savourer chaque jour grâce au congé parental d’un an, j’ai allaité 16 mois (ça me paraît encore toujours irréel… les plus beaux jours de ma vie…), L. se plaît tellement dans sa micro-crèche parentale, elle est propre depuis qu’elle a 2 ans, parle incroyablement bien (le bilinguisme semble être un gros +++ !), elle est si belle, si joyeuse et pétillante qu’elle ne passe vraiment pas inaperçue. Je m’égare…

Donc on en était là.

Et 3 ans après, on va peut-être avoir un autre enfant.

Je suis enceinte.

Protocole gagnant de 2014 appliqué à la lettre, mais avec son lot de complications comme :

  • la découverte d’une nouvelle recrue, j’ai nommé l’adénomyose… et donc rajout d’une pilule (Minidril) au traitement de choc initial (à continuer jusqu’à 12 SA),
  • des règles qui ne sont jamais arrivées après la fin du Minidril et donc pas de feu vert pour commencer la stimulation de l’endomètre
  • ceci entraînant le début tardif du traitement de stim -débuté seulement 17 jours avant le TEV au lieu de 25 jours avant-,
  • un duo de choc de la clinique (Docteur M. et coordo A.) qui ne fait plus partie de l’équipe de Reprofit et donc une prise en charge parfois bancale (mais ça, on s’en fiche quand on a un Number 4 qui tient les rennes),
  • un transfert effectué avec le statut de « parents » et donc, une organisation à trouver…

Quasi 3 ans jour pour jour après, nous sommes retournés à Brno, dans cette ville si chère à mon coeur et qui a une atmosphère toute particulière. C’est bouleversant de revenir sur les traces de notre fille. Beaucoup d’émotions. Les larmes montent facilement en pensant à nos deux blastocystes que j’aime appeler « le cru L. » ou « la fournée L.« .

Nous sommes donc allés transférer un de nos deux beaux blastocystes (un HB de grade 2, vitrifié à J6). Je dis « un » mais nous voulions « deux ». Non pas pour « risquer » la grossesse gémellaire -et toutes les possibles complications du fait de mon grand âge- mais, comme pour L, simplement pour augmenter les chances d’une « seule » accroche. Mais il semblerait que quand on est déjà parents, les choses prennent un nouveau tournant puisque là où autrefois c’était une évidence de transférer deux, on nous l’interdit désormais.

Un transfert réalisé dans de très bonnes conditions… « médicales », j’entends.

En revanche, une situation très inconfortable dans la mesure où on ne nous a quasiment pas laissé le choix quant à celui d’en transférer un ou deux. Je n’ai pas apprécié le :

1/ « you can die with the transfer of 2« , rapport à mon utérus cicatriciel… (juste en passant, j’ai eu le plus bel accouchement du monde malgré une césarienne ; mon col ne s’est jamais ouvert…),

2/ changement d’avis de mon homme (« pas question de prendre le moindre risque, on n’en transfère qu’un ! ») qui plussoyait les dires de la doc (qui, nous l’apprenons le jour du TEV, a changé… j’apprends alors que le mien étant en vacances… j’aurais apprécié qu’on me prévienne, juste…).

Number 4, toujours aussi formidable (je l’aime tant !!!) nous avait aussi fortement déconseillé le transfert de 2, mais bon, que voulez-vous, on ne se refait pas !

On n’en a donc transféré « qu' »un… mais quel « un » !

Même si c’est trop tôt et que je ne suis qu’à 6SA+4, comment expliquer (hormis le fait d’avoir trouvé le bon traitement anti cellules tueuses…) la réussite en un transfert (là où on avait mis des années avant que ça ne s’accroche durablement) ?

On ne saura jamais. La vie est incroyable. Je marche encore sur des oeufs mais avoir vu et entendu notre embryon me donne à nouveau de l’espoir. Une petite soeur ou un petit frère pour L. qui, très étonnamment, depuis déjà plusieurs mois, réclame (« je veux une soeur ! » ou alors « il est où ma frère ?« ). Ca peut donc être possible. J’ai envie d’y croire.

L’inscription à la maternité (la même super mater que pour L.) est faite.

Merci à celles qui m’ont suivie et épaulée aussi lorsque, suite à une erreur de dosage de bêta HCG du labo (fallait que ça tombe sur nous, le truc qui arrive pour ainsi dire jamais…), je pensais que la grossesse s’était arrêtée. Le biologiste du labo m’a rappelée le lendemain, mal à l’aise et se confondant en excuses expliquant une « erreur machine » et qu’il faut lire 7500 ui et non 2100 comme annoncé… J’ai cru mourir. Dans ma tristesse de la veille, j’ai tout fait pour faciliter la-chose (comme danser en portant L. dans mes bras en sautant, sautant, sautant…). Mais la vie en a décidé autrement. Erreur du labo donc. Mieux vaut dans ce sens. Je me dis que c’est un signe de la Vie, un truc peut-être pour me rappeler une fois encore combien tout ceci est fragile et précieux, pour mieux savourer la chance qui m’est donnée, pour la deuxième fois, de vivre une vraie grossesse.

Allez, je récapitule, comme j’aime :

13/07/17 : TEV d’un HB2 de 6 jours. L’autre, tout aussi beau, a pu être vitrifié une deuxième fois (les deux étaient sur une même paillette). 80 % de chance qu’il soit à nouveau transférable une fois dévitrifié.

17/07/17, DPO 10 : dosage bêta HCG 6 ui. Certaines vont bondir mais pourquoi attendre quand on peut savoir si accroche il y a ou pas ? Vu mon traitement ultra lourd, j’ai besoin de savoir si accroche il y a eu ou pas…

18/07/17, DPO 11 : test urinaire +++ (j’ai pris 15 photos de cet objet diabolique… sacralisé pour le coup).

19/07/17, DPO 12 : dosage bêta HCG 23 ui.

21/07/17, DPO 14, 4 SA : dosage bêta HCG 86 ui.

24/07/17, DPO 17 : dosage bêta HCG 471 ui.

26/07/17, DPO 19 : dosage bêta HCG 1035 ui.

27/07/17, DPO 20 : échographie n°1 : GIU => sac gestationnel de 6 mm DANS l’utérus.

28/07/17, DPO 21, 5 SA : 2511 ui.

02/08/17, DPO 26 : 7500 ui.

03/08/17, DPO 27 : 9063 ui.

08/08/17, DPO 32, 6 SA+4 : échographie n°2 : embryon de 7,1 mm de LCC, activité cardiaque : 116 bpm.

Vive la vie et VIVE LE DON !

Publicités

59 réflexions sur “13ème protocole : transfert d’un embryon / blastocyste vitrifié (TEV) de 6 jours le 13/07/17

  1. Comme je suis heureuse de te lire, et très émue aussi… Tu le sais, tu as été ma première lecture ici, mon phare dans le brouillard… Étant moi aussi, qui plus est, maman grâce à la magie de Brno, forcément tes mots ont une résonance toute particulière… j’ai trois petits encore là-bas ❤️ Mais je m’égare!
    Felicitations pour ce nouveau miracle, je me demandais il y a peu de temps si tu allais retenter une « seconde » grossesse. Jespere de tout cœur que l’issue sera aussi belle que pour L. Mais… je n’en doute pas une seconde!
    Quant à l’erreur du labo… les mots me manquent…
    Felicitations et… vive la vie, vive le don!!!!!

    • Tu sais Carotte, tu as toujours les mots pour me toucher ! Même après toutes ces années… Merci, vraiment.
      Je pense souvent à ton difficile parcours mais qui, heureusement, a été couronné de succès. Grosses bises à toi et tes petits hommes. Et peut-être à bientôt ?

  2. Comme pour Carotte, tu fais partie des premières blogueuses que j’ai lues, de celles qui m’ont aidée à cheminer vers le don. Depuis, et grâce aussi à cette fameuse clinique de Brno, je suis l’heureuse maman de Zébulette, qui a eu un an fin juin. Je suis très très heureuse pour toi, pour ce petit deuxième en cours ;-). Vive la vie, vive le don !!! Grosses bises Lulu.

    • Encore une veinarde alors ! Hahah !
      Merci pour tes mots et tant mieux si j’ai pu participer à ce cheminement.
      Je me dis tous les jours que j’ai une chance folle que la Vie m’ait faite infertile. L. est là grâce à tout ça, finalement…

      • Tu te rends compte – te dire que tu as une chance folle d’être infertile… ton ‘toi’ d’il y a à peine plus de deux ans aurait eu du mal à l’entendre 😉 😉 😉

      • C’est clair que ça file et oui, jamais de ma vie, je n’aurais, un seul instant, cru ça possible.
        Bon, j’ai pas encore accouché, hein, mais j’ai la sensation que ça peut aussi (encore) bien se passer, deux fois de suite.
        Hâte de revoir nos merveilles de filles jouer ensemble. A bientôt ma belle ❤

    • C’est adorable, Marinette. Merci de te réjouir.
      Je ne sais pas si je vais réussir à écrire… C’est compliqué. Je me dis que c’est initialement un blog de PMA et j’ai vraiment du mal à parler d’autre chose.
      J’espère que vous allez bien tous les 3 ! Grosses bises. Et oui, vive le don (on ne le dira jamais assez !).

  3. Tellement heureuse de lire cette Bonne Nouvelle ! C’est bien d’être abonnee a ta page, cela me replonge qqs années en arriere où je tenais aussi un blog car complique d’être enceinte et 3 ans apres et 1 FIV bebe 1 arrivait, 15 mois plus tard, 1 mois avant la date prévue de la FIV pour bebe 2, j’étais enceinte naturellement… Et là avec mes deux enfants de 2 et 4 ans… Je suis très heureuse mais mon dieu que c’est dur !!! En espérant te lire régulièrement, grosses bises

    • Ton cas donne espoir aux autres, comme moi qui suis en ménaupose précoce. je suis en instance de FIV DO fin aout. quel était le pronostic du doc suite à ta difficulté de tomber enceinte

  4. Quelle magnifique nouvelle!!

    Tu devrais négocier un « geste commercial » du labo, un coupe-file à vie par exemple. C’est une horrible erreur qu’ils ont fait 😉

    Je te souhaite une belle et douce grossesse.

    Gros bisous

    • Merci Biquette !
      En pas mal d’années de blogo, je n’ai jamais entendu ni lu une histoire pareille…
      C’est ultra rare une erreur de dosage de beta HCG. Pffff.
      J’aurais dû négocier un cadeau de naissance 😉

  5. Bonjour,

    C’ est juste merveilleux ce qui vous arrive, Ça redonne un peu d’espoir.
    Ds mon cas la médecine n’a mis le doigt sur aucune anomalie ni chez moi ni chez mon chéri, Ça ne marche pas ni iac ni en Fiv, c’ est une vraie torture…
    Tu es suivi où ??
    Encore félicitations
    Douma

    • Merci Douma.
      Difficile de garder espoir, n’est-ce pas… Si seulement on savait que ça allait marcher… Je vous le souhaite. Bon courage dans ce parcours.
      Devez-vous recourir au don ? Nous sommes allés en République Tchèque, dans la clinique Reprofit de la ville de Brno.

  6. Oui je comprends cette envie d’avoir un deuxième enfant. J’ai la même seulement 9 mois après être devenue maman. Bonne suite de grossesse avec ce bel embryon vitrifié.Le traitement est lourd au niveau médicamenteux pour éviter ces cellules tueuses? Ici j’ai décidé que pour le TEC ce serait du très light puisque le très lourd n’avait rien donné il y a deux ans.
    La roue tourne et c’est tant mieux !

    • Oh Monoi, ton dernier billet et la grande aventure que vous vivez m’émeuvent beaucoup (ton dernier billet m’a bcp touchée). Que la vie vous soit toujours aussi belle et douce.
      On n’a voulu prendre aucun risque alors application du même ttt à la lettre (oui, rapport à mes cellules tueuses + adénomyose) : Minidril + 2 perf d’IL + aspegic + progesterone agolutin en IM en alternance avec progiron et utrogestan 1200 mg + acide folique + tocopherol x2 + provames x4 + pentoxifylline x2 + lovenox.

  7. Que je suis heureuse de lire ces belles nouvelles! Je pensais à toi pas plus tard qu’hier, me disant que ça faisait bien longtemps qu’on ne s’était pas vues.
    Gros bisous à vous trois et demi
    🙂 🙂 🙂
    ❤ ❤

    • Ah ma Kaymet, merciiiiii ! Moi aussi j’ai beaucoup pensé à toi ces derniers temps. Forcément. La RT, tout ça 😉
      Oui, ça fait bien trop longtemps et on va y remédier !
      J’espère que vous allez bien tous les 3 aussi. Grosses bises et un gros bisou à ta belle L. !

    • C’est adorable, merci la reine ! Moi aussi, je me réjouis de ce transfert gagnant pour toi et te souhaite une grossesse sans encombre ! Bonnes vacances.

      Ah oui, l’annonce, grande question… Un peu tôt mais L. me fait des bisous sur le ventre (???), me demande « pourquoi t’as des bobos sur le ventre, maman ? » et a plus ou moins surpris mon homme en train de me piquer en IM… et comme je mange comme 4… il semblerait que ce soit bientôt d’actualité, l’annonce…

  8. Bonjour,
    Nous aussi nous sommes retournés a Brno 10 mois après la naissance de notre petite fille.
    Résultat aujourd’hui je suis enceinte de jumelles. J’en suis à 33sa aujourd’hui et la césarienne est prévue pour le 24 août soit 35sa+1.
    J’ai eu une fissure de la poche des eaux d’où l’avancement de la date d’accouchement car initialement c’était prévu pour le 20 septembre.
    Ça va être compliqué avec 3 enfants en bas âge mais aucun regrets. Brno nous a permis de réaliser notre rêve de parents.
    Bonne continuation.

    • Waouhhhhhhh, toutes mes félicitations !!!
      J’espère que tu vas bien à l’approche du grand jour (mais c’est demain, le 24 !!!). Je te souhaite la plus belle césarienne du monde, comme celle que j’ai eue pour L. !
      Juste par curiosité, c’est vous qui souhaitiez le transfert de 2 ?
      Plein de jolies choses à venir pour vous… 5 !

      • Oui comme tu dis le 24 c’est demain!!! Et on est pas prêt!!!😂
        Je suis suivie à l’hôpital Foch et c’est top! J’ai accouché de ma fille ici et là césarienne s’est super bien passée aussi.

        Oui c’est nous qui avons demandé a en avoir 2. On avait tellement peur que ça ne prenne pas mais ils nous ont bien fait comprendre qu’il y avait de grandes chances que les 2 prennent. Et ils avaient raison!
        Nous on s’est dit mais non on a tellement galéré pour avoir la première on ne va prendre le risque d’en mettre qu’un… finalement nous voilà 8 mois après avec 2 petites filles qui vont agrandir la famille!
        En tous cas félicitations encore à vous. Que tout se passe merveilleusement bien.😘😘😘

      • C’est exactement ce qu’on se disait. Que les 2 s’accrochent, on n’y a jamais cru. On a changé d’avis 5 minutes avant le transfert, sur place, quand la doc nous a dit « you can die… ».
        On était même prêt à aller à l’encontre de l’avis de Number 4, c’est te dire à quel point on n’y croyait pas. Bref…
        En tout cas, avec 3 choupettes, vous ne risquez pas de vous ennuyer ! Une belle et grande famille. Au complet, désormais, j’imagine. A moins que… 😉
        Je vous souhaite une magnifique rencontre. Et à bientôt, j’espère, de tes/vos nouvelles.

  9. Pas de mot… mais quelle nouvelle !! Je suis très heureuse pour vous et je vous souhaite le meilleur pour la suite. En tous les cas, c’est chouette de te revoir ici , surtout pour nous annoncer ce joli miracle !!!

    • Héhéh, qui aurait imaginé ça, hein !
      Je nous revois quelques années en arrière… Ah la la…
      Merci et j’espère que tout va bien pour toi et ta jolie famille.

      • Ca va super ! Nous venons d’emménager à Paris !!!!! Donc je compte que l’on se revoie !!! Je ne sais pas si tu avais lu mon dernier article, mais j’attends un petit garçon pour fin septembre/début octobre, j’ai fait une gertrude !! La vie nous réserve de bien belles surprises, c’est fou ! Je croise tout fort pour toi !!!!! tu m’as mis le sourire aux lèvres !!

      • Purée, 2 grandes nouvelles d’un coup ! Toutes mes félicitations !!! Je suis confuse d’être passée à côté de CA !
        J’espère que tout se passe bien et que tu profites autant que possible de ces derniers mois. La vie est dingue, oui… Gros bisous et à bientôt sur Paris, avec plaisir.

  10. ♥️ les mots manquent… C’est merveilleux. C’est incroyable de se dire qu’après toutes ces galères, tu es l’heureuse maman de L. et enceinte. Je me réjouis pour vous, vraiment.

  11. Oh là là ! Ca faisait un moment que je ne consultais plus mes mails. Et une belle surprise m’attendait. J’ai fait un bon en arrière. Je suis si heureuse de cette belle nouvelle. J’en ai eu les larmes aux yeux. Ca valait le coup de se battre Lulu. Bravo !!! j’ai hate de connaitre la suite de ta grossesse. Merci d’avoir pris le temps de partager cette merveilleuse nouvelle.

  12. Félicitations !!!
    Je fais parti des rares (j’ai même l’impression d’être la seule en faite) qui après avoir bataillé 15 ans : subit des fausses couches, des GEU, des IVG (parce que l’embryon arrête de se développer mais contrairement aux autres ne veut pas se décrocher..), fait appel au don, au double don, bref tout ce qui est possible… n’a pas eu de résultat, pas d’enfant…
    Je suis quand même très heureuse pour celles qui en ont bavés et qui ont leur belle famille !. Et tu fais parti de celles à qui je pense de temps en temps.

  13. Je suis tellement contente pour toi ! Sans être abonnée au blog, je viens de temps à autres fureter par ici, voir s’il y a du nouveau, me demandant si tu vas remettre le pied à l’étrier. Et tu vois aujourd’hui je suis (re)venue aux nouvelles, à tout hasard, et ce malgré tes 28 mois de silence !

    Quelle heureuse surprise ! C’est complètement fou de voir ce que la vie nous réserve parfois. Je ne sais pas si tu te souviens de moi, je t’avais contactée par mail en juin 2015 pour te faire part de mon long parcours et savoir qui se cachait derrière le fameux « Number 4 ». Tu m’avais bien conseillée, il a pris d’emblée les choses en mains et accepté les FIV sur cycle naturel là où elles m’avaient partout et toujours été refusées. La première d’entre elles est couronnée de succès en octobre 2015, puis arrêt de grossesse à 9 SA… Puis j’ai enchaîné 5 ponctions en 2016, dont 2 ponctions blanches, et plus jamais aucun embryon.

    Je n’ai jamais perdu espoir pour autant, question de survie, il fallait que je m’accroche coûte que coûte à cette petite lumière qui m’attendait au bout du tunnel. Et je n’ai jamais cessé non seulement de croire en une grossesse, mais aussi en une grossesse naturelle. Ce qui finira par arriver car je suis tombée enceinte naturellement en novembre dernier, le mois où nous décidions l’arrêt définitif des FIV avec mes gamètes et où le CECOS nous annonçait une donneuse pour mars. Je continuais jusque-là scrupuleusement mes courbes, la prise de mes compléments, les tests dès 10-11 DPO, toujours à l’affut du moindre signe sans jamais baisser les bras, et tout cela malgré 13 ans d’un combat où j’ai dû dans la même vie conjuguer avec l’infertilité de mon premier conjoint, puis ma propre infertilité avec mon conjoint actuel…

    Et donc me voilà sur le point d’accoucher d’ici quelques jours. Cela me semble toujours aussi surréaliste, fou, cette impression qu’on parle à ma place, que le miroir reflète l’image d’une autre… et pourtant elle me fait bien savoir qu’elle est là ma p’tite nénette ! Ravie finalement de partager ça avec toi car je te lisais en sous-marin déjà bien avant de me manifester il y a 2 ans.

    Me reste à te souhaiter une très belle grossesse, il faut croire jusqu’au bout en ce nouveau bonheur. Vous serez une famille comblée d’ici quelques mois.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s