Stress, anxiété et infertilité : « les verrous inconscients de la fécondité »

J’aurais souhaité qu’une des pistes exploitables nous concernant puisse être le stress, l’angoisse, l’anxiété ou, que sais-je, un « blocage » ou un « noeud » inconscient.

Malheureusement, ce n’est pas le cas. Il ne s’agit pas d’une infertilité inexpliquée et donc idiopathique, mais bel et bien biologique et diagnostiquée médicalement.

Ce n’est ni le stress, ni l’angoisse qui fait de moi une pré-ménopausée à l’utérus killer !

Ici, non seulement il n’y a pas de cellules reproductrices féminines (ovocytes) permettant à un éventuel oeuf d’être fécondé mais en plus l’endomètre produit des cellules tueuses qui empêchent toute nidation/implantation ou tuent tout début de vie dans mon utérus.

Je ne résiste donc pas à l’envie de vous faire écouter l’Info santé du 8 avril sur France Info.

Ca dure 4′ 45 » et ça se passe ici.

« Refaire une Amandine serait aujourd’hui impossible », Pr Frydman

Je vous invite à écouter le Pr René Frydman dans Un monde d’idées d’hier, sur France Info.

Pour lui, il y a :

  1. un problème dans notre société concernant « le principe de précaution qui vient contrebalancer l’esprit d’initiative et d’innovation » ;
  2. des limites à ne pas dépasser. Il se dit contre la GPA et parle « d’exploitation outrancière » et « d’aliénation de la femme« 

Les trois courts enregistrements durent en tout un petit quart-d’heure. Et ça se passe ici.