4ème (et dernier !) point FIV-DO

J’ai l’honneur de vous annoncer qu’à J12 de la stimulation de l’endomètre et du traitement de choc anti-uNK, l’échographie endo-vaginale de ce soir (étroitement liée à la prise de sang de ce matin), révèle un endomètre :

  • d’une épaisseur de 8,3 mm,
  • en triple feuillet (blanc, noir / blanc, noir / blanc, noir… pas tout saisi là, mais paraît que c’est « bien » !),
  • de type I,
  • bien vascularisé,
  • et donc « comme dans les livres« , dixit Number 4 !

Autant vous dire que la vie est belle… surtout qu’il a encore le temps de s’épaissir d’ici le transfert.

Ces dernières semaines, je me donne à coeur joie à diverses activités telles que :

  1. l’acupuncture,
  2. l’ostéopathie intra-pelvienne,
  3. l’auto-hypnose,
  4. la méditation et la relaxation,
  5. la pensée positive.

Ca ne révolutionnera peut-être rien mais ça m’aide à rester zen… et… détendue…

Biopsie de l’endomètre

Voilà ce qui m’attend la semaine prochaine : une biopsie de l’endomètre.

C’était le seul examen que je n’avais pas encore eu à faire et je me demandais même quand ça me tomberait dessus. Et ben voilà, j’ai eu ma réponse hier !

3 grossesses toutes 3 non évolutives : il faut comprendre ces échecs d’implantation pour les tentatives à venir (la/les FIV « classique(s) » ou la/les FIV avec don d’ovocytes).

Ce qui est prévu :

  1. prise de sang à l’approche de l’ovulation, à J12 (mon J12 étant demain dimanche, ça se fera à J13, lundi matin) => dosages plasmatiques : estradiol, LH, progestérone,
  2. biopsie au moment de la nidation / implantation c’est-à-dire 5 à 7 jours après l’ovulation.

Si mes calculs sont bons -et si pas d’imprévus d’ici-là-, le prélèvement de l’endomètre devrait se faire en toute fin de semaine prochaine ou au tout début de la semaine du 22.

Ensuite, le prélèvement (à l’aide d’une « pipelle de cornier », oui Madame !) est envoyé au fameux laboratoire pour analyse et vérification de la présence et de l’activité des cellules immunitaires nécessaires à la future implantation. Et si je n’en avais pas de cellules immunitaires ? Et si mes cellules étaient tueuses et donc responsables de ces grossesses non évolutives ? Et si je n’avais jamais d’enfant ?

L’exploration pour comprendre les échecs d’implantation prendra environ un mois. En fonction de mes résultats :

  • dans le meilleur des cas : j’aurais un traitement adapté (cortisone dès J2/J3 et pas juste 15 jours post-transfert, progestérone aux doses plus que maxi, perfusion d’intralipide…),
  • dans le pire des cas : … ??? … ??? … ??? …

J’ai peur d’avoir un problème de réceptivité utérine qui expliquerait tous ces échecs d’implantation et ce, en dépit d’embryon(s) de bonne qualité. Oui, parce que malgré mon insuffisance ovarienne, nos rares embryons obtenus sont « de bonne qualité », selon Number 4.

Détail qui a quand même son importance : le coût des analyses est faramineux (400 euros pour la première puis 300 euros pour l’éventuelle seconde, toutes deux non remboursées, glourpssssss).

Ceci dit, ce diagnostic permettrait :

  1. de « définir et personnaliser les choix thérapeutiques » pour la FIV classique à venir,
  2. de s’assurer au préalable d’une réceptivité utérine adéquate pour la FIV-DO à venir. Ca serait ballot de bénéficier d’un don d’ovocytes « pour rien ». Je ne veux même pas penser à ce cas de figure… Vous imaginez, si même le DO (notre ultime espoir d’avoir un jour un enfant) n’était pas indiqué pour nous ??? Mais que ferions-nous alors ? Comment vivrions-nous ?

En attendant et vu les délais, notre 9ème tentative de PMA (notre FIV 3 donc), si elle a lieu -et ce n’est pas gagné- ne se fera pas avant… l’été !

On n’est pas au bout de nos peines…

Je ne suis pas spécialement douillette (pour preuve, ponctions SANS anesthésie générale, trop forte Lulu) mais suis preneuse de toutes vos expériences en matière de biopsie…

2 ovocytes ponctionnés

Nous sommes arrivés à la clinique détendus. Déjà 4 couples avant nous.

Un couple en salle d’attente

Formalités administratives, signatures des différents consentements… Ca va vite.

Aurions-nous fait ça toute notre vie ?

Nous sommes moins stressés, plus rapides, moins inquiets, plus au fait. La routine, en somme !

Anesthésie générale ? Non, madame, juste locale ! Trop forte Lulu (mais elle va moins faire sa maline juste après !).

Chambre 214. Je fais la connaissance de ma voisine de chambre et de son homme (a-do-ra-bles !). Je réalise que :

  1. j’ai beaucoup de chances avec les copines de chambre,
  2. malheureusement, on est loin d’être le seul couple à souffrir de ce mal d’enfant…

Vue de la chambre

Chambre

Calmant avalé, suppositoire anesthésiant inséré, douche à la bétadine prise…

Arrivée au bloc et Number 4 (ôôôô Number 4, si tu savais… biiiiiiiiiiip, cette fois, je ne dis rien ;-)). Je lui rappelle combien je compte sur lui (pour ne pas dire autre chose) et à quel point j’ai confiance en lui…

Echographie avant ponction et ça donne :

Un beau follicule à gauche donc (19 sur 21 mm) et… et… surprise… un petit à droite qu’il décide également de ponctionner MAIS un peu plus tard et du coup, sans avoir anesthésié localement au préalable le côté droit.

Autant dire que j’ai douillé (d’ailleurs, je saigne encore…).

Endomètre parfait : 8,9 mm.

Résultat des courses : 2 ovocytes ponctionnés, à savoir le même résultat que sur un cycle stimulé donc ! Et c’est aussi reparti pour 7 jours d’antibio’ !

Le feu vert est donné à mon homme pour son recueil. Cette fois, l’ordre est respecté, ouf (=> rappel : en novembre 2012, recueil fait avant l’annonce de la ponction blanche. Sans commentaire…) !

Voilà, j’ai encore jusque demain matin pour continuer de rêver… d’autant que quand j’ai demandé à Number 4 si on pouvait recommencer dès le prochain cycle en cas d’échec de fécondation, il a répondu (une PMette anticipe toujours l’échec !!!) :

Lui (stoïque) : Je ne l’envisage pas.

Moi (dépitée) : Comment ça ? Ca veut dire qu’on arrête tout ?

Lui (héroïque et un brin audacieux) : Je n’envisage pas qu’il n’y ait pas d’embryon.

Moi (soulagée et émerveillée) : Merci, mille mercis Docteur !

Je vais rêver et reviens vous dire demain matin ce qu’il en est.

De toute façon, il n’y a pas 40 possibilités. Ca sera :

  1. soit 0 ovocyte fécondé, donc 0 embryon obtenu et donc 0 transfert (NONNNNNNNNN !!!),
  2. soit 1 ovocyte fécondé, donc 1 embryon obtenu et donc transfert d’1 embryon (OUIIIIIIIIII !!!),
  3. soit 2 ovocytes fécondés, donc 2 embryons obtenus et donc transfert de 2 embryons (OUIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII OUIIIIIIIIIIIIIIIIIIII OUIIIIIIIIIIIIIII !!!).

Un miracle peut-il se produire deux fois de suite ?

Ouf ! Pas de ponction blanche !!!

photo 2photo 1

Déjà, merci à toutes pour vos nombreux commentaires, sms et mails… Vos messages de soutien m’ont réchauffé le coeur. Vous n’avez pas idée comme j’ai ressenti vos « good vibes » !

La ponction a bien eu lieu comme prévu, sans anesthésie générale, un peu avant 11h. Même pas mal !

Résultat des courses :

3 follicules prélevés (de mémoire : un à 16 mm à gauche, et deux autres à droite -l’un de 18 mm et l’autre autour de 20-, je crois, mais j’ai un doute) qui ont donné 2 ovocytes !!!

Et endomètre autour de 8 (moi qui avais peur qu’il ne s’épaississe pas assez !)

Verdict demain matin pour savoir si embryon il y a et donc si transfert il y aura samedi…

Au bloc, juste avant le transfert, j’ai dit à l’équipe médicale que Number 4 était « mon Dieu » (oui, je sais, je suis folle). Et juste avant la ponction (euh… jambes écartées sur les étriers donc…), je lui ai même avoué pouvoir être « presque amoureuse de lui » (oui, je sais, je suis complètement tarée…). C’est sûrement l’effet du médoc’ qui m’a été délivré 1 à 2h avant… quoique… Ca va que mon homme est tolérant et pas jaloux !!! (bisous chéri, je sais que tu vas me lire).

Je ne vous cache pas être très très contente de ce qui, pour beaucoup, peut être considéré comme un piètre résultat. Je ne vis pas le cauchemar de la dernière fois (ponction blanche) et même s’il n’y avait pas transfert, je serais, certes, très déçue, mais juste très déçue, pas dévastée.

Un clin d’oeil à ma voisine de chambre qui est susceptible de passer par ici (cette fois, je n’avais pas ma chambre pour moi toute seule). Elle a réussi, avec un seul ovaire, à se faire ponctionner tellement de follicules qu’elle a obtenu 8 ovocytes ! Très belle récolte ! Je nous souhaite, de tout coeur, un transfert samedi…

Ah, et j’oubliais l’essentiel, j’ai pensé très fort à mes copinautes de galère Marredattendre et 28joursetdesbananes