NOTRE PARCOURS

Moi : 41 ans / Mon homme : 41 ans (dernière MàJ : juillet 2017).

Nous sommes à Paris.

Insuffisance Ovarienne Précoce (IOP) sévère et cellules tueuses Natural Killer (NK cells) dans l’endomètre…

5 ans d’essai, 12 tentatives d’AMP (IAC et FIV intra-conjugales en France + FIV-DO en République Tchèque confondues),

1 arrêt de grossesse gémellaire, 1 oeuf clair, 1 grossesse biochimique…

Début des essais en 2009,

entrée en PMA en juin 2011 et depuis, 3 débuts de grossesse :

  • une grossesse gémellaire arrêtée à 7.5 SA,
  • une fausse couche à 6.5 SA,
  • une grossesse biochimique
  • 12 tentatives médicales (stimulations ovariennes et/ou endométriales) :
  • tentative 01 : IAC 1 (gygyamp),
  • tentative 02 : IAC 2 (gygyamp),
  • tentative 03 : IAC 3 (gygyamp),
  • tentative 04 : 1 cycle stimulé sans insémination (Gynéco3),
  • tentative 05 : IAC 4 (Gynéco3),
  • tentative 06 : 1 FIV1 sur cycle naturel -ponction blanche d’un seul et unique follicule de 22 mm- (Number 4),
  • tentative 07 : 1 FIV1 bis « classique » (2 ovocytes ponctionnés et fécondés) avec transfert de 2 embryons à J2  de 3 et 4 cellules (Number 4),
  • tentative 08 : 1 FIV2 sur cycle naturel (2 ovocytes ponctionnés, 1 seul fécondé) avec transfert d’1 embryon à J2 (Number 4),
  • tentative 09 : 1 FIV 3 sur cycle naturel : 2 follicules à l’écho le jour de la ponction qui a donné 1 ovocyte fécondable => l’ovocyte en question a été fécondé, transfert prévu à J5 mais l’embryon a cessé son développement à J3, à 7 cellules. Pas de transfert… (Number 4),
  • tentative 10 : IAC 5 sur cycle (quasi-)naturel -4 jours de stimulation en fin de parcours- (Number 4),
  • tentative 11 : FIV-DO 1 en RT, clinique Reprofit -à Brno- 11 ovocytes ponctionnés, 2 blastocytes (XB et HB) grade 1 obtenus et transférés, O vitrifié,

2009 – 2009 – 2009 – 2009 – 2009 :

Ca y est, mon homme est, lui aussi, prêt : début sérieux des essais BB (NB : je ne prenais pas la pilule avant…).

2010 – 2010 – 2010 – 2010 – 2010 :

Insouciance… ça viendra quand ça viendra… on s’aime, on s’aime, on s’aime…

20112011 – 2011 – 2011 – 2011 :

16 mois d’essais « sérieux » plus tard => toujours rien.

– avril/mai : mon homme et moi avons des tas d’analyses à faire : spermogramme, spermoculture (ça va, ouf !), nombreuses prises de sang (ça va moins bien !), hystérosalpingographie (trompes perméables, tout va bien, re-ouf !), test de Hüner (test post-coïtal) pas mal…

Le verdict tombe et 1er GROS choc émotionnel : je suis en insuffisance ovarienne. Jamais nous n’aurons d’enfants naturellement, le monde s’écroule… Il faut tirer un trait définitif sur le bébé couette… et toute la magie qui accompagne le désir d’enfant.

Nous ignorons que nous sommes au début du début du début d’un long et sinueux parcours… Gygy (pourtant spécialisée infertilité) ne peut rien pour nous. Elle nous oriente vers une consœur et nous dit qu’elle espère qu’on nous « acceptera » en PMA, vu mon problème.

– juin à août : prises de sang pour bilan hormonal (AMH, FSH, LH, Progestérone…) et caryotype, échographies endovaginales, mammographie et échographie mammaire. Décision est prise : « vous êtes encore jeunes, nous allons tenter les inséminations ».

– septembre : IAC 1 => négative. (1ère tentative médicale).

– octobre : hystéroscopie puis IAC 2 => ++++++++++++++++++++ Nous n’en revenons pas, je suis la fille la plus heureuse du monde. Je vis pleinement ce bonheur… de très courte durée, malheureusement. (2ème tentative médicale).

– décembre : arrêt de grossesse gémellaire à 7,5 SA (encore aujourd’hui, je ne trouve pas les mots pour expliquer ce drame) et expulsion naturelle à la maison (quelques heures avant mon curetage programmé à l’hôpital), dans la plus grande douleur (surtout physique !!!) de mes deux embryons.

20122012 – 2012 – 2012 – 2012 :

– mars : 2ème hystéroscopie diagnostique.

AMH qui a, à nouveau, baissé : 0.76 / FSH qui a bien grimpé : 21.8

– avril : je passe sur le billard, polypectomie (on me retire un polype sous anesthésie générale) + 3ème hystéroscopie de contrôle.

– 24 mai : création de ce blog (jour de l’IAC 3).

– mai : IAC 3 => négative. (3ème tentative médicale).

– juin : IAC 4 => annulée (car 2 follicules > ou = à 10 mm à j2…).

– juillet : IAC 4 bis => annulée aussi (car 1 follicule à 12 mm à j2…).

1er rdv avec Gynéco3 en vue de changement de cabinet.

– août : retour « à la normale » de la taille de mes (très peu nombreux) follicules => 8 jours de stimulation « free style » au Gonal F à 150 ui (sans monitoring car cabinet fermé !) : test urinaire négatif / prise de sang négative… (4ème tentative médicale).

– septembre : rendez-vous dans un CECOS, nous sommes candidats pour un don d’ovocytes. Notre fée donneuse n’est pas mère. Pourtant, la loi est passée mais pas le décret => (3 à) 4 ans d’attente environ en France…

IAC 4 bis bis => (5ème tentative médicale) ++++++++++++++ BHCG => DPO 14 à 81 ; DPO 16 à 161 ; DPO 18 à 319 ; DPO 23 à 971 (seulement) ; DPO 29 à 1439 (seulement) => Grossesse non évolutive – OEUF CLAIR.

octobre : ça y est, décision prise de se lancer dans la FIV-DO à l’étranger. On laisse tomber la FIV-DO en France (délais plus que trop longs !!!).

novembre : FIV 1, FIV sur cycle naturel (6ème tentative médicale) : sans stimulation ovarienne dans le but de ponctionner un ovocyte mature censé être de meilleure qualité…) => un follicule mature, ponction d’un ovocyte non fécondable =>PONCTION BLANCHE. On n’est plus à une déception près…

2013 – 2013 – 2013 – 2013 – 2013 :

janvier : FIV 1 bis, FIV classique : on recommence mais en stimulant à fond cette fois-ci (7ème tentative médicale).

Ponction de (seulement) deux ovocytes (le 17), mais tous deux fécondés (le 18). Transfert (le 19) à J2 de nos deux embryons (3 et 4 cellules).

FIV 1 bis => négative.

– mars : FIV 2 , FIV sur cycle naturel (8ème tentative médicale).

Ponction de deux ovocytes (le 14), un des deux est fécondé (le 15). Transfert (le 16) à J2 de notre embryon.

BHCG à 47 à 14 DPO, à 43 à 16 DPO, à 9 à 19 DPO… => 3ème grossesse non évolutive : grossesse biochimique.

– avril/mai : Biopsie de l’endomètre et exploration de la réceptivité utérine. Découverte de cellules tueuses à profusion dans l’endomètre. Encore une épreuve…

– juin : FIV 3, FIV sur cycle naturel (9ème tentative médicale).

Ponction de deux ovocytes (le 11). Un des deux sera exploitable (fécondable). Fécondation de l’ovocyte (le 12). Culture prolongée envisagée en vue d’obtenir un blastocyste (à J5) mais il n’y aura pas de transfert. L’embryon a arrêté sa croissance à J3 à 7 cellules.

FIV 3 => négative.

Prélèvement vaginal (sur le col utérin) : examen bactériologique ayant détecté des mycoplasmes. Manquait plus que ça à mon palmarès de looseuse…

– juillet : IAC 5, IAC sur cycle (quasi-)naturel (10ème tentative médicale).

IAC 5 =>  négative.

– novembre : 4ème hystéroscopie diagnostique : tout va bien.

2014 – 2014 – 2014 – 2014 – 2014 :

Le sort s’acharne… On ne partira sans doute pas… En tout cas, pas tant que le traitement thérapeutique proposé n’aura pas prouvé son efficacité (et éliminé les cellules tueuses !).

On tente l’aventure et on part en République Tchèque.

Parce qu’on est des fou-fous !

Vive le don d’ovocytes ! Ou pas…

– février : échec cuisant de notre FIC-ICSI avec don d’ovocytes (11ème tentative médicale).

– avril : 2ème biopsie de l’endomètre pour exploration de la réceptivité utérine.

juillet : 2ème cycle de don. FIV-ICSI avec don d’ovocytes n°2 (12ème tentative médicale).

HOURRAAAAAAAAAAAAAAA !!!!!!!!!!!!!! VIVE LE DON !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! JE SUIS ENCEINTE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Pour la suite, ça se passe ici !

Publicités

131 réflexions sur “NOTRE PARCOURS

  1. Enchantée Lutine… Dans un meilleur contexte, ce serait bien mieux, mais bon… l’infertilité est tombée sur nos têtes !! Bcp de courage et avec plaisir d’être en lien sur ton blog (en ce moment, je suis très silencieuse).

    • L’infertilité a déboulé dans nos vies, oui et on s’en serait bien passé… Mais heureusement, j’apprends chaque jour et me nourris de l’expérience de la blogosphère en PMA. Heureusement que vous êtes là…
      Bienvenue à toi et bon courage pour ton parcours.

  2. Ne perds pas espoir, je connais très une PMEtte qui a eu sa petite fille en FIV. Elle avait ton âge (36 ans) et était en insuffisance ovarienne avec une AMH à 0,7. Malgré ça, en FIV protocole long agoniste (c’est à dire avec blocage) elle a produit 11 ovocytes. Deux embryons ont été placé et 15 jours après elle nous annonçait un positif qui a donné une jolie petite fille. Va voir son blog sur un de mes liens (maman hirondelle) et n’hésites pas à la contacter. Sur son blog, elle revient sur son parcours PMA et sur le jour de la ponction.

  3. Coucou Lulu, suite à ton gentil message sur mon blog, je me permets de suivre le tien. Compte tenu de votre parcours difficile, je vous souhaite vraiment de tout coeur de réaliser votre rêve. En tout cas, je t’envoie tout mon soutien. bises

  4. Salut
    J ai lu ton blog avec beaucoup d’intérêt, j’espere sincerement que cela marchera pour toi
    J’ai 35 ans dans 1 mois, amh à 0.5, je suis pourtant sûre que ça peut encore marcher
    Bon courage

    • Bienvenue à toi sur mon blog !
      Nous avons quasiment la même réserve… quasi-épuisée.
      Qu’en est-il de ton parcours ? IAC, FIV, DO ? N’hésite pas à revenir parler de toi !

  5. En fait je ne me rends pas compte de si ma réserve est si épuisée que cela.
    Tout ce que je sais c’est que depuis 4 mois mes cycles sont plus courts et mes règles moins longues.
    J’ai commencé mes piqûres hier en vue d une fiv icsi, alors on verra.
    Et toi, tu a fini ar tomber enceinte alors même si ça n’a pas tenu, ça marche quan même! Cela te permet il d y croire?

      • Slt
        Je suis très troublée par la lecture de ton parcours car je m’y retrouve tellement. J’ai 35 ans et mon conjoint également.
        Désir de conception d’un enfant avril 2011 et diagnostic d’insuffisance ovarienne tombe en mars 2012 ! Le monde s’écroule … C’est l’incompréhension, le désarroi, la douleur, la tristesse, la colère … On passe par tous les sentiments !
        Aout 2012 stimulation oestrogènes
        Septembre 2012 : 1ere stimulation FOSTIMON on passe de 150 I à 225 UI dossier IAC pas prêt, on laisse la nature agir : pds –
        Octobre 2012 : 2eme stimulation (300 UI) un seul ovocyte à maturation : IAC : PDS ++++
        Voilà je suis enceinte de 3 semaines et c’est la crainte permanente que le parcours s’achève … On nous décourage tellement lors des parcours médicaux que cela semble tellement être un miracle qu’il est difficile à croire !
        Merci pour ton site c’est formidable il faut le vivre pour comprendre par quelles étapes et émotions nous sommes confrontées.
        Continue à alimenter ce site !!!!
        Bon courage à toutes celles qui sont dans cette situation. Bises

      • Merci à toi et… félicitations !!! Ça donne de l’espoir tous ces témoignages d’anonymes.
        Bonne continuation et reviens quand tu veux pour donner des nouvelles.

  6. Bonjour,

    Je suis dans le même cas que toi, je suis suivie en PMA pour avoir un enfant. J’ai fais 2 fiv icsi et 1 tec négatif. En route pour la 3eme fiv icsi (peut être en imsi) en mars 2013. je suis moi aussi en insuffisance ovarienne avec une fsh trop élevée et une amh trop basse, diagnostiqué il y a 2 mois.
    Je vois que tu as un parcours très difficile et je viens te souhaiter bon courage pour toutes ces épreuves et je te souhaite également d’avoir un bébé et qu’il s’accroche jusqu’au bout. Ne perd pas espoir, accroche toi !
    Bisous

  7. Je suis d’Evreux donc pas très loin de Paris. J’y viens de temps en temps d’ailleurs :).
    J’imagine comme ça a du être dur tous ces échecs…
    J’ai pas précisé mon âge mais j’ai 30 ans et mon homme 31. En essai depuis 7 ans et suivie en PMA depuis 2010. Si tu as d’autres questions, n’hésites pas :).

    • 7 ans… Je suis admirative de ton courage.
      J’en suis à déjà plus de 3 et…
      Avez-vous essayé les inséminations ? C’est d’ailleurs mieux indiqué que les FIV pour les IO (si du côté de ton homme, tout va bien)
      Tu as cet avantage d’être jeune. Il faut garder espoir.
      Puis-je connaître ton amh + fsh ?

  8. on a pas essayé les inséminations nous sommes passés directement aux fiv icsi car mon homme est asthéno-tératospermie (mobilité et morphologie des zozos très altérées). Il avait 5% de spermato typique il y a 1 an, il a refait un spermogramme en août 2012 et il y avait 17% de spermato typiques donc une bonne amélioration quand même. Nous avons fait tous les 2 une cure de conceptio pendant 6 mois et je pense voire même certaine que l’amélioration est dû à cette cure.
    Concernant mes taux d’amh et fsh je peux pas te les dire car je ne les ai pas dans mon dossier, ma gygy les a gardé et je ne les ai plus en tête… ce qui ne m’arrange pas d’ailleurs, je vais essayer d’appeler la PMA et je te les communiquerais dès je les aurais :).
    Je suis jeune oui mais il y a 2 ans je n’avais pas d’insuffisance ovarienne, on vient de me la diagnostiqué il y a 2 mois. Ma gygy m’a dit de ne pas attendre trop longtemps pour reprendre une nouvelle fiv vu mes taux…
    ha et j’ai aussi l’intention de me tourner vers l’acupuncture, me reste à trouver l’acupuncteur.

  9. ne perds pas espoir, après un long parcours en pma ( 6 ans et demi) qui a débuté par une longue période d’examens,et la découverte d’une azospermie chez mon mari . Mon âge (39 ans), les taux hormonaux étaient moins bons, on nous a orientés vers la fiv-ICSI. A nouveau le parcours du combattant avec la découverte de l’hépatite C de mon mari, détour de son échantillon de sperme par un laboratoire pour vérifier le taux de virémie et consultation chez un infectiologue qui devait donner le feux vert pour que nous continuons le parcours en pma …ou pas. Et là on se sent vraiment misérables, quasi  » mauvais » pour notre futur bout d’chou qui ne vient pas…!Puis feux vert donné par l’infectiologue et la psy du service pma et première tentative de fiv à 40ans…et 9 mois après notre petite Chiara est arrivée, en pleine forme. Elle a un an et là elle explore le salon en renversant tout sur son passage 🙂
    Ah oui j’oublie l’aide précieuse de mon acupuncteur avant et pendant la grossesse, impossible pour moi de savoir si cela a faciliter ou non la venue de la grossesse mais toujours est il qu’à mon âge on ne me donnait pas vraiment « gagnante », cependant une grossesse qui s’est bien passée.
    j’espère que ce message pourra en tout cas t’apporter un peu d’espoir, ainsi qu’à celles qui sont dans l’attente.
    bises

    • Bienvenue, Alice, sur mon blog et merci pour ton témoignage… bouleversant !
      Je ne sais pas trop quoi dire…
      J’espère connaître ton bonheur et avoir la chance que vous avez eue, toi et ton homme, dans ce parcours si long, si douloureux.
      Votre ténacité a « payé » et cela (re)donne de l’espoir.
      J’ai tellement besoin de savoir que ça marche, que ça peut marcher pour nous aussi !
      Bises et bravo à Chiara (quel joli prénom !) pour ses explorations… que je lui souhaite nombreuses et riches.

  10. Salut lulu
    J’ai suivi ton parcours des derniers jours, désolée pour ta ponction blanche, ne perds pas espoir!
    Après des piqûres de deca et puregon (300 ui) on m a enfin ponctionnée vendredi dernier: 3 ovocytes contre 17 pour ma voisine de chambre, mais bon j étais ravie, ce qui a donné 2 embryons, dont un qui a cessé son développement. Du coup transfert lundi d un embryon.et la je n ai plus qu’a attendre!
    Résultat 8 décembre
    Je t avoue que j’essaie de ne pas y penser.
    Et toi? Qu’est il envisagé pour la suite?

    • Quelle merveilleuse nouvelle ! Et 3, c’est super !!! J’espère que tu seras plus chanceuse que moi (remarque, on peut difficilement faire pire…). J’attends le 8 avec toi ! Bises.

    • Les chances de récupérer un ovocyte de meilleure qualité étant plus élevées en cycle nat qu’en cycle stimulé, il y a, du coup, moins de chances que l’ovocyte se désagrège ou se fragilise pendant la ponction…

  11. Bonjour Lulu,
    Cela fait un mois que je parcours tous les Blogs sur les problèmes de fertilité sans oser poster de commentaire. Ton blog me donne envie de sauter le pas, pourquoi ? Je trouve que malgré les difficultés, tu gardes espoir et en le gardant, tu nous aides. Eh oui je dis « nous » car j’ai la joie de faire partie du cercle des IO et bientôt des PMettes.
    J’ai 38 ans, après 3 ans d’essais, 4 mois perdus auprès d’un nouveau (suite déménagement) gygy incompétant, j’ai retraversé Paris pour retourner voir mon ancienne gygy : bilan hormonal. Monsieur : parfait, Madame : écho normale, taux AMH : 0,2 ! Grosse culpabilité envers mon homme.
    Ma gygy trouve le taux vraiment bizarre, du coup nouveau bilan, j’attend le résultat ( le labo a « oublié » de me poster la lettre !). Je croise les doigts pour que le 1er taux soit une erreur.
    1er RDV en PMA le 11/01/2013, notre dossier sera-t-il accepté ?
    J’ai 38 ans, depuis un mois je ne peux m’empêcher de m’observer dans le miroir : suis-je si vieille que ça ?
    Bref, je te souhaites de passer de très bonnes fêtes de fin d’année et j’espère que 2013 sera une super année pour tout le monde.
    Marinette.

    • Bonjour Marinette,
      Bienvenue sur mon blog. Je suis désolée que tu aies à « côtoyer » la communauté des PMettes mais tu verras qu’on est solidaires et j’espère que tu trouveras, ici où là, des réponses à tes questions, un réconfort et j’espère que tu trouveras la force de te battre.
      N’hésite pas à revenir ou à m’écrire personnellement si tu as besoin.
      Tiens-moi au courant de ton taux de AMH. J’espère de tout cœur qu’il aura grimpé.
      À bientôt et bon courage.

  12. Bonjour Lulu,
    Résultats reçus : FSH à 5,9, mais AMH à 0.03 ;-(
    Je suis complètement dévastée et je n’ai plus beaucoup d’espoir pour mon RDV PMA dans 9 jours.
    Je te souhaites une très bonne année 2013, puisse-t-elle être meilleure que la mienne.

    • Je suis désolée d’apprendre cette triste nouvelle. J’espère de tout cœur que vous trouverez une issue… J’ai hâte de savoir ce que va donner ton RDV PMA. De tout cœur avec toi. À bientôt.

  13. Bonjour à toi,

    Je suis tombée sur ton blog, je suis malheureusement aussi en PMA, en plein dedans même…Je viens d’apprendre que ma 2ème FIV n’avait pas marché. Je suis en IO et j’ai 31 ans. Mon AMH est encore plus catastrophique que toi (même si on ne fait pas de concours hein lol, je me passerai bien de gagner sur ce coup-là !) : 0.2 mais ce qui me sauve est ma FSH : 9. Y’a quelques mois, j’avais une AMH de 0.5 et une FSH de 6. Je constate que rien ne s’arrange. Pour corser les choses (ben oui, sinon, ce ne serait pas aussi drôle), mon mari est OATS sévère. Malgré tout, lors des ponctions, j’ai 3 ou 5 ovocytes et quasiment un carton plein pour les fécondations. Nous obtenons des embryons de bonne qualité me semble-t-il : 11 cellules ou 9 ou 8. Mais pour l’instant, aucune accroche, aucune grossesse…. Très difficile à vivre, surtout que le temps qui passe ne joue pas en notre faveur.
    J’ai apprécié ton blog, je me suis sentie moins seule.

    • Bienvenue à toi Poucinett,
      Merci pour ton commentaire et n’hésite pas à m’en dire plus sur toi (par mail si tu le souhaites).
      Désolée pour ta 2ème tentative échouée… Fichue IO…
      Nous avons les mêmes dosages, effectivement.
      De quel coin es-tu ?
      A bientôt. Courage.

      • J’aimerai bien par mail, oui mais je n’ai pas le tien et je ne sais pas où le trouver sur ton blog lol.
        Je suis de Nancy et envisage, après mon petit TEC (un embryon), d’aller sur Paris. Où es-tu suivi, car il y a tellement de PMA réputées que je ne sais laquelle envisager ? Encore faut il qu’elle nous accepte….Je ne sais pas s’il y a des restrictions en cas d’IO, vu le peu d’embryons que nous produisons.
        Courage à toi aussi.

  14. Bonjour Lulu,
    Je te lis car je suis IO aussi avec une FSH très élévée (pas de doute je suis bien ménopausée)… … Une seule solution pour nous .. Le DO prévu également en 2014 ! Suivons nos parcours ça fait du bien d’avoir des copines qui ressentent les mêmes choses 🙂

  15. Bonsoir,
    Votre site me touche. J’ai repris le suivi AMP depuis peu après 4 années d’interruption suite à 3 années de suivi et nombreux échecs. J’ai subi une ponction Jeudi ICSI fiv en cycle naturel. Le labo m’a contacté aujourd’hui pour m’annoncer que l’ovocyte n’a pas évolué mais je dois attendre demain matin pour la confirmation, un miracle va se produire cette nuit, ben voyons!!!!!. Je ne sais plus quoi penser après 3 IAC, 2 fiv…Peut être se résigner…non non non. Impossible de lutter contre ce désir naturel de devenir mère.

    • Bonjour Anonyme, bienvenue sur mon blog et merci de me lire.
      De quel coin êtes-vous ?
      Je vous souhaite le miracle tant attendu avec ce coup de fil…
      N’hésitez pas à m’en dire davantage sur votre parcours. Bonne continuation.

  16. Bonsoir, je vis à Paris. Et bien j’ai reçu l’appel du Labo et le seul ovocyte prélevé ne s’est malheureusement pas développé….alors samedi matin crise de larmes car je ressens encore des douleurs de la ponction sous anesthésie locale et je vais devoir retourner au bloc. Juillet prochaine tentative sur cycle naturel car je ne répond pas a la stimulation. Et oui mes ovaires sont comme des ‘sacs en soldes’, io depuis 2004. L’ironie c’est que j’ai vécu une grossesse que j’ai interrompu à l’âge de 21 ans, trop jeune, pas le moment etc…avec le même partenaire. Alors bonjour la culpabilité. Mais ne vivons pas dans les remords! … Merci pour votre blog, je me sens un peu moins seule.

    • Je suis vraiment désolée, je sais ce que c’est… malheureusement… et espère que le retour au bloc n’a pas été trop compliqué…
      C’est vraiment triste et pas de chance.
      Courage pour la suite. De tout coeur avec vous.

  17. Bonjour Lulu,
    Je viens de découvrir ton blog….courage à toi et à toutes celles qui veulent devenir maman…..résultat de la biopsie de mon endomètre la semaine pro, après l’échec de 2 transferts d’embryons, 3 FIV et 3 IAD = 5 ans de parcou

    • Bienvenue Morgane et merci…
      Je veux bien que tu me tiennes au courant des résultats de ta biopsie, si tu veux-bien.
      Nous sommes peu nombreuses à bénéficier des analyses de MatriceLab alors je suis curieuse de savoir ce qu’il en est pour toi, en espérant de tout coeur que tu n’aies pas cellules uNK.
      Es-tu de Paris (ou de sa région) ?
      N’hésite pas à m’en dire plus sur votre parcours (par mail si tu préfères).
      Courage pour la suite.

    • Coucou Morgane,
      Je viens aux nouvelles. Tu as dû recevoir les résultats.
      J’espère que tu n’as pas de cellules tueuses dans l’endomètre. Hâte de te lire. N’hésite pas à m’envoyer un mail si tu préfères.
      A bientôt.

  18. Bonjour Lulu,
    Je suis tombée sur ton blog en faisant des recherches dans google, très touchée par ton récit je suis également bouleversée de constater que l’ensemble des filles qui laissent des commentaires sont concernées par l’IOP … je me sens moins isolée et ça fait du bien.

    Je te résume mon cas, je suis encore au début du chemin mais je crains que dans mon cas le chemin tourne court assez vite …

    Avec mon conjoint nous avons commencé nos essais en hiver 2011/2012. J’avais déjà 36 ans et demi (mon mec a le même age), mais je me croyais très jeune, pleine de jeans, de converses et de bons disques, et j’imaginais mes ovaires à peu près dans le même style ….
    Nous avons déménagé pour fonder notre famille. Quitté Paris, un super appart qu’on adorait, toute une vie quoi, pour venir à la campagne construire le petit nid de notre … ahum… progéniture.
    Au début je ne stressais pas.
    Et puis un jour j’ai commencé à me dire … »Ok, si je fête mes 38 ans et qu’il n’y a toujours rien, je consulte sérieusement ».
    Mes 38 ans c’était en mai, j’ai donc pris RDV… (obtenu pour juillet)
    Et maintenant??

    Mes analyses sont là, elles me torturent depuis quelques semaines.
    AMH 0.57, FSH 9.
    J’ai appris que l’AMH baisse avant que la FSH ne monte, alors j’espère juste qu’un centre de PMA voudra bien me prendre même si j’ai 38 ans révolus maintenant. Prochain RDV médecin début octobre.

    En attendant je suis passée par toutes les phases.
    Une seule certitude, tirée de mes lectures de forum et de blog : parmi tous les problèmes de fertilité (trompes bouchées, ovulation pas bien rangée, spermatozoides paresseux ou quasi-immobiles ….) l’IOP est la pire pour les statistiques de PMA, et la plus susceptible de faire qu’un centre nous refuse….
    J’ai bien compris qu’entre mon age et mon AMH c’était très mal barré pour moi.
    Bref. tu vois, quoi …:s

    J’ai encore bien des pages de ton blog à lire (c’est bookmarqué) mais d’ores et déjà je te féliciter de l’avoir créé.
    C’est déjà dur d’être confronté à l’infertilité, mais c’est tout aussi compliqué de se retrouver isolée au milieu de filles OMPK ou autres, je ne sais pas si tu (ou vous qui lisez) avez ressenti ça, on se sent une minorité au sein d’une minorité et c’est douloureux.

    Pour conclure, je terminerai en disant que je me dis que j’ai un peu « joué avec le feu » en attendant d’avoir 36ns pour essayer, et 38 pour consulter. Quand je vois les filles IOP de 30 ans qui sont dans le circuit PMA depuis 2 ans, j’ai l’impression que je suis toute petite.
    Toutes mes meilleures pensées vont vers toi.

    • Très touchée par ton commentaire… Je me reconnais dans ton témoignage (jean, converse, âge des ovaires ;-))
      Merci et bienvenue à toi ici.
      J’espère que tu seras « dignement » reçue en octobre.
      Oui, l’IO est la pire des infertilités féminines…
      À bientôt. Bon courage. N’hésite pas à me tenir informée de la suite.

      • Voilà, mon RDV est passé, je reviens donc donner des nouvelles 🙂
        J’ai eu la chance d’être reçue comme il faut par un gyné « optimiste ».
        Pas de « ah mais Madame on peut pas faire de miracle fallait vous y prendre plus tôt ! » ou de « pour vous c’est don d’ovocyte direct, inscrivez-vous vite y a 3 ans d’attente ».
        Il a trouvé qu’en effet mes taux n’étaient pas formidables. Mais que ce n’était pas une raison pour ne pas garder espoir.
        Il pense que ça vaut le coup de tenter d’abord une stimulation simple pour voir quelle qualité d’ovulation on peut obtenir ; je suis donc repartie avec mon ordonnance de clomid/ovitrelle.

        A partir de là on verra.
        Est-ce que je vais bien répondre, puisqu’un des principaux problèmes de l’IO est qu’on fait de souvent mauvaises répondeuses?
        Est-ce que le cas échéant je ferais une candidate acceptable pour une fiv?

        En tout cas le fait de suivre ce traitement, et peut-être d’autres traitements ensuite, me donne de la force.
        Non pas parce que je me dis que ça va marcher (bizarrement, c’est con, mais je crois que … j’y crois plus vraiment.)
        Mais parce que je sais que je fais ce que je peux pour aider la nature.
        Arrivera ce qui arrivera mais je ne serai pas restée passive.

        Bon courage à toutes les filles qui doutent, qui espèrent, qui enragent, qui y croient, qui n’y croient plus, qui pleurent, qui rient, qui prient, qui se révoltent, parfois tout ça le même jour.
        Je croise les doigts pour nous toutes !

      • Un GRAND merci, Jane, pour ce retour.
        Je suis bien contente que tu aies été écoutée, entendue et bien prise en charge.
        J’espère sincèrement que votre parcours sera le plus court possible.
        Et j’aime beaucoup ta dernière phrase, oui, « … parfois tout ça le même jour » !
        A bientôt, hein ! Je compte sur toi pour revenir me/nous dire…

  19. Bonjour Lulu,
    Comme toutes les filles ici c’est en faisant des recherches sur internet que j’ai trouvé ton blog. Très touchant, très direct très vrai. Avec mon mari nous avons 39 ans, mariés depuis 3 ans. Je n’avais jamais envisagé le fait de ne pas arriver à faire un bébé toute seule mais la réalité nous a rattrapé. Le pire pour moi c’est que le professeur ne nous trouve aucun soucis mais que ça ne marche pas pour autant…
    1er essai IAC à Dijon le 16 Mars 2013 = grossesse biochimique avec FC précoce soit disant qui a bien tardé à se déclencher
    2ème essai IAC le 1er Juin 2013 = négatif direct
    3ème essai IAC le 29 Août 2013 = en attente de la réponse
    L’attente est pesante, les examens, les piqures, les rdv, la non-écoute du couple, le silence de mort qui règne dans la salle d’attente de la pma alors nous sommes là pour créer la vie…
    Nous n’avons pas votre parcours si long certes mais ce désir d’enfant est le même en chacune d’entre nous : si injuste.
    Bon courage à toi a bientot

    • T’as vu ça !
      Plus stérile que moi, tu meurs…
      C’est vrai que c’est dur, mais on s’accroche à tout le reste et tout le reste est (heureusement) beau.
      Merci du soutien et bonne route à vous.

  20. bonjour Lulu,
    dur dur les IO et ce parcours si hard,
    tu écris très bien et sans pathos, j’ai même ri en te lisant, ton blog est factuel, drôle et c’est vrai que lire les parcours d’autrui ça permet de partager les expériences et de relativiser. C’est très précieux vu que ces fucking parcours sont souvent bien solitaires…

    moi parcours pma depuis 1 an et demi et essai bb2 depuis 3 ans et demi bien tassés

    -une grossesse spontanée en 2009 (suite à hystero). Petit décollement placentaire pour saouler mais un petit gars super in fine (11 mois d’essai)

    -examens en 2012 pour bb2 AMH 0,9 puis 1.3 (3 mois plus tard) FSH ok mais 5 follicules en tout à 1=j3. L’hopital public refuse sans ménagement mon dossier, me faisant perdre plusieurs mois entre les 2 rdv alors que c’était sans doute décidé d’avance par le staff : trop âgée (38 alors) et pas assez de potentiel=pas de bonne rentabilité statistique…suis dégoutée
    Par hasard je vais dans une clinique dans le 93 et je tombe sur une gyneco géniale. Je la connaissais pas depuis 10 jours qu’elle me faisait déjà une insem (spermo ok)
    IAC 1janv 2013 : enceinte mais FC à 6/7 semaine bad trip
    IAC 2 mai 2013 : enceinte FC à 7 semaine…bad trip
    IAC 3 septembre : negative
    IAC 4 dans 2 jours…si ça marche pas gyneco ok pour fiv a priori en janvier.

    voilà pour le parcours…

    Et toi? des nouvelles du traitement pour les cellules tueuses?

    • Bienvenue Lili93,
      Merci de me lire et merci pour tous ces compliments… Mon blog m’aide beaucoup et c’est aussi grâce à chacune d’entre vous que j’avance…
      Tu as bien fait de changer de centre. Il ne faut jamais hésiter, surtout quand ça traîne. D’autant que quand on est en IO, le temps est plus que précieux !
      Je te souhaite bonne chance pour ton IAC4 demain. Tiens-moi/nous au courant.
      De notre côté, il faudra appliquer le traitement/protocole habituel MatriceLab au moment du don… Je suis en mode pause pour le moment.
      A bientôt !

      • salut lulu, je suis tout ton parcours depuis que j’ai trouvé ton blog et j’attendais les résultats de la fiv do en RT avec plein d’espoir pour vous. Je me disais qu’on irait aussi, c’est le pays qui nous attirait le plus et ce que tu en dis nous conforte aussi. Quelle cruelle déception que cela n’ait pas marché! Cela parait impossible et pourtant.
        De mon côté, lors de mon message précédent, j’attendais résultat insem 4 (négative) et j’allais faire une fiv le cas échéant. Mais en fait annulée car seulement 2 ovocytes… Transformation en insem 5 et test positif. ça paraissait fou et ça l’était puisque aujourd’hui écho à fin de 7 sg et fin du petit coeur qui que j’avais vu battre…
        3ème fausse couche en 1 an. Je sais pas si ça vaut le coup de continuer en insem ou d’aller en RT cet été.
        Quoi qu’il en soit, courage à toi et ton compagnon.

    • Bonjour, je suis dans la meme Situation que toi, je viens d’avoir 38 et tout le monde me refuse…pourrais tu me communiquer les coordonnées de ton médécin qui accepterait éventuellement de me faire une 2 eme FIV…? Merci. J’en ai vu 4 et personne ne veut de moi 😦 AMH 0,9 et FSH entre 6 et 21 selon les mois. J’ai fait une fausse couche.

  21. bonjour je suis moi à l’etranger si tu veux on peut se mp je suis en insuffisance ovarienne aussi mais je suis deja maman (garcon de 5 ans naturellement) et j’ai fait 2FC j’ai 38 ans à mon bagage 3 IAC et 1 fiv de ratee je tente la prochaine en janvier j’ai tenté la dhea mais j’ai de sacré side effects là je pense entamer la maca et le saizen – ne perds pas courage on a toutes le droit d »etre maman il faut tout tenter

  22. coucou
    ……j ai du mal a trouver les mots….ton blog m a fait l effet d un miroir certes nous n avons pas les memes problemes mais les ressentis se ressemblent bcp.4 fiv ,2 tec et rien pas l ombre d un seul debut de grossesse ,rien,….et pourtant transfert a chaque fois de blastoais pas d implantation.je ne comprend pas et imagine mon ventre comme une grosse machoire qui ecrase tout signe de vie .
    aujourd hui ns sommes en 2014 et peut etre ke tu as eu ton petit bb tant desire j ne sais pas.en tt cas meme si je ne te connais pas ,j ai eu la sensation d etre tres proche de toi……apres la pluie le beau temps 🙂

    • C’est terrible et je comprends si bien ta colère et ton désespoir. Même si ça ne change rien à ta peine, dis-toi que tu n’es pas seule…
      Et non, toujours pas de bébé pour nous…
      Courage.

  23. Bon courage. Ça marche ! Pour nous le transfert était il y a un an pile poil et mon loulou dort à l’étage. Pour nous c’était Iakentro en Grèce…Il faut y croire

  24. Bonjour,
    Que d’émotion en lisant ce blog… Je me sens un peu moins seule !
    Pour commencer, je te souhaite de tout cœur que cette FIV DO soit la bonne ! J’admire ton courage, je ne pense pas être capable de surmonter toutes les épreuves que tu as traversées.
    Alors voila, je me présente: j’ai 30 ans, je suis en couple depuis 12 ans (enfin presque, dans un mois…) avec le plus merveilleux des Lou, nous nous sommes rencontrés au lycée…
    Depuis juillet 2011, nous avons décidé de nous offrir la plus belle des preuves d’amour…mais un an et demi plus tard, rien n’est encore venu. Selon ma gygy de l’époque, il ne fallait pas s’inquiéter. En décembre 2012, elle lance malgré tout une surveillance de ma progesterone, rien. On recommence en janvier 2013, une petite montée à 10 deux jours avant les Rrr. Ma gygy, en qui je fais encore totalement confiance, me confirme qu’il n’y a pas de problème, que j’ovule, pas tous les mois, mais que c’est normal; tout est dans ma tête, il faut que je me détende. Prochain rendez-vous en juin 2013 si je ne suis pas enceinte d’ici là… Bien sûr en juin, je ne suis toujours pas enceinte, déjà deux ans qu’on essaie, on nous prescrit donc nos premiers « vrais » examen : FSH, LH, prolactine et tout le toutim pour moi, spermo pour Lou. J’ai très vite mes résultats et un appel de ma gygy pour me dire, une fois de plus : « Tout va bien , il faut vous détendre, pensez à autre chose, partez en vacances »…Mais le spermo ne se fait qu’au CHU, au centre de PMA.
    Nous y voilà… Après un mois et demi d’attente (ce qui s’avèrera par la suite être un délai très court), notre première visite en PMA. Le docteur reçoit d’abord Lou qui doit ensuite faire sa petite affaire et ensuite il nous reçoit ensemble. J’ai eu la bonne idée de prendre avec moi, mes résultats d’analyse. Et là, après cinq minutes dans ce petit bureau, face à ce médecin que je ne connais pas, il m’annonce : « Je ne suis pas gynécologue (bah non, on est au CECOS) mais vos résultats ne sont pas bons du tout, 20.8 de FSH, vous êtes proche de la ménopause, il faut prendre rendez-vous avec un de mes collègues, en PMA, la porte d’en face. Pour monsieur, résultats dans cinq semaines. » Fin du rendez-vous. Je ne sais plus quoi penser. Heureusement Lou garde la tête froide, et me convainc d’aller tout de suite prendre ce rendez-vous. Coup de chance, on est en plein été et il y a eu des désistements, rendez-vous dans deux jours. Deux jours plus tard on est reçu par la coordinatrice de la PMA. Pendant plus d’une demie heure elle nous pose des questions, note toutes nos réponses, lis mes analyses et enfin elle aborde le sujet qui occupe toutes nos pensées depuis deux jours, cette fameuse FSH, schéma à l’appui elle m’explique brièvement le fonctionnement de l’hypophyse de l’œstradiol et de la FSH; compliqué tout ça, moi je suis plutôt une littéraire; mais en gros le médecin du CECOS avait raison, il semblerait bien que je sois proche de la ménopause… J’aurai trente ans dans trois mois, je ne savais même pas que c’était possible ! On me parle de FIV, mais il faut attendre les résultats du spermo de Lou, donc reprendre rendez-vous dans cinq semaines. Je repars avec une nouvelle ordonnance de dosage de FSH œstradiol et AMH, et une autre pour du Duphaston du 16e au 25e jour du cycle. On passe au secrétariat pour reprendre rendez-vous et la surprise, dans cinq semaines les vacances seront finies, le planning de la PMA reprend son cours habituel, prochaine dispo dans trois mois, le 18 octobre, trois jours après mon anniversaire, le cap de la trentaine s’annonce bien difficile à avaler !
    Le 18 octobre 2013, on y est, depuis trois mois personne n’a jugé bon de nous informer des résultats du spermo de Lou. De mon côté, je n’ai tenu aucun cycle jusqu’à la fin du traitement par Duphaston, et la ligne de la PMA étant constamment occupée, c’est ma médecin généraliste qui m’a conseillé de l’arrêter au début des Rrr. La même coordinatrice que la dernière fois vient nous chercher dans la salle d’attente, elle nous amène dans son bureau, nous fait assoir et cherche dans ses dossiers, et s’excuse et part chercher notre dossier qui est rangé ailleurs apparemment. Dix minutes passent. Elle revient et nous explique que notre dossier a été perdu, que ça arrive, et qu’on les retrouve toujours. Mouais…Du coup elle nous repose exactement les mêmes questions que la dernière fois, renote sur un nouveau dossier, nous demande le résumé de ce qu’elle nous avait dit et n’a même pas les résultats de Lou. Elle regarde les résultats de mes nouvelles analyses et confirme l’IOP, mais avec un second résultat de FSH monté à 20, j’avais compris toute seule deux mois plus tôt… Son discours change et deviens de plus en plus froid. Elle m’explique qu’il va falloir rencontrer une généticienne avant d’envisager quoi que ce soit mais que dans mon cas la seule possibilité c’est le don, il faudra attendre à peu près trois ans. Elle m’assure qu’elle transmet mon dossier à la généticienne du CHU, qui m’appellera bientôt pour prendre rendez-vous… On sort du bureau complément dépités… On fait un crochet au CECOS avant de rentrer, on va quand même pas repartir sans les résultats de Lou, mais une fois seuls pas facile de s’y retrouver au milieu de ces millions/Ml, progressifs, atypiques…
    On se sent complètement perdu, voir un peu abandonné par ces médecins qui n’ont pas l’air d’en avoir grand-chose à faire. On sent déjà que le parcours s’annonce compliqué. On déprime complètement, on se dit déjà qu’on aura jamais d’enfant. Difficile à avaler, d’autant plus qu’il y a 10 ans, on avait 19 ans, pas vraiment la tête sur les épaules, un weekend je suis restée dormir chez Lou mais j’avais laissé mes pilules à la maison; et bien sûr je me suis fait avorter. Et si ça avait été notre seule chance d’avoir un enfant à nous, avec nos deux gènes, on avait fait la une erreur qu’on ne se pardonnerait jamais… C’est dur, on est anéanti, mais allez c’est nos trente ans et on est vendredi (et oui Lou et moi avons 7 jours d’écart) on va fêter ça malgré tout et se changer les idées. On rejoint les copains, mais moi j’ai du mal à ne pas y penser. je discute avec une copine qui a une copine suivie par un gygy à Boulogne (on vit à 150 km de Paris, faisable !), un dossier refusé à la PMA du CHU mais avec ce docteur elle a eu des jumeaux il y a deux ans, elle me promet de l’appeler et de m’envoyer son numéro. Elle tient parole, le lendemain elle m’envoie le nom et le numéro. Dès le lundi j’appelle, rendez-vous dans 10 jours, énorme !
    Dix jours plus tard, c’est parti pour Boulogne. Ce gygy y’a pas à dire c’est autre chose, il prend des pincettes pour m’annoncer les choses, il m’explique simplement sans prendre d’air supérieurs… Il relit tous nos résultats, nous demande si on nous a commenté le spermo de Lou, on lui dit que non, il nous annonce qu’il est parfait, bien au-dessus de la moyenne, enfin de bonnes nouvelles, on sent qu’avec lui tout va se passer différemment. Il nous explique alors que certes mon dossier est compliqué mais pas inespéré, qu’on peut tenter des choses, surtout avec ce spermo et que si ça ne marche il y aura toujours le don. On a l’impression d’avoir changé de planète. Il faut que je fasse un caryotype pour m’assurer que je ne puisse rien transmettre de grave en cas de grossesse et un hystero. Il change aussi mon traitement par Duphaston en Climaston, il faut me blinder d’hormone pour forcer mon corps à redémarrer.
    L’hystero est nickel mais le caryotype apporte une explication à tout ça. Un de mes chromosomes X n’est pas complet, la partie manquante est responsable de l’insuffisance ovarienne précoce. Il n’y a pas de risque de transmission d’handicap mais si je transmets ce chromosome à un garçon, le fœtus ne sera pas viable. Le nouveau gygy n’y voit pas un obstacle et nous propose de démarrer la première stimulation en vue d’une insémination dès le prochain cycle, en attendant on continue le Climaston et on ajoute du Provames les huit derniers jours du cycle. Après deux ans et demi d’attente, j’ai vraiment hâte de commencer cette stim ! Ces derniers mois, grâce à la rencontre avec ce nouveau gygy qui arrive presque comme un messie, on a repris espoir, on est persuadés que tout va fonctionner et que le mois prochain on verra pleins, pleins de follicules à l’échographie. L’attente est longue, ce cycle dure quarante jours, moi qui est l’habitude de ne jamais dépasser les 20 jours…Noel passe, la soirée du jour de l’an… et quelques minutes avant minuit, surprise, mes Rrr sont arrivées, alors que je commençais à croire qu’il était trop tard, que la ménopause était là ; première piqure après demain, enfin demain vu l’heure, le 2 janvier 2014, pour nous c’est sûr c’est un signe, cette année sera la nôtre ! Je suis tellement excitée que je n’appréhende même pas les piqures. Les six premiers jours de traitement se passent, 300 unités de GonalF tous les soirs; on trépigne d’impatience de connaitre le nombre de follicule. Mais, le jour de l’échographie grosse déception, il n’y a que deux follicules et tous petits avec ça, 4 et 6 mm… C’est la désillusion totale ! Deux jours plus tard, un seul follicule a grandi, presque 8mm, l’autre a abandonné la course, et avec ça l’endomètre ne pousse pas, à peine 2mm. Dire qu’il y a un an, je ne savais même pas ce qu’était un follicule ni de l’endomètre, aujourd’hui ces mots m’obsèdent… « Pas très stimulé tout ça ! », toi la radiologue je me passerai bien de tes commentaires ! Après 9 jours de traitement, on provoque quand même l’ovulation avec la piqure d’ovitrelle. On essaie de se convaincre qu’un seul follicule peut suffire, mais on n’y croit pas vraiment. Quinze jours après l’insémination, quinze jours avec les joies des ovules de progestérone, le résultat tombe HCG < 5. Même préparé à l’échec, c’est difficile à avaler. Mais allez, j’ai déjà reçu l’ordonnance pour le prochain cycle, on passe à la suite.
    1er Février 2014, mes Rrr arrivent, on prend les mêmes et on recommence : 300 ui de GonalF tous les soirs, c’est parti pour ce deuxième cycle de stim ! Six jours plus tard, première échographie, je m’attends à ne voir qu’un seul follicule, j’espère en voir deux. Ovaire gauche, deux follicules, 10 et 6mm ; ovaire droit un troisième de 6mm ! Et avec ça l’endomètre est déjà à 3mm …Inespéré ! Je suis tellement excitée que je n’ai pas la patience d’attendre d’être à la maison pour appeler Lou. L’espoir est revenu ! Trois jours plus tard, lundi 10 février, deuxième écho, les deux follicules de gauche grandissent, 14 et 9mm et à droite…deux follicules, une surprise de plus ! Ce cycle on y croit à fond !
    Et voilà mon parcours, ce matin je sors de l’échographie, trois follicules au-dessus de 14mm, un endomètre à presque 7mm. J’attends le coup de téléphone du gygy pour connaitre la suite des évènements…
    On sait bien que ce n’est que le début du marathon, et je suis d’autant plus admirative de ton courage ! Je me rends compte que j’ai été très longue et je m’excuse de monopoliser ainsi ta page d’accueil et aussi pour celles qui trouveront cette présentation bien trop longue ; mais ça m’a fait beaucoup, vraiment beaucoup de bien !

    • Oh la la… Pfiouuu… Bienvenue chez moi Liyha.
      Merci pour tes mots et surtout merci pour ton témoignage que je trouve très représentatif des montagnes russes que nous vivons.
      L’IO est une belle s*aloperie MAIS il existe toujours une solution. Le don en est une.
      Bon, vous n’y êtes pas et je vous souhaite de tout coeur que cette tentative soit la bonne.
      Tu as sûrement dû être ponctionnée depuis ce message et je me demande si tu n’es pas en mode « couvade ».
      Reviens me/nous donner des nouvelles. J’espère que les deux ovocytes ont été ponctionnés.
      A très très bientôt !

    • Pour moi aussi ça a marché après deux mois de Climaston!!! C génial ce truc!! Je n’avais que 3 follicules ponctionnés mais 2 blastos à la fin….j’éspere que ça marche pour toi et lulu…

  25. merci lulu pour ce blog ….!!! moi 30 ans amh a 0.14 c est a dire nulle …une geu ma coutée ma trompe droite et un kyste d endometriose ma coutée ma trompe gauche …je viens d interrompre mon protocole fiv 1 car selon eux je ne repondez pas tres biens il ny avait que 4 follicules matures….bien evidemment comme vous mon mari et moi avons pensez au don d ovocytes …bon courage dans ce parcours !!!

      • Apparemment ça dépend des centres PMA, mais disons qu’ils aiment bien pouvoir en prélever LE PLUS POSSIBLE ( au risque de faire courir un risque de sur-stimulation à la patiente), histoire de maximiser les chances de succès (ex : on prélève 8 ovocytes, il y en a 6 qui sont en bon état après prélèvement, sur ces 6 on arrive à en féconder 5, on en replace 2 … etc).
        Toutefois d’autres centres moins axés « rendement » et acceptent d’effectuer les fiv même chez une femme qui a moins de 5 ovocytes » prélevables ».

  26. Tout d’abord, je suis désolé pour le résultat de ta première FIV DO…
    De mon coté pas de couvade le mois dernier, sur quatre follicules ponctionnés, seulement deux ovocytes dont aucun n’a été fécondé. Prochaine étape : la FIV ICSI…
    Et c’est parti, mon gygy ne veut pas laisser mes ovaires se rendormirent alors on enchaîne avec une troisième stimulation de suite. J’en suis à J6 et ça ne semble pas terrible, les 7 follicules aperçus à l’écho de ce matin mesurent moins de 5mm dont 5 en dessous de 3mm. On verra ce que ça donne dans quelques jours…
    Un petit mot pour Bosseboeuf, ne te laisse pas convaincre par un seul centre perdu que tout est d’avance. J’ai été repoussé par trois centres de PMA avant que l’on accepte de me stimuler avec mon IOP. Mon nouveau gygy ne s’est pas découragé malgré le seul follicule de la première stimulation, la FIV a été transformé en IAC, mais nous avons continué le mois suivant. Soyons lucides, nous les IOP ne sommes pas intéressantes pour certains centres désireux d’augmenter leur statistiques de réussite. Mais heureusement dans d’autres il y a aussi de super gygy qui prennent nos dossiers à cœur et font renaître l’espoir !

    • J’arrive un peu tard… le temps de me remettre… Désolée de lire cela, Liyha. Que c’est dur… 4 ovocytes ponctionnés, c’était pas mal pourtant !
      Ta FIV-ICSI est déjà passée… Je pense que tu es en pleine couvade, là ! Tu me donnes de tes nouvelles ? Nombre d’ovocytes / embryons…
      Et tout à fait d’accord concernant ton dernier paragraphe ! Heureusement qu’il y a des médecins qui acceptent des cas difficiles comme les nôtres.
      A bientôt. Bises.

      • Et non, toujours pas de couvade pour cette troisième stimulation !
        Dès la première prise de sang (à J6 de gonalf), mon taux de progestérone était monté à 39, mon gygy a aussitôt arrêté cette stimulation car cela signifiait que l’ovu avait déjà eu lieu.
        C’est à n’y rien comprendre (d’autant plus que vingt jours plus tard, je n’ai pas encore mes règles) ! Troisième essai, troisième échec pour une raison différente, je commence à me dire qu’on n’ arrivera jamais jusqu’à l’implantation…
        J’attends donc le prochain cycle, le quarantième d’essai, en me demandant qu’elle surprise nous aurons cette fois ci et je commence à me renseigner sur le don.
        Et toi Lulu ? Je n’ai pas vu de nouveaux articles , j’imagine à quel point le dernier échec a été dur, mais après avoir suivi ton histoire depuis plusieurs mois, je suis sure que vous n’avez pas l’intention de vous arrêter là ! Quels sont vos nouveaux projets ?
        Biz

  27. Bonjour à toutes !
    Je reviens donner mes dernières petites « news » … Et suivre les vôtres aussi, les tiennes Lulu mais aussi celles de certains pseudos qui deviennent presque familiers.
    (je suis la Jane des messages des Vendredi 23 août 2013 à 20:25 & Lundi 21 octobre 2013 à 13:43 )

    Alors en octobre j’ai commencé la stim simple, d’abord avec clomid qui apparemment ne m’a pas réussi : les ovocytes étaient bien là, mais le fameux test de Huhner a déterminé que ma glaire cervicale était tout à fait meurtrière pour les spermatozoïdes.
    Le gyné m’a donc mise au puregon, dont les effets sur la glaire ne sont pas désastreux comme ceux du clomid (parait-il) …
    Je me suis donc enchainé 5 cycles de puregon, « au cas où » si je puis dire. Mon gyné ne voulait pas « surmédicaliser » la procédure, c’est la raison qu’il m’a donnée pour ne pas me délivrer d’ ordonnance pour un autre test de Huhner.
    D’un côté je comprenais. C’était limite rassurant.
    Et d’un autre côté, je me disais juste : super. Si ça se trouve ma glaire est TOUJOURS tueuse, avec ou sans clomid, et c’est ça mon problème depuis le début, mais j’ai pas le droit de le vérifier, en quelque sorte …

    Bon. Récemment, après un subtil lobbying renouvelé à chaque rdv, j’ai réussi à convaincre mon gyné que j’avais besoin de mettre un peu le turbo, au lieu de juste me faire des piquouzes et des échos de contrôle, mois après mois, en espérant que le miracle opère un jour (Mon endomètres faiblard n’est pas d’une grande aide d’ailleurs, mais bref …).
    Il en a convenu avec moi, et m’a adressée au centre PMA de mon coin, pour lancer les IA !
    C’est ainsi que la semaine prochaine, je vais à mon premier « vrai » RDV PMA.
    Ma seule peur évidemment, c’est que mes taux aient encore beaucoup baissé. On va me refaire faire les analyses vu que les anciennes datent d’aout dernier, et il n’y a guère d’espoir que les taux se soient améliorés … D’autant que je vais avoir 39 ans dans 2 mois. Il reste donc une réelle possibilité que le centre PMA en question me refuse après m’avoir fait refaire la mesure des taux. Mais au moins j’y vais !

    Bilan : je n’y crois toujours pas, et en plus j’ai l’impression que je dois vraiment lutter, nager à contre-courant, pour pouvoir obtenir des résultats. Je dois vraiment être l’actrice de ce parcours, ne pas prendre des vessies pour des lanternes, rester vigilante, combattante …

    Pas évident de montrer au médecin qu’on est informée, qu’on est au courant des risques, des problèmes liés à trop d’attente, etc … sans passer pour une « chieuse qui prétend connaitre la médecins mieux que le gyné ». ce genre de comportement les agace un peu visiblement. Mais bon.
    Quand on n’a pas le temps, on n’a pas le temps.
    Et je me dis qu’au point où j’en suis je m’en fous de caresser le corps médical dans le sens du poil.

    Alors mon conseil : il faut reste patiente et optimiste certes, mais pas trop, et pas tout le temps.
    N’hésitez pas à vous exprimer si vous avez un doute, au risque d’exaspérer votre médecin. Ranafoute, quoi.

    Courage à toutes.

  28. Bonjour, j’ai lu votre parcours et je suis très touchée.

    Avec mon mari, le combat a commencé en 2010, après 2 FC (grossesses naturelles).

    Pour nous deux, tout est normal (bilan hormonal excellent pour une femme de 44 ans, AMF=6.5, etc. 28 ovocytes de dernier ponction, 7 blastocystes à j5 ), Avec 4 IAC et 2 FIV, toujours rien….

    J’ai eu un nouveau gyneco cette semaine et le résultat de hystéroscopie ce matin était ‘belle cavité utérine, endomètre eutrophique et implantatoire’. Quand mon mari m’a téléphoné pour apprendre le résultat, je lui ai dit ‘mauvaise nouvelle car tout va bien, le problème n’est pas là, il faut continuer à chercher..’ Voilà, pour dire, je comprends tout à fait la tristesse et la frustration.

    Là, nous allons faire le test de MatriceLab. C’est peut-être notre dernière recours car les médecins ne voient pas où est le problème à part mon age. c’est dur de continuer, mais j’imagine toujours qu’un jour j’aurai mon bébé dans mes bras et tout ces efforts seront payés. En tous cas, vu mon age, je vais peut-être juste continuer encore une année…

    Bon courage à vous.

    Kathy

    • Bienvenue Kathy et désolée pour ma réponse tardive…
      Tu as donc connu les FC et j’en suis désolée.
      28 ovocytes à 44 ans, effectivement, c’est INCROYABLE !
      Bravo pour ton taux d’AMH, aussi, qui fait rêver (le mien est à 0 😉 !).
      J’espère que ML vous permettra d’y voir un peu plus clair et de cibler le/les souci(s).
      Où en es-tu ? A bientôt, j’espère.

  29. Coucou Lulu, je débarque sur ton blog et j’aurai préféré qu’on fasse connaissance dans d’autres circonstances… Ma pauvre tu en baves toi aussi, quel parcours ! Je vais te suivre en espérant y voir pour très bientôt un beau plus et un beau bébé 9 mois plus tard (oui maintenant je ne me réjouirai plus pour un test positif) mais seulement à la naissance… Bisous ma belle et courage, je suis avec toi dans cette galère…

  30. Bonjour Lutine,

    C’est la première fois que je poste sur internet à propos du sujet, difficile d’en parler, même virtuellement…
    Je ne suis pas exactement dans le même cas que vous mais d’une certaine façon dans la même galère.
    J’ai 31 ans. Un syndrôme OMPK. Notre décision du projet bb a été prise fin 2011. Mais début 2012 on me découvre au détour d’examens sanguins une hyperthyroïdie, qui m’oblige à prendre un traitement pendant 1 an avec « interdiction » de PMA (car production d’anticorps fous qui peuvent attaquer un embryon). On se dit qu’en effet on ne peut pas prendre ce risque.
    Fin 2012 – début 2013 : hyperthyroïdie soignée, on peut enfin attaquer.
    2013 : 3 IAC échouées, 1 annulée car mauvais dosage. Comment perdre un an, j’en veux un peu à la gygy de ne pas nous avoir proposer les FIV directement.
    fin 2013 – début 2014 : 1ère FIV, 15 ovocytes, 8 embryons à l’arrivée. Les stats auraient dû être avec nous, mais non.
    2 transférés « frais » : échec. 4 transférés « décongelés » (en 2 fois) : échec. Les 2 derniers n’ont pas survécu à la décongélation.
    Donc 8 embryons, rien au final, un moral au plus bas, une forte envie de pleurer à la moindre vue d’une femme enceinte ou d’un bb, bref on encaisse, mais c’est très dur.
    Actuellement : biopsie endomètre effectuée (un vrai bonheur…) et prélèvements envoyés à MatriceLab ce matin. Je ne sais pas ce qui cloche chez moi, j’espère qu’ils trouveront une explication.

    Voilà, je le vis très difficilement d’autant qu’autour de nous, tout notre entourage fait des bb à tour de bras, on a l’impression qu’ils n’ont qu’à y penser pour que ça fonctionne !! C’est frustrant. J’en arrive même à ne plus éprouver de joie pour eux, alors que je devrais me réjouir de leur bonheur…

    Enfin, avez-vous des forums à me conseiller ?
    Je vous souhaite une très bonne journée.

    • Bonjour Flores et bienvenue sur mon blog.
      J’aimerais pouvoir vous réconforter et vous donner le courage nécessaire pour que vous trouviez en vous la/les force(s) nécessaire(s) pour continuer les essais et ainsi augmenter vos chances de réussite…
      Mais je sais aussi que ce n’est pas si simple, qu’il arrive qu’on en ai plus qu’assez de ne pas parvenir à faire ce qui, pour le commun des mortels, est le plus simple et le plus naturel.
      Vous avez bien fait d’explorer du côté immunologique. J’espère que ML donnera un éclairage et des pistes.
      N’hésitez pas à revenir donner des nouvelles quand vous aurez les résultats en septembre.
      Ne vous culpabilisez de ne pas réussir à vous réjouir pour les autres. Ce jour viendra aussi. En attendant, c’est dur.
      Courage…
      (Je ne fréquente que le forum (que pour les adhérents, par contre) de l’association Maia (dans le cadre du don d’ovocyte).
      Je connais celui de fiv.fr : http://forum.fiv.fr )

  31. Bonjour les filles,
    Je me lance enfin,
    Je m’appelle Sonia,j’ai 39 ans, mon compagnon 34 ans, lui n’a absolument aucun problème, pour ma part, IO ,
    Nous avons tenté en Janvier 2014, une stimulation ovarienne qui n’a pas aboutit à l’insimination …3 follicules mais taux hormonal mauvais malgré stim , dhea et acide folique.
    Nous changeons de centre, on repart pour un tour avec stim « dose de cheval », 3 fofos, et taux qui augmente, on ponctionne les 3, qui donnent 2 embryons , transfert et PDS ———, c’est terrible, je suis déjà à bout alors que cela fait juste un an….Je vous trouve Toutes extrêmement courageuses et fortes !!!!
    Je revois mon gygy en septembre, et malgré la douleur et l’énorme tristesse , je n’ai vraiment pas l’intention de lâcher prise , ce bébé, je le veux et je ferai tout pour l’avoir …..
    Je vous souhaite toutes , copine de galère IO, de trouver la force afin de ne rien lacher ……ça va MARCHER!!!
    Je vous embrasse
    Sonia

    • Bonjour Sonia et bienvenue.
      Merci pour ton témoignage. Je comprends que tu sois « déjà » à bout. C’est une sacrée épreuve de vie, de couple…
      Oui, les PMettes sont toutes exceptionnelles. En même temps, ont-elles le choix ? Je crois que quand le désir d’enfant est plus fort que tout, on continue le combat.
      Septembre, c’est demain. Alors je te souhaite vraiment de pouvoir réaliser ton rêve. Oui, ça peut aussi marcher !!! Ça va marcher. D’une façon ou d’une autre. Un jour où l’autre. Bises.

  32. Bonjour Lutine, en fouinant sur l’acupuncture, je suis tombé sur cet article, où il est fait mention de l’apport de l’acupuncture quand on a des pb d’immunité provoquant des fc.
    Je mets le lien de l’article ici, celà peut peut être intéresser des filles. L’article est très technique mais ce médecin enseigne sur Lille et Paris et il a un email. Bref, ça peut peut être servir pour avoir des contacts, toutes les aides étant bonnes à prendre.
    http://www.meridiens.org/acuMoxi/onzeun/STEPHAN-exp_infertilite.pdf
    Bisous à toi, je te dirais la suite en septembre .

    • Coucou miss,
      Merci pour l’info ! L’acupuncture à des vertus… non négligeables.
      Comment vas-tu ? J’ai hâte de connaître la suite, d’avoir de tes nouvelles. Tu as mon mail, n’hésite pas 🙂 à très bientôt.

  33. Bonjour Lutine, bonjour à toutes,

    J’ai enfin reçu les résultats de ma biopsie réalisée en juillet dernier.
    Cela donne : « activation immunitaire de l’environnement endométrial en fenêtre d’implantation embryonnaire très légèrement insuffisante malgré un recrutement normal des cellules utérines NK matures en phase de réceptivité ».
    Bref, soyons honnête, je n’ai rien compris.
    En tout cas il est dit que cela peut participer aux échecs d’implantation. C’est dingue de cumuler les emm…. problèmes à ce point. Mon corps est déjà incapable d’ovuler correctement de façon naturelle mais en plus l’environnement immunitaire est défaillant.
    Je suis entrain de recommencer un protocole long pour la FIV n°2 et semaine prochaine nouvelle biopsie (youpi) pour gratter la muqueuse afin de favoriser la maturation des cellules immunitaires (ok, je ne cherche plus à comprendre le pourquoi du comment).
    Ah, et l’objectif est d’implanter cette fois-ci des embryons âgés de 72h au lieu de 24h. Il ne manquerait donc plus que nous soyons incapables d’avoir des embryons dépassant le stade des 72h et ce serait le coup de grâce. C’est tellement pénible d’avoir l’impression de gravir des étapes alors qu’à chaque nouvelle phase on vous annonce qu’en fait y’a un autre problème pour la suite…
    Franchement j’essaie de m’accrocher pour continuer, mais me demander de rester positive, actuellement ce n’est plus possible.
    Je crois que je fais une petite dépression, n’ayons pas peur des mots.

    Voilà je ne sais pas si de votre côté vous avez repris le chemin des protocoles ?
    A bientôt.

      • Ouawww c’est top !! Merci à toi. Moi, je continue les essais en attente d’une 4ème grossesse qui serait peut-être la bonne. Je préfère pas trop me projeter la chute fait tellement mal. On verra bien. 🙂

  34. Oh Lutine, ton dernier billet m’ a fait monter les larmes !
    Je te souhaite sincèrement que tout se passe à merveille les 6 prochains mois.
    Une fois de plus ton blog redonne de l’espoir et du courage à notre cercle des IOP. J’ai hate de lire les nouvelles de ta grossesse !
    De mon cote, après cinq mois de « pause » et des vacances bien méritées, je lance les derniers essais FIV avec mes ovocytes dès mon prochain cycle, première échographie de contrôle ce soir, mais après avoir lu ton billet, j’irai pleine de courage et d’espoir. Tu viens de nous prouver que rien n’est jamais perdu !
    Nous avons également pris la décision du don si cela ne marchait pas et pris rendez-vous dans une clinique en Espagne, pour cette décision, ton témoignage m’a beaucoup aidé.
    Je t’envoie pleins d’ondes positives.
    A bientôt.

    • Coucou Liyha !
      Ah non, faut pas pleurer 🙂 ! Merci pour tes voeux. J’espère aussi tellement que cette 4ème grossesse sera la bonne, celle que je mènerai à terme…
      Tant mieux si mon expérience peut redonner espoir aux IO. Il faut persévérer, c’est jamais dit que ça marche un jour, mais sans persévérer, on baisse nos chances d’y parvenir…
      Je te souhaite une FIV couronnée de succès. J’espère que vous n’aurez pas besoin d’aller en Espagne. Donne des nouvelles. Bises.

  35. Bravo Lutine!

    Tu as un courage et une détermination qui font envie! Alors l’écho d’hier où en es tu?
    Premier essai d’IAC bientot pour moi…. le chemin va certainement être très long….

    je pense à toi!
    Marie

    • Bienvenue Marie,
      Merci mais tu sais, je ne suis pas courageuse, je n’ai juste pas eu le choix.
      Mon désir d’être mère est plus fort que tout alors (certains penseront que) je me suis acharnée…
      Et j’ai eu beaucoup de chance (dans mon malheur).
      Je croise les doigts pour ta 1ère IAC !
      (à l’écho de mardi, notre enfant suçait son pouce, c’était magique…).

  36. Bonjour Lutine,
    Je te suis depuis bien longtemps, dans l’ombre, et je voulais juste te dire combien j’étais heureuse pour toi que ton (votre) courage, ta persévérance, ta patience aient été récompensés…c’est merveilleux, merveilleux et tellement mérité…
    Ceci me laisse penser qu’il y a bien une justice malgré tout, car on pourrait si souvent l’oublier lorsqu’on a la tête dans la galère.
    As-tu un mail privé pour t’écrire? je n’ai pas trouvé sur ton blog…
    A bientôt, Violette.

  37. Bonjour lutine… J’ai 36 ans et une endométriose sévère .J’aimerai pouvoir communiquer avec toi… J’ai fait 5 transferts en don d’ovocytes et les 3 premiers aucune accroche … Les deux suivants avec des blastocytes…2 FC a 3 SG… Je pense que j’ai un problème de réceptivité utérine… Je voudrais ton avis et tes conseils… Si tu me lis…mon mail est audestelle@gmail.com
    Merci pour ton aide préciseuse…je suis désemparée
    Bisous

    • Bonjour Aude,
      L’endométriose n’aide pas, mais n’a jamais empêché une grossesse… du moins en don (et je sais de quoi je parle car sur le forum Maia, réservé aux adhérent(e)s, il y en a plein !).
      As-tu fait un bilan de réceptivité utérine préconisé par ML qui pourrait expliquer les échecs d’implantation ?
      Courage…

  38. Bonjour Lutine
    Je viens donner des nouvelles de cette suite et fin de PMA « classique » pour moi.
    Pour la troisième fois le protocole de stimulation a été interrompu dès J6, cette fois à cause de la progestérone, trop haute. Gygy4 nous avait déjà prévenu que cette tentative était une sorte de sursis, son coup de téléphone d’hier était assez clair, après 5 tentatives et une seule ponction sans fécondation, une nouvelle stimulation de mes ovaires ne lui semble pas une bonne idée.
    Mais il nous reste le don !
    J’attends mon prochain RDV avec gygy pour faire le « point » sur tous ces échecs, mercredi prochain et dès jeudi je prendrai RDV avec le médecin de la clinique espagnole que nous avons rencontré en juin dernier (merci Maïa !). On est prêt pour le don ! Aujourd’hui c’est mon anniversaire, ma maman chérie d’amour en a profité pour m’annoncer qu’elle était prête à me preter de l’argent pour ce projet.
    Bon, je fais la forte mais en vérité ,malgré tous ces nouveaux projets, c’est difficile, très difficile à avaler. Même si on s’y était préparé… Ah cet espoir que nous ne pouvons contrôler … Mais je sais qu’ici ma peine ne sera pas jugée !
    J’espère donc bientôt pouvoir reprendre (si tu m’y autorise bien sur…) ton célèbre  » vive le don ! »

    • Le don est une chance inouïe de devenir parents ! Je suis sûre que vous avez toutes vos chances !
      Oui, vive le don. J’espère que tu pourras crier ces 3 mots bientôt.
      31 bises pour ton anniversaire.

  39. Bonjour Lulu, je découvre ton blog plus en détails aujourd’hui. Quel parcours !!
    Je tombe sur ton blog le jour où l’échec vient frapper à ma porte, le jour où j’ai besoin de courage. J’y ai trouvé la lueur d’espoir qu’il me fallait aujourd’hui. Merci pour cela. Tes articles et émissions en lien à l’infertilité sont très intéressants par ailleurs. Je te souhaite une belle grossesse.

    • Merci et bienvenue chez moi, Nanie Pma. Je suis désolée de cet échec. Il faut continuer à s’accrocher. Vos efforts seront récompensés car comme je l’ai toujours dit et pensé : c’est en continuant le combat qu’on augmente les chances d’y parvenir. Courage et à bientôt.

  40. Cela faisait plusieurs mois que je n’étais pas revenu sur ton blog.
    Nous suivons le même parcours que vous : endométriose sévère + IO débutante pour moi, ras pour mon amoureux.
    En revenant ce soir lire de tes nouvelles, j’en ai les larmes aux yeux car la vie a fini par vous sourire malgré cette immense traversée du désert.
    Tu me redonnes du courage et je finis par croire que tout est possible.
    Je suis vraiment heureuse pour vous après tellement de galères que vous puissiez réaliser votre rêve.
    Votre courage, votre volonté et votre détermination ont eu raison.

  41. Quel parcours…
    Le mien n’est qu’un grain de sable à côté, et j’ose me plaindre.
    Je te félicite, et ton conjoint également, pour votre courage et votre ténacité. Quelle récompense vous avez eu…

    • Bienvenue à toi et merci !
      J’espère que votre parcours ne sera pas aussi long que le nôtre… mais surtout, surtout : qu’il soit long ou court, je vous souhaite que votre rêve se réalise.
      Aujourd’hui, je ne regrette absolument RIEN de tout ce que nous avons fait, de tout ce pour quoi nous avons bataillé.
      Notre fille est notre plus belle récompense, oui.
      Elle sera dans nos bras très bientôt…

  42. Bonjour Lulu,
    Je découvre ton blog aujourd’hui… J’étais à la recherche de réponse suite à toutes mes FIV négatives et je suis tombée sur ton article concernant la biopsie de l’endomètre qui m’a beaucoup éclairé! Je vais commencer dans les prochains mois ma 4ème FIV et j’espère pouvoir mettre toutes les chances de mon côté!
    C’est toujours difficile de féliciter quelqu’un pour sa grossesse, mais quand on connait le parcours c’est plus facile, donc je te souhaite beaucoup de bonheur dans cette nouvelle vie de maman tant méritée!

    • Comment ça, tu découvres mon blog ?!? C’est pas possible, ça 😉
      Hihihi ! Bienvenue ici en tout cas !
      Je suis contente si mon blog peut t’éclairer un peu.
      Bonne chance pour ta FIV qui sera, je l’espère, la bonne ! Courage.
      Et merci pour tes félicitations et tes jolis souhaits…

  43. Bonjour,
    Je suis une IO (un peu l’impression de rentrer dans le cercle des AA 😕) AMH 0,4 et fsh ?????? J’ai 39 ans et mon conjoint 47.
    Nous sommes en essai BB depuis novembre 2012. J’avais lu que pour une femme de plus de 36 ans, il fallait consulter apres 6 mois d’essai donc
    Avril 2013: consultation en PMA
    Juin 2013: examen divers hysterosalpintographie OK AMH 0,8 et FSH 9 😳
    L’homme: découverte d’un varicocele et d’une teratospermie modérée 13% de normaux ( bein ouai ce serait dommage de s’arrêter à un seul problème)
    Septembre 2013: embolisation du varicocele (on apprendra en décembre 2014 que l’opération n’a rien solutionné 7% de normaux!!!!!!!!)
    Novembre 2013: enceinte!!!!! 😳 l’homme me dit: tu vois une petite opération et hop!
    Décembre 2013: fausse couche juste avant Noël (merci Papa Noel) à 9 SA et curetage le 19/12
    Avril 2014: IAC 1: PDS: taux 247
    Mai 2014: echographie grossese arrêtée fausse couche provoquée par voie médicamenteuse
    De juillet à novembre 2014: 4 IAC négatives
    Février 2015: FIV 1 ponction de 2 ovocytes, 1 seul mûr micro injecté: pas d’embryon
    Avril 2015 : FIV 1 bis ponction 6 follicules 3 ovocytes mûrs micro injectés pas d’embryon
    La PMA me dit aujourd’hui que la qualité ovocytaire est mauvaise (2 FIV) sans embryon et qu’il faut réfléchir au don d’ovocytes. Je l’ai déjà fait. On a choisi Reprofit, j’ai envoyé un mail et une certaine Eva m’a répondu en m’annonçant un delai de 4/5 mois. Depuis j’ai contacté Maïa pour m’aider dans les démarches.
    Voilà ce long post pour dire qu’on ne choisit pas le don, il s’impose à nous comme LA solution. Aujourd’hui je ne suis pas heureuse, pas malheureuse non plus ( j’ai un travail, un homme, des amis, une famille, une maison….) mais ces traitements me bouffent! Le don est donc LA solution a mon problème et ma vie sera apre parfaite……jusqu’au prochain souci 😏
    Merci de m’avoir lue

  44. je reviens vers vous 2 ans après (et oui le message du dessus c’était moi). Beaucoup de choses on changé depuis le 10/04/2015.
    Comme prévu nous avons été en république tchèque. Nous avons fait une première tentative de DO et grossesse biochimique. J’ai appris par la suite que le transfert avait été fait beaucoup trop tard car j’avais ovulé spontanément (et oui il faut être bien suivi et ne pas faire confiance exclusivement à la clinique étrangère. Ils sont loin et ne maitrisent pas tout.)
    6 mois après nous avons fait une 2ème tentative avec une nouvelle donneuse (à cause du problème de ma tendre moitié nous n’avons jamais beaucoup d’embryons, seulement 2 de bonne qualité), et là ça a marché!!!!! je suis la maman aujourd’hui d’un merveilleux petit garçon de 3 mois. Grossesse parfaite mais je n’ai jamais été sereine et oui, la PMA ça laisse des traces.
    Le don ça marche mais pas forcement à la première tentative.
    Nous avons un embryon au frais (et de bonne qualité), nous espérons qu’en 2018, nous ferons un petit frère ou une petite sœur à notre fils car nous comptons renouveler l’expérience en décembre.
    Si le transfert ne fonctionne pas(ce que je n’espère vraiment pas, ça m’angoisse rien que d’y penser et il faut que je travaille là dessus ) nous arrêterons là notre parcours PMA et nous profiterons de notre famille qui est déjà magnifique.
    Comme dit Lutine « Vive le DON »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s