Un an de blog

C’était hier…

Avec, depuis sa création :

  • 110 billets publiés,
  • presque 91.000 vues,
  • plus de 2.800 commentaires.

MERCI à vous !

Hier, c’était aussi le jour de notre rendez-vous debrief avec Number 4.

Oui, j’ai des cellules tueuses à profusion. Ces résultats semblaient le « ravir ».

Disons qu’il préfère un tel résultat qui ouvre des pistes quant aux raisons des FC à répétition qu’un résultat qui n’expliquerait rien.

Selon lui, on peut agir. S’il le dit…

La suite (car suite il y aura) : traitement de choc sensiblement le même que d’habitude mais on augmente encore les doses (si, si, c’est possible) et on commence dès J2 !

Voilà, à moi la cortisone, les antibiotiques, la progestérone, les oestrogènes… à doses augmentées. En espérant que tous nos efforts seront récompensés.

J’ai tellement l’impression d’avoir fait tout ça pour rien. Après tous ces échecs et ces espoirs perdus, je ne m’emballe plus.

On cumule, c’est un fait, mais un petit rayon de soleil vient de faire irruption.

Je reviendrai développer tout ça bientôt…

Merci à toutes pour vos douces attentions et vos petits mots qui me réchauffent le coeur.

Publicités

Je couve mon p’tit bio’ !

Le transfert de notre embryon a bien eu lieu ce matin.

Je couve notre p’tit bio J2 de 3 cellules.

Verdict le 28 mars.

J2 et point FIV + EDIT de 11h + EDIT de 13h30

Pour une fois qu’une potentielle tentative allait ENFIN tomber pendant mes vacances et donc me « faciliter » la vie quant aux prises de sang et rendez-vous pour les échographies quotidiennes…

Je me réjouissais de pouvoir ENFIN vivre sereinement un cycle de stimulation, sans avoir à penser au côté organisationnel…

Oui, pas de stress, pas de réveils aux aurores, pas de crises parce que tel rdv pour l’écho est mal casé… La belle vie, quoi !

Je me réjouissais de pouvoir ENFIN me consacrer à 100 % à ma dernière 8ème tentative, à ma 2ème FIV.

Mais depuis quand, en PMA, peux-tu prévoir ? Depuis quand peux-tu anticiper ??? Hein ? Depuis quand ?

C’est la PMA qui guide ta vie et toi, tu acceptes les règles du jeu… ou pas !

Bon, je la fais « rapide » :

J1 : hier dimanche (avec 4 jours de retard…). Même Claire -que j’ai testée très rapidement, tu penses bien-, n’a pas aidé au débarquement.

J2 : aujourd’hui donc => prise de sang et échographie pour calcul des follicules antraux.

Prise de sang -dosages hormonaux- (du matin) :

  • Oestradiol : 39 picog/ml (pareil à J2, il y a 2 mois -40-)
  • LH : 3,5 UI/l (4,6 à J2, il y a 2 mois)
  • Progesterone : 0,5 ng/ml (0,3 à J2, il y a 2 mois)
  • FSH : 12,8 UI/l (15,5 à J2, il y a 2 mois)

Echographie (de l’après-midi) :

  • endomètre : 1 mm (contre 2,6 mm à J2 il y a deux mois) => A quoi ça sert que je prenne un traitement spécifique pour faire épaissir l’endomètre si c’est pour qu’il passe de 2,6 mm à 1 mm (toujours à J2, comparons ce qui est comparable) ???

4 follicules en tout (contre 5 en tout à J2 il y a deux mois -entre 4 et 6 mm- ; je perds donc en taille ET en nombre…)

  • ovaire droit : 2 follicules (5 et 4 mm)
  • ovaire gauche : 2 follicules (6 et 3 mm)

Instructions du soir :

  • on ne fait RIEN jusque lundi prochain !!! Pas de stimulation, pas de piqûres, pas d’écho, pas de prises de sang/bilan hormonal, rien. Rien jusqu’au lundi 11 !

Oui, vous avez bien lu, RIEN. Je suis en vacances, je ne pars nulle part et je n’ai RIEN de « PMesque » à faire pendant une semaine…

Mais qu’a Number 4 dans la tête ??? Pense-t-il :

  • à une FIV sur cycle naturel ? On sait ce que ça a donné en novembre dernier : une ponction blanche
  • à une FIV avec stimulation à compter de J9 (sachant que mes ponctions se sont toujours faites en J11 ou J12) ? Ca existe ça ?

Lorsque j’ai eu sa secrétaire au téléphone, je n’ai même pas pensé à lui poser la question. Même pas un simple « pourquoi ne serai-je pas stimulée sur ce cycle » ?

Que m’arrive-t-il ? Plusieurs options :

  1. j’ai une confiance aveugle en Number 4 (vous ai-je dit que je faisais un « transfert » ?),
  2. je suis blasée,
  3. j’ai eu peur de sa secrétaire (qui, au passage, m’a demandé « pourquoi » j’avais fait une écho à J2… que ça n’était pas demandé… euh… comment dire, espèce de… gentille secrétaire, j’ai toujours fait une écho à J2/J3 à la demande de Number 4, si tu crois que ça m’amuse de montrer ma foufoune à la terre entière…,
  4. tout ça à la fois,
  5. je perds mon temps (mon argent, mon énergie, ma santé… et sans doute d’autres trucs mais je vais m’arrêter là) avec les FIV classiques et si on passait ENFIN au don d’ovocytes ???

Bref, voilà où j’en suis.

Le positif, quand même (toujours finir par une note positive…) : je suis en vacances scolaires ET en vacances « PMesques ».

EDIT de 11h : bon, sur vos conseils, j’ai « osé » rappeler le secrétariat du cabinet.

La secrétaire me dit qu’elle n’a eu aucune information concernant la raison de la non stimulation sur ce cycle. Je comprends. Elle a les instructions, elle les transmet et puis basta.

Je décide donc d’envoyer un sms à Number 4 :

photo

Voilà donc le pourquoi du comment. Pas de follicules, pas de FIV. Je me déteste, là…

Au passage, détail qui a toute son importance : je ne vois pas comment Number 4 aurait vu que je n’avais pas « suffisamment de follicule » comme il l’écrit si bien, SI JE N’AVAIS PAS FAIT MON ECHO HIER A J2 (comme toutes les autres fois à J2/J3 d’ailleurs). Bref. On va pas s’énerver mais la secrétaire qui me dit hier qu’il ne « fallait pas faire l’écho », je comprends pas… Heureusement que je l’ai faite !

Une chose me chiffonne en plus du cycle spontané, c’est le « SI » dans le « si tout va bien ».

Tout ceci me laisse sans voix. Je ne suis même plus capable de produire plus de 4 follicules…

EDIT de 13h30 :

3 648,76 € => c’est le coût total du traitement qui était prévu pour ce cycle… traitement que je ne vais pas prendre…

GLOURPSSS

Toujours dans la course…

Même si, malheureusement, sur les 5 follicules (seulement) du pool de départ à J2, il n’en restait plus -hier à J6-, que 2 (à droite), voire 3 (si on compte celui de gauche pour lequel il y a encore un doute…), on continue d’espérer une ponction bientôt…

Protocole de J2 à J9 :

J2 (lundi 7) : prise de sang + échographie + Gonal F 300 UI

J3 + J4 + J5 : Gonal F 300 UI chaque soir

J6 (hier donc) : prise de sang + échographie + Gonal F 300 UI

J7 (aujourd’hui samedi) + J8 (demain dimanche) : Gonal F 300 UI + Cétrotide

J9 (lundi 14) :  prise de sang + échographie… la suite au téléphone selon instructions…

A J6 donc (hier), et près 5 jours de stimulation (doses de cheval !) :

Mes 3 follicules dans la course mesuraient : 15, 13 et 9 mm.

Endomètre : 5,4 mm…

Dosages plasmatiques :

  • Oestradiol à 257 picog/ml (rappel : 40 à J2),
  • LH : 1,9 UI/l (rappel : 4,6 à J2)
  • Progestérone : 0,2 ng/ml (rappel : 0,3 à J2).

Voilà, être toujours dans la course pour le marathon quand on n’a jusqu’ici fait « que » des semi-marathons nécessite de prendre le départ tranquillement, de maîtriser son souffle. J’essaie de maintenir un rythme, celui qu’on me demande de garder. J’ai mes ressources, mes supportrices qui me ravitaillent durant le parcours, à mi-parcours.

J’espère pouvoir franchir la ligne d’arrivée (je veux une vraie ponction !!!). Je suis endurante, j’ai du souffle. Je dois continuer à y croire. Prochain contrôle lundi matin. J’ai peur.

Inscrite à la course

Cette course, appelons-là FIV.

Il y a environ 2-3 ans, rien que l’idée de participer à une telle course, m’aurait terrorisée. Parce qu’y participent les couples en difficulté, les couples infertiles, les couples stériles… Et ça, c’était juste impensable.

Naïve, moi ? C’est sûr !

Avant la PMA, je me disais donc que participer à cette course serait la pire des choses, sans même savoir, d’ailleurs, qu’elle nécessiterait une telle préparation (physique et mentale).

Jusque-là, à cause de ma réserve ovarienne quasi-épuisée, je n’ai participé « qu’à » des « petites courses », avec, à chaque fois, l’espoir d’en gagner une ; ces rares instants d’espoirs ayant vite été rattrapés par la cruelle réalité :

  • IAC 1 (échec),
  • IAC 2 (arrêt de grossesse gémellaire),
  • retrait d’un polype à l’utérus sous anesthésie générale,
  • IAC 3 (échec),
  • IAC 4 : celle-ci, j’ai galéré pour la faire : les conditions physiques -l’état de mes follicules- ne le permettant pas pendant plusieurs cylces… (fausse couche : oeuf clair),
  • stimulation ovarienne 5 sans IAC (échec),
  • FIV1 sur cycle naturel (un seul follicule mature -22 mm- et ponction blanche, pire qu’un échec).

Résultat desdites courses : accumulation d’échecs. Vous avez demandé la reine de la loose ? Vous y êtes !

Ces courses (bien que modestes) et leurs préparations, m’ont valu presque une centaine de rendez-vous médicaux… Et je ne parle pas du reste.

Alors quelle ne fût ma surprise, hier soir, quand ENFIN le feu vert m’a été donné pour démarrer ma stimulation ovarienne en vue d’une « vraie FIV » et ce, même avec mes seuls 5 follicules à J2 (hier) entre 4 et 6 mm.

Pas de FIV NAT comme la dernière fois car ce cycle, mes follicules, même s’ils sont très peu nombreux, ont la bonne taille ; le critère pour commencer une stimulation ovarienne étant d’avoir des follicules de moins de 10 mm à J2/J3.

D’ailleurs, voici les autres détails, hier (à J2 donc) :

Echographie

Endomètre : 2.6 mm / Existence de corps jaunes en voie d’involution (késako ???)

Dosages plasmatiques

Oestradiol : 40 picog/ml / LH : 4.6 ui/l (jamais ma LH n’a été si élevée…) / Progestérone : 0.3 ng/ml / FSH : 15.5 (ouf, suis en dessous de 20 !!!)

Voici le début du protocole

J2 (hier lundi) : prise de sang + échographie + Gonal F 300 UI

J3 + J4 + J5 : Gonal F 300 UI

J6 : prise de sang + échographie… la suite au téléphone selon instructions… Pourvu que mon corps ne me lâche pas et qu’on continue le protocole.

Voilà, je suis bel et bien inscrite à cette course. La préparation va être longue.

Mon objectif n’est même pas de la gagner mais juste de ne pas être éliminée d’office comme la dernière fois

A tes marques, prête, pars !!!

Dosages plasmatiques (estradiol, lh et progestérone) + Echographie endovaginale

Ce matin, j’ai fait ma prise de sang et mon échographie.

Aujourd’hui, c’est un bon gros J3 (limite J4). Or, ces examens doivent, idéalement être réalisés un J2. Mais bon, tant pis. C’est quand même pas de ma faute si mes règles ont déboulé vendredi à 19h pétantes !

Et voici les résultats :

Prise de sang (à J3 donc) :

  • Œstradiol plasmatique : 96   picog/ml (à J2 le cycle dernier : 47) =>  je ne sais pas si c’est bien, si c’est mieux…
  • L.H. plasmatique : 0,8   UI/l (à J2 le cycle dernier : 3,5) => pareil… je ne sais pas…
  • Progestérone plasmatique : 0,2   ng/ml (à J2 le cycle dernier : 0,4) => je crois que c’est un taux trop bas…

Échographie (à J3 aussi) :

  • ovaire droit (30 x 15 x 23) : 3 images folliculaires mesurant 2, 2 et 3 mm.
  • ovaire gauche (28 x 11 x 13) : 3 images folliculaires également mesurant 3, 3 et 3 mm.

Conclusion : 6 (petits) follicules de 2 à 3 mm en tout. C’est pas la joie car c’est très peu mais ouf, il ont enfin une taille correcte (il n’y en a plus aucun au-dessus de 10 mm !) !!!

Mon traitement hormonal substitutif (le Provames) aurait-il tout régulé ? Il semble que oui.

Ce qui veut donc dire :

– qu’en théorie, on peut commencer la stimulation au Gonal (pas de kystes en vue, pas de follicules supérieurs à 10 mm contrairement aux 2 derniers cycles) ;

– qu’en pratique, on ne peut pas le faire puisque le cabinet de gygyamp est fermé en août et qu’on ne fera donc pas d’insémination (mais ça, je le sais depuis le cycle dernier !).

En revanche, et comme l’avait suggéré la gynéco que nous avons vue le mardi 10 juillet (relire ce que j’en dis dans mon billet du jour-même), il est tout à fait possible de stimuler ce cycle, c’est-à-dire sans monitorage des follicules, sans contrôle, comme d’hab’ pendant 8 jours de J2 à J9 (bon, là, ça serait à partir d’aujourd’hui, donc de J3). On stimulerait tout en s’aimant… et on laisserait faire la nature (enfin… la nature, c’est un grand mot !).

Évidemment, pas d’Orgalutran, pas d’Ovitrelle, juste du Gonal à 150 ui pendant 8 jours et beaucoup de câlins…

Je crois que je rêve… Mais l’espoir fait vivre.

Question PMA : besoin de votre aide

Sachant que :

  1. on m’a prescrit une échographie et une prise de sang à faire à J2 pour vérifier tout le bazar qui se passe dans mon inside (ce bazar, je le rappelle, m’empêche de débuter une quelconque stimulation ovarienne en vue d’une insémination),
  2. vendredi 19h (hier soir donc) : mes règles débarquent (avouez que c’est la meilleure heure pour appeler les échographistes ou centres d’échographies puisqu’ils sont fermés !).

Question : Quand vaut-il mieux faire ces deux examens :

– plutôt samedi (sachant que ça risque d’être un faux J2),

– ou plutôt lundi matin (et là, qu’est-ce, un J3 ou un J4) ?

J’ai opté pour un rdv lundi à 10h pour l’échographie (je ferai la prise de sang pour les dosages hormonaux à 8h). Mon homme pense qu’il vaut mieux la faire un peu plus tard que trop tôt.

Comment faîtes-vous dans ces cas-là ? Comment faire quand tout est fermé le week-end ? Lundi n’est-ce pas un peu tard pour un J2 ? Qu’auriez vous fait, vous, Pmettes ?

NB : vous constaterez que la Pmette que je suis n’est plus attristée par l’arrivée de ses règles depuis belle lurette, au contraire… puisqu’elle se dit que tant qu’elle les a encore, la ménopause peut aller voir ailleurs si elle y est !